Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Capitan

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

De bondissantes aventures de cape et d'épée dans la France du 17ème siècle.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII De cape et d'épée Journal Tintin La BD au féminin Les BDs à papa

Nous sommes au 17ème siècle... l'époque des Mousquetaires. La série met en scène Capitan de Castaignac et son fidèle valet Larose. Tous deux quittent leur Gascogne natale et partent à Paris faire fortune. Après de nombreux combats dignes des plus belles histoires de cape et d'épée, Capitan deviendra un agent secret aux ordres du cardinal de Richelieu.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1965
Statut histoire Une histoire par tome 9 tomes parus
Couverture de la série Capitan

07/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

C'est avec En garde Capitan! qu'apparaît en 1963 dans le journal Tintin le chevalier Capitan de Castaignac, le personnage le plus durable de Liliane et Fred Funcken. Cette magnifique création permet au couple de créateurs d'assouvir encore sa passion de l'Histoire avec un souci toujours poussé de la documentation. On y admire de somptueuses pages aux couleurs vives, un dessin vivant à quoi vient s'ajouter la précision du détail dans les costumes et certains éléments de décor. "Capitan" est ainsi la Bd des Funcken qui connaîtra une longévité supérieure à celles de leurs autres créations. L'époque choisie est propice à une riche description du XVIIème siècle, avec ses acteurs comme d'Artagnan dont Capitan devient l'ami, et ses figures politiques comme Richelieu qui lui confie des missions. C'est une époque de mousquetaires, de complots, de ruses et d'escrimeurs, pleine de panache, où le héros est un décalque des personnages de roman d'Alexandre Dumas, le modèle du genre cape et d'épée, très en vogue sur les écrans français avec les films de Jean Marais ; d'où le succès plus important de cette bande en France qu'en Belgique. Ce genre est de nos jours renouvelé avec une série comme Le Scorpion, mais "Capitan" paraît hélas un peu vieillie et s'adresse surtout à des nostalgiques comme moi.

19/06/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Après avoir appris la mort de Fred Funcken, j'avais envie de connaitre son œuvre et j'ai commencé par aller à la bibliothèque emprunter quelques tomes de Capitan. J'avais lu quelques pages dans des vieux Tintin des années 60, mais je n'avais jamais lu une histoire complète ce qui est le cas maintenant. C'est de la bonne vieille bande dessinée réaliste qui risque de n'intéresser de nos jours que les amateurs de vieux moisi comme moi. Le dessin est plutôt pas mal et j'adore les décors. Malheureusement, les personnages sont souvent un peu figés et cela manque un peu de dynamisme pour que j'apprécie réellement. Les histoires se laissent lire et plairont aux amateurs du genre. Personnellement, je ne suis pas un grand fan du style 'cape et épée', mais j'ai lu ses albums sans déplaisir et au final le seul truc que je n'ai pas aimé c'est le héros qui est fade comme c'est le cas avec plusieurs héros de l'époque. Les méchants sont plus intéressants que lui.

19/05/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Quelle magnifique série que voilà !... Capitan pointe pour la première fois le bout de son épée dans l'hebdo Tintin n° 37, 18ème année, du 10 Septembre 1963. Il tirera une ultime révérence dans "Tintin Sélection" n° 12 de Juin 1971. Capitan ?... Une magnifique série de cape et d'épée, imaginée et superbement mise en scène par le couple Lilianne et Fred FUNCKEN. Accumulant une importante documentation, les auteurs apportent à ces aventures une véritable rigueur et crédibilité. Au fil des opus, cet émule de D'Artagnan (qu'il rencontrera d'ailleurs) tiendra le lecteur en haleine. On assistera à son arrivée à Paris, ses premiers déboires, ses pérégrinations, ses missions, ses duels... toutes histoires bien enlevées, à rebondissements, où chevauchées et combats homériques ont la part belle. Imaginative, novatrice par le contexte historique (en 1963), une série surprenante, bondissante, nantie d'un graphisme précis et rigoureux exécuté par les "spécialistes de l'Histoire" que sont les Funcken, "Capitan" n'aura laissé que de très bons souvenirs aux (anciens) lecteurs. Notre Gascon à la fine moustache aura droit à 9 albums : - Les 7 premiers édités chez Lombard-Dargaud, brochés, en couleurs, de 1965 à 1974. - En 1980, l'éditeur Bédéscope sortira deux inédits en noir et blanc (N° 8 et 9). De 1986 à 1987, la série sera rééditée chez "Récréabull" sous forme d'albums cartonnés. Mais rien ne vaut les brochés, au papier d'impression un peu "rêche" qui me fait -un peu- penser aux parchemins d'alors. Capitan ?... Bien oublié. Et c'est grand dommage. Vous en trouverez encore dans certaines bourses "d'occasions" lors de festivals BD (surtout en Belgique). Lorsque j'en propose (des doubles !) à mon stand, ils n'y restent pas 5 minutes. Un héros encore dans pas mal de mémoires... anciennes. Capédiou !... Les auteurs : Lilianne (Schorils) et Fred FUNCKEN, époux dans la vie comme dans le dessin. Lilianne, dessinatrice-scénariste de nationalité belge, est née à Soignies (Hainaut) le 17 Juillet 1927. Fred, dessinateur-scénariste de nationalité belge, est né à Verviers le 5 Octobre 1921. Deux véritables pointures de la BD franco-belge. On ne compte plus leurs créations. Outre cette série, ils sont également connus pour : Le chevalier blanc, Harald le Viking, Jack Diamond, Doc Silver et -surtout- "La grande encyclopédie des uniformes et des armes de tous les temps" ; 17 épais albums cartonnés qui font le bonheur des historiens et des maquettistes par la précision des recherches effectuées, tant au point de vue historique que graphique. Lilianne et Fred vivent toujours et profitent d'une retraite bien méritée à Bruxelles.

07/09/2006 (modifier)