Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Barelli

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

Un jeune acteur de théâtre va se trouver enrôlé dans des aventures comico-policières.


Best of 1950-1959 Consensus sur une BD Journal Tintin Ligne Claire Policier, mais drôle

Au départ, Barelli est un acteur. Mais il va vite s'échapper de la scène de théâtre pour s'en aller jouer les justiciers aux quatre coins de la planète. Pour ce faire, il sera souvent accompagné d'un journaliste -Randor-, d'un commissaire de police -Moreau- et de sa "tatie" Sofia.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1956
Statut histoire Une histoire par tome 8 tomes parus
Couverture de la série Barelli
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

13/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Hervé
Note: 3/5
L'avatar du posteur Hervé

L'énigmatique Mr Barelli En ces temps de désert éditorial, je me suis plongé dans ma bibliothèque et je suis tombé sur cet ouvrage, que je n'avais pas encore lu! Bob de Moor nous conte ici dans un style pur franco-belge, une aventure assez improbable de Barelli, acteur et détective amateur, héros qui n'est pas pour nous rappeler un certain Tintin (mais en beaucoup moins bien) . On sent le poids de l'empreinte d'Hergé dans les planches (normal, Bob de Moor faisait partie des studios Hergé en 1956). Si le dessin a bien résisté au temps, il n'en est pas de même du scénario qui alterne poursuites et runnng gags assez lourds (les chutes, glissades et autres) viennent alourdir la lecture. Il faut noter que Bob de Moor , pour l'édition de 1981, avait rajouter aux récit de 32 pages publié dans le journal "tintin" n°30 du 27 septembre1950 au n° 9 du 28 février 1951 (édition belge), 14 planches parues dans le numéro 40 du 6 octobre 1981. Cette bande dessinée est restée figée dans l'époque des Alix, Lefranc et autres héros. A réserver aux nostalgiques du journal Tintin des années 50. Barelli et les agents secrets Avec cette deuxième aventure publiée initialement dans le journal "Tintin" n°1 du 7 janvier 1964 au n°15 du 28 juillet 1964 (édition belge), le style de Bob de Moor évoluait aussi bien sur le plan graphique que scénaristique. On s'éloigne ici de l'école d'Hergé pour un style un peu moins ligne claire, avec des décors fouillés et des personnages moins caricaturaux que sur le précédent album "L'énigmatique Mr Barelli". Le scénario est beaucoup plus fluide, et ne souffre pas de situations cocasses simplistes comme dans le premier volume. Le fait d'avoir une aventure sur 30 planches permet de ne pas utiliser d'artifices, comme précédemment, pour rallonger la sauce sur 48 pages. En outre, l'incipit est assez originale pour l'époque avec ce flash-back. Un album qui se lit avec plaisir.

10/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est probablement la série de Bob De Moor que j'ai le plus aimée. J'aime bien son trait très ligne claire qui me fait un peu penser à Tintin (normal vu que De Moor a été l'assistant d'Hergé durant une grande partie de sa vie). Le personnage de Barelli est très sympathique et si les scénarii sont parfois un peu naïfs, cela ne m'a pas agacé comme c'était le cas avec 'Johan et Stephan'. Je trouve d'ailleurs que Barelli est moins enfantin et je trouve dommage que De Moor n'ait pas fait plus d'histoires. Si vous aimez les vieilles séries, Barelli est à lire quoique je ne suis pas sûr si un achat soit nécessaire.

20/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Spécialisé dans le répertoire classique, surtout Shakespeare, Georges Barelli est un célèbre acteur de théâtre qui vit des aventures comico-policières dans une série d'histoires loufoques, au parfum aujourd'hui nostalgique. C'est une série qui connut son petit succès dans le journal Tintin au cours des années 50, avec un héros dans la grande tradition de la BD franco-belge telle qu'on la concevait à cette époque. Je l'ai découvert dans les années 70 lorsque Bob De Moor a repris ce personnage qu'il avait laissé en stand-by. De Moor reste comme un des dessinateurs les plus proches d'Hergé puisqu'il fut pendant plus de 30 ans le fidèle bras droit du père de Tintin (on lui doit notamment toute la refonte de l'album L'Ile Noire, les voyages d'étude qu'il fit pour élaborer L'Affaire Tournesol et Coke en Stock), tout en s'occupant de ses propres créations qui paraîtront au journal Tintin : Cori le Moussaillon (bande historique réaliste), Monsieur Tric (les aventures de) (humoristique) ou "Balthazar" (caricatural). Mais "Barelli" reste selon moi sa meilleure création dans le domaine semi-réaliste et humoristique. Son dessin soigné, à la limite du réaliste, notamment dans les décors et l'importance des couleurs, ainsi que le ton des scénarios, permettent de l'assimiler à la technique d'Hergé, dans un pur style Ligne Claire. Mais son active collaboration au Studio Hergé lui laissera peu de temps pour animer ce personnage sympathique ; il ne connaîtra en effet que 6 longues aventures et 3 récits complets en 30 ans, très espacés dans le temps. Le dessin des débuts (comme celui montré dans la galerie) n'est pas encore au point, il sera nettement plus policé et quasiment un copié-collé du trait hergéen dans les années 70. Tout ceci explique que cette bande est un peu oubliée, et qu'elle peut faire l'objet d'une découverte intéressante. D'après le titre de l'album n° 8 présenté en galerie, ça me semble regrouper les récits complets.

05/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Barelli est une chouette petite série mélangeant enquêtes policières et humour. Le personnage central est peut-être trop parfait (c’est le gendre idéal), mais les multiples seconds rôles apportent à la série suffisamment de fantaisie pour rendre cet univers attachant. Le trait de Bob de Moor est grandement influencé par son travail avec Hergé. La filiation est évidente. Je n’ai pas lu les albums les plus anciens, mais ceux des années ’70 me laissent un agréable souvenir. Plus particulièrement « Bonne mine à la mer », une aventure amusante et aux multiples rebondissements qui, plus de 30 ans après, me reste encore en mémoire. A (re)découvrir. PS : je ne conseille pas l’achat, mais je crains que ce ne soit là le seul moyen de découvrir cette agréable série. Alors, si vous en trouver un exemplaire à un prix abordable sur une brocante, ...

16/07/2009 (modifier)
Par Steril
Note: 3/5

Voilà typiquement le genre de bédés qui se trouvent dans la collection de mon papa et avec lesquelles j'ai découvert l'univers de la bande dessinée. Dans mon souvenir, Barelli était une chouette série, que j'ai lue avec plaisir. Maintenant, cela reste de la "bédé de papa", ultra-classique, ligne claire, pas délirante pour un sou... mais chouette tout de même. Si vous aimez les grands "classiques" des années 50 (Je pense, comme ça, aux Blondin et Cirage et autres Valhardi), Barelli est une série à découvrir.

23/02/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Barelli fait ses premiers pas dans l'hebdo Tintin n° 30, 5ème année, du 27 Juillet 1950. Il quitte la scène dans le "Nouveau Tintin" n° 317 du 2 Octobre 1981. Barelli ?... Une chouette série d'aventures comico-policières au trait réaliste. Un trait qui -d'ailleurs- est on ne peut plus du style "ligne claire", réalisé sous l'égide d'un Bob de Moor qui signe ici une très bonne série classique de cette époque. Pourtant apprécié du public, Barelli aura une bien curieuse vie en albums... Si le premier opus est édité au Lombard, format cartonné, en 1956, les lecteurs devront attendre 1973 pour lire le suivant ! Les opus 2, 3 et 4 paraîtront -eux- sous forme brochée. Bédéscope éditera les opus 5 à 8. Barelli ?... Une bonne série, au trait franc, qui n'a pas trop vieilli, néanmoins oubliée. Elle ne comptera d'ailleurs que 8 albums édités sur une période de 25 ans ! Un peu "trop long" pour la mémoire des gens ?... L'auteur : Bob (Robert) de Moor, dessinateur-scénariste belge, est né à Anvers le 20 Décembre 1925. Il décède à Uccle (Bruxelles) le 26 Août 1992. Une production énorme. Je vous en parlerai un jour...

13/09/2006 (modifier)