Billy the cat

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 9 avis)

Angoulême 1991 : Alph-Art jeunesse pour le tome 1 Billy est un petit garçon qui fait plein de bêtises et un jour il est transformé en chat.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Angoulême : récapitulatif des séries primées Chiens & Chats Journal Spirou Métamorphose

Billy est un petit garçon qui fait plein de bêtises. Un jour il se fait écraser par une voiture. Il est transporté dans un monde où vivent une coccinelle et un crocodile. Dans ce monde, il tombe dans un ravin et réapparaît sur Terre. Mais le voilà désormais réincarné en chat ! De dures épreuves commencent alors pour lui.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1990
Statut histoire Une histoire par tome (ou plusieurs) 11 tomes parus
Couverture de la série Billy the cat
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

05/09/2006 | Superjé
Modifier


Par Salèn
Note: 4/5

Billy The Cat est une série créée par Colman et Desberg dans les années 80, puis véritablement lancée à l'aube des années 90. Au premier abord, on peut penser qu'il s'agit d'une énième série de BD d'humour comme celles qui pullulent dans le journal Spirou. Pourtant, si vous connaissez ce journal et son histoire vous savez qu'il a abrité de véritables joyaux dans ses pages, et Billy The Cat en fait partie. J'ai découvert la série en 2006 lorsque j'avais dix ans, avec la publication du tome 10 (qui a été réalisé par Peral et Janssens, qui ont remplacé les premiers auteurs à partir du tome 7). j'avais trouvé ça lisible mais sans plus. Puis j'ai emprunté le tome 3 de la série, et là, grosse claque ! Mais... le dessin est beaucoup plus joli et nerveux ! Le scénario est bien ficelé, triste et noir ! Car derrière la façade humoristique, j'avais trouvé à l'époque la série vraiment déchirante. Billy est devenu un chat, il a été séparé de sa famille, sa nouvelle condition l'empêche de pouvoir retrouver sa vie d'avant. À l'époque j'avais pleuré en lisant les tomes 3 et 6 par exemple. Les six premiers tomes sont vraiment exceptionnels, alternant les moments drôles et tristes, montrant la dureté du monde, sa cruauté, sa cruauté envers les animaux (et aux personnes différentes au sens large), à travers un dessin très expressif. Certaines cases de nuit, dans des ambiances inquiétantes, sont tout bonnement impressionnantes. Les décors fourmillent de détails et c'est un plaisir de se plonger (ou se replonger dans les albums, comme je l'ai fait avec l'intégrale parue il y a quelques temps). Cette BD a été l'une des plus marquantes de mes lectures de jeunesse, par cet habile mélange d'émotions, cette double lecture possible lorsque l'on lit la série adulte, et ce très joli dessin. Mes tomes préférés sont probablement le troisième, axé sur l'émotion, et le cinquième, qui se passe totalement de nuit avec une intrigue presque effrayante pour une BD jeunesse. J'aime aussi le deuxième, qui est très drôle et met en place un road trip entre animaux qui est une vraie invitation au voyage. Le quatrième tome jongle entre le côté humoristique et doux-amer, par une confrontation entre une ancienne victime de Billy dans sa vie de garçon, qui devient ensuite bourreau de Billy le chaton. La tendance s'inverse et Billy doit se repentir pour ses mauvaises actions passées. Après Le Choix de Billy, le sixième tome, les premiers auteurs s'éclipsent peu à peu pour laisser place à Peral et Janssens. Et c'est pour moi le début de la fin pour cette série. L'ambiance entre les six premiers tomes et les cinq derniers est totalement différente, mis à part pour le tome 9 que j'ai bien aimé car il « boucle » l'intrigue principale de la série, sur demande de Desberg. Dans les tomes 7 (qui comprend deux histoires des anciens auteurs, que j'ai bien aimées tout de même) à 11, il n'y a plus d'enjeux, plus de mystère, plus d'émotions, le dessin est générique et ennuyeux et manque de caractère. Où est passée la profondeur, le côté noir qui me plaisait tant dans les premiers tomes ? Le tome 8 s'essaie même à réécrire ce qu'il s'est passé dans le tome 1, mais en version ennuyeuse, sans l'onirisme de l'au delà, et sans les ambiances de Décembre oppressantes. Donc, comme vous le voyez j'ai découvert la série avec un tome « tardif » mais j'ai ensuite bien vite choisi mon camp. La série est arrêtée depuis 2008, et c'est probablement pour le mieux, les deux derniers tomes n'ayant plus aucun lien avec le début de la série. Billy semble se plaire dans sa condition de chat, il n'y a plus de dilemme existentiel, plus de dysphorie liée à sa nouvelle enveloppe de chat, plus de tension, même l'humour ne fait plus mouche. En conclusion, si vous voulez découvrir la série, je vous conseille les six premiers tomes plus le tome 9, qui constituent une sorte d'histoire à suivre sur le dilemme de Billy, qui apprend à vivre comme un chat, se fait des amis et vit de grandes aventures, en gardant l'espoir infime de redevenir un garçon un jour. Oubliez le reste (c'est également ce qu'à fait Dupuis, car seuls les tomes de Colman et Desberg sont parus en intégrale). L'instant couvertures: la couverture du tome 1 de l'intégrale est incroyable, et retranscrit très bien l'aspect oppressant de la ville pour le jeune Billy, garçon dans la peau d'un chat.

29/12/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai découvert tardivement cette série, et n’ai lu que 4 albums – parmi les premiers. Au départ, j’ai été surpris de retrouver Desberg dans ce genre de publication, l’ayant connu par des productions plus réalistes et/ou pour adultes, mais finalement, il s’en tire honorablement sur ce créneau jeunesse. Le dessin est – pour ce que j’en ai lu, du classique franco-belge, école Dupuis, plutôt bien fait et adapté à ce genre de production. Les scénarios tournent parfois autour d’un humour Spirou classique (voir le personnage de Saucisse en faux caïd, ou même le chat Hubert), mais peuvent aussi à l’occasion adopter un ton plus « anxiogène » pour de très jeunes lecteurs (sans être non plus terrorisant). Le postulat de départ (un gamin qui devient un chat) peut surprendre, mais cela n’est ensuite qu’un prétexte pour faire de ce chat – tout mignon – un personnage attachant, qui se bat contre les dangers de la rue. L’ayant lu adulte, je ne sais pas comment le lectorat plus jeune la reçoit, et ne fais que conseiller un emprunt en bibliothèque de cette série.

06/12/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

En voyant un album lors d'un vide-grenier, je suis intrigué par le nom de Desberg en scénariste de cette série, j'étais curieux de voir son aptitude à écrire pour une série jeunesse le connaissant plutôt comme scénariste de séries sérieuses comme L'Etoile du Désert ou I.R.$. Ce fut finalement une bonne surprise de découvrir le sort de ce gamin odieux transformé en chat qui doit survivre dans un monde animal plein de périls, et subir les mauvaises farces des galopins du quartier, tout en comprenant ce qu'il faisait vivre aux autres avant sa métamorphose. Mais il découvrira aussi qu'être un garçon dans la peau d'un chat peut avoir ses avantages. Cette série originale surprend donc au début par son sujet, et s'adresse finalement moins à un public enfantin qu'à un public un peu plus âgé, par certains sujets et des personnages qui peuvent "effrayer" des enfants. Bien écrite par Desberg qui s'en sort bien dans ce créneau, et dessiné par Colman dans un style hésitant entre Peyo et Gos, bien dans la tradition graphique du journal Spirou, la série est reprise en 2002 par d'autres auteurs dont je n'ai pas lu les albums ; mais la version des auteurs d'origine m'a plu, c'est mignon et distrayant.

26/09/2013 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Une série jeunesse tout ce qu'il y a de plus agréable à lire. J'avais lu les 5 premiers tomes étant plus jeune, et j'ai eu l'agréable surprise de les retrouver dans les fonds de la bibliothèque l'année dernière (mon avis porte uniquement sur ces cinq tomes). La série possède déjà un trait bien sympathique, assez rond et mignon. Par contre, c'est en les relisant que je me suis rendu compte à quel point cette série possède des traits parfois très noirs. En effet, dès le premier tome, le personnage principal meurt pour arriver réincarné en chat. Etant enfant je trouvais ce passage sordide au possible. D'ailleurs ce premier tome est assez sombre une bonne partie du temps, à mes yeux. La scène de fin dans l'usine, avec tout ces animaux enfermés avait hanté nombre de mes nuits. Les albums sont assez différents de sujets, avec le deuxième et le quatrième très branchés humour, le troisième étant plus orienté autour d'un polar à mes yeux, avec des moments assez tendus. Le summum était pour moi le tome 5, très noir, avec ce méchant juste incroyable et des scènes avec les rats qui m'avaient terrifié lorsque j'avais 7 ans. Maintenant, en les relisant, je constate que c'est quand même assez noir pour un enfant. La série est à mon avis très intéressante pour les enfants. Les scénarios des 5 premiers tomes sont très intéressants, et les personnages sont assez souvent peu manichéens. Saucisse par exemple se révèle sous un jour différent au tome 5, et même le grand méchant est le simple produit d'un monde méchant et dur, qui l'a forcé à devenir impitoyable pour survivre. C'est assez bien amené, et je me rappelle qu'il y avait notamment une scène dans le premier tome où il expliquait que les chats devaient dominer le monde. Une scène assez saisissante et remarquablement bien faite. D'ailleurs, je trouvais que cette BD contenait vraiment des bonnes idées, comme avec les chats chez cette vieille dame, et cette noirceur dans les tomes 1 et 5 assez dingue pour une série jeunesse. Dans l'ensemble, la série est à recommander pour les jeunes, ça devrait sans aucun doute leur plaire, et elle est de très bonne facture. Cependant, je ne sais pas ce que valent les tomes au-delà du 5, et les tomes humoristiques sont un poil en dessous du reste selon moi. 3/5 parfaitement mérité.

10/11/2012 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Pas mal… un bien bon postulat pour cette série. Billy ?… c’est un petit garçon qui s’est transformé en chaton à la suite d’un accident de la route. Et, l’air de rien, cette « nouvelle vie » lui plaît assez. L’ai de rien, une chouette série qui offre une certaine tendresse de par son postulat de départ et les histoires développées. Et même si cette série est passée par diverses « mains ». Billy a conservé un véritable esprit de fraîcheur, est entraîné dans de multiples aventures où la morale et l’amitié seront toujours sauves. C’est le cas dans ces petites aventures débordantes de vie, de petits gags où l’on prend un vrai petit plaisir à suivre la vie, les enquêtes de ce « chaton ». Le dessin ?… pas mal également. Colman et Peral y vont d’un graphisme au trait rond, clair, précis, dans lequel décors et arrière-plans ne sont pas oubliés. Jolies couleurs –assez basiques mais c’est voulu- qui donnent à l’ensemble une sorte de « côté Chaminou » des années 60. Ca ne mange pas de pain, ça ne révolutionnera pas la BD, mais l’ensemble est vraiment bien réalisé. Et je n’en demande pas plus.

23/07/2008 (modifier)
Par kalish
Note: 3/5

C'est marrant ça ; 1 seul avis pour cette série !!? Je croyais que c'était plus connu. Bah moi je trouve ça pas mal (pour les gamins bien sûr), en tout cas pas moins bon que d'autres séries gentillettes de chez Dupuis. Un gamin "à problème" se fait écraser et est réincarné en p'tit chat... Billy fera ensuite face à ses erreurs du passé et à la bêtise des hommes. Ca casse pas 3 pattes à un canard, je vous l'accorde mais bon ça se lit et c'est le principal. Je les ai lus il y a longtemps, et sur le coup j'ai trouvé ça parfois marrant, le personnage de Msieur Hubert me faisait bien marrer en chat de gouttière cynique et égoïste amoureux de sa vieille cadillac. On s'attache vite à ce petit chat tout mignon malgré les inégalités des épisodes, certains sont très orienté humour comme "Saucisse le terrible", d'autres en revanche sont plus branchés horreur (pour les gosses en tout cas) avec des méchants assez terrifiants comme cet horrible chat borgne qui a souffert de la cruauté des hommes tel que l'a pu être Billy avant sa transformation. Finalement c'est ce qui ressort le plus de cette série, la méchanceté des hommes envers ces petits êtres qui, si il leur était donné le moyen de se venger, le feraient avec férocité. Le pauvre Billy aura l'occasion de le découvrir. Bref une p'tite bd toute gentille renvoyant un joli message pour les enfants.

11/08/2007 (MAJ le 15/05/2008) (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Enfant, j'aimais bien le dessin animé et je voulu enfin voir à quoi ressemblait la BD. Surprise, c'est beaucoup plus sombre que le DA. Les six premiers tomes en tous cas. Certains passages sont à couper le souffle comme la scène finale du méchant dans le tome 3 ! Ce n'est pas le genre de truc que je mettrais dans une histoire pour enfants, mais est-ce bien pour enfants ? Le dessin est très sympathique. Malheureusement, les auteurs ont changé à partir du tome 7 et on a eu droit à deux tomes d'histoires courtes insipides et à deux autres d'histoire longues sans aucun intérêt.

07/10/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Billy the cat est une sympathique BD jeunesse même si elle n'est pas très marquante dans un univers littéraire déjà assez rempli. Au fil des années, les auteurs se sont succédés à sa création. Dessinateurs puis scénaristes ont commencé à changer à partir du tome 6 mais l'ambiance est restée plus ou moins la même si ce n'est une légère modernisation des récits pour coller un peu plus à "l'air du temps". Cette ambiance est celle d'une BD avant tout destinée à un jeune lectorat. Les intrigues sont simples et souvent mignonnes, à la manière des personnages dont la plupart sont attachants. Le dessin est bon. J'ai cependant une préférence pour celui des débuts, celui de Colman, dont je trouve le trait plus détaillé et plus fin que celui actuel plus rond de Péral. Les scénarios ne sont pas prise de tête, ne s'embarrassant que rarement de réalisme ou de complexité. Les dénouements sont souvent rapides et facilement expédiés. Mais après tout, cela convient très bien à une série jeunesse qui reste un bon divertissement et qu'en tant qu'adulte, je lis ou relis, sans déplaisir.

12/09/2007 (modifier)
Par Superjé
Note: 3/5

(Je n'ai pas lu tous les tomes) L'histoire est originale. Les dessins sont pas mal. Les personnages sont attachants comme Mr. Hubert. Le méchant est trop classique, il veut être maître du monde en quelque sorte, c'est trop classique dans toute les histoires, c'est comme ça. Globalement, cette BD a beaucoup d'intérêt, surtout pour ceux qui aiment les histoires de chats et chiens.

05/09/2006 (modifier)