Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Islandia

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Islande XVIIème siècle. C'est le voyage d'une vie. Jacques veut découvrir l'Islande.


Froid. Neige. Glace Pays scandinaves

Islande XVIIème siècle. C'est le voyage d'une vie. Jacques veut découvrir l'Islande. Il veut surtout se découvrir lui-même. Que signifient les visions qu'il connaît depuis son enfance, et qu'il sait venir de cette île lointaine et dure ? Un voyage mystérieux et dangereux à la découverte de la sorcellerie islandaise.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2006
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Islandia
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

29/05/2006 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Selon un récent sondage, l'Islande serait devenue le pays le plus détesté au monde suite à l'éruption de ce volcan qui a cloué les avions du monde entier au sol, entraînant une pagaille sans précédent. On le doit à l'Islande mais surtout à Dame Nature qui reprend ses droits. J'ai été d'ailleurs horrifié d'apprendre que les T-Shirts "I hate Islandia" se vendaient comme des petits pains ce qui est encore un exemple de la bêtise humaine. Cela se calmera certes avec le temps à moins d'une nouvelle éruption ... Bref, pour en revenir à la bd, on va être plongé au coeur de cette terre isolée et froide située près du cercle arctique. Un jeune adolescent est en proie à des visions dont il voudrait comprendre le sens. Tout a trait à l'Islande. Le voilà embarqué dans une aventure où la malchance ou une espèce de malédiction va s'abattre, à commencer par le navire. C'est bavard par moment mais on est très vite happé par cette aventure qui s'apparente à une espèce de quête initiatique dans un climat envoutant. Il y a réellement de belles planches et de bonnes idées comme celles de transformer une magnifique aurore boréale en une entité monstrueuse et effrayante. Bref, c'est une série qui mérite l'attention. Pour autant, j'ai été déçu par le troisième tome qui referme cette trilogie dans le sens où on abandonne véritablement le héros pour se concentrer sur l'Islande (encore à cause d'elle !). Il y a une véritable digression de l'histoire qu'il faut accepter ce qui ne sera pas le cas de tout les lecteurs.

30/07/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

L'Islande. Terre hostile, propice à de nombreuses superstitions. Une terre également chamboulée par l'époque papiste, puis protestante. C'est dans ce contexte troublé qu'arrive Jacques, guidé par des visions étranges. Les contes nordiques sont fascinants. Ils ont une faculté quasi-hypnotique, qui a sans doute agi sur Marc Védrines, le dessinateur du remarqué Phenomenum. Au travers du voyage de Jacques, c'est clairement un hommage à ces eddas nordiques qui est rendu. Mais "Islandia" est aussi et surtout une bonne série d'aventure. Au début de l'histoire, j'ai eu du mal avec le style de l'auteur, qui me semblait hésitant, un poil trop anguleux... Et puis très vite j'ai oublié ce détail, car l'ensemble est tout de même assez joli à regarder, notamment les paysages, encore sous-utilisés à mon goût. La fin du tome 2 offre un cliffhanger assez sympa, j'aimerais bien lire la suite.

09/11/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Premier opus d'une trilogie annoncée... Un album au ton libre, moderne... un album où se mêlent aventure, romantisme et fantastique. Une bonne histoire, oui, en décalage avec la production "habituelle". Mais, problème : le dessin ! Certain(e)s le trouveront peut-être magnifique, supersensass, ou "C-pa mal du tou". C'est vrai que les personnages sont bien typés, ont leur propre "vie" et caractère, MAIS le trait me paraît hésitant. Hésitant dans le fait des proportions, de la gestuelle, des mimiques. Peu de décors, dont l'optique dessinée (maisons, arbres) ne correspond pas à une perspective "normale". J'ai d'ailleurs parfois eu du mal -visuellement- à m'habituer au décalage (volontaire ?) entre personnage(s) et reste de la case. Néanmoins : j'ai ici eu affaire à une bonne histoire dont je demande à voir la suite. Mais sans l'attendre expressément...

27/01/2007 (modifier)

Un bon premier tome qui se compose en deux parties: le voyage en bateau et la découverte de l'Islande. Si la première partie ne m'a pas emballé plus que ça, la seconde retraçant les premières pas de Jacques en Islande m'ont plus passionné. Au final, l'histoire de cette malédiction m'intrigue, et je poursuivrai donc ma lecture à la sortie du prochain tome. Les dessins de Vedrines sont différents de ce qu'il avait pu faire dans Phenomenum (moins anguleux). Par moment ils me font un peu penser à du Blain (idem pour les couleurs). En conclusion un premier tome pas extraordinaire, mais agréable à lire.

21/10/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD, dont la belle couverture attire l'oeil, est la première publication en tant que scénariste-dessinateur de Marc Védrines. C'est un bon début. Immanquablement, on pense à Isaac le pirate quand on entame cette série. Le dessin le rappelle déjà. Le trait n'est pas celui de Blain même si certains personnages aux bouilles carrées y font penser, mais c'est dans l'encrage et dans la colorisation que je trouve une parenté. Et bien sûr dans les décors puisque ceux-ci partagent le même monde marin et les mêmes décors glacés (aurore boréale incluse). C'est donc l'histoire du jeune Jacques, fils de pêcheur, qui s'embarque clandestinement dans le navire de pêche qui l'amènera sur les côtes d'Islande. Le scénario mélange récit historique, avec par moments des explications presque trop didactiques sur comment se passe la pêche en mer glacée, etc., récit géographique, avec la description de l'Islande au XVIIe siècle, et récit fantastique où se mêlent visions étranges, langue connue mystérieusement et sorcellerie. Quoiqu'on en dise, ce premier tome est très dense; Il se passe beaucoup de choses en 50 pages, presque comme si l'auteur, ne maîtrisant pas encore toutes les ficelles du métier, avait voulu en mettre un maximum dans l'espace qui lui était imparti. Ce n'est pas désagréable, j'aime cette impression d'en avoir pour son argent quand on achète cette BD. Jusqu'à présent, l'histoire reste mystérieuse mais plaisante à lire et intéressante. Cette BD pêche un peu par une narration encore confuse et un dessin sympa mais sans plus, mais je n'en déconseille pas l'achat.

29/05/2006 (modifier)