Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Jack B. Quick, enfant prodige (Jack B. Quick, Boy Inventor)

Note: 3.11/5
(3.11/5 pour 9 avis)

Smallville n'est pas le seul bled du Kansas à avoir son héros aux dons prodigieux : à Queerwater Creek, le jeune Jack B. Quick sème la panique avec ses invention délirantes.


ABC Comics Alan Moore Auteurs britanniques DC Comics Science-Fiction (pour de rire) Wildstorm [USA] - Middle West

Fils de fermiers, le petit Jack B. Quick s'ennuierait un peu dans on petit village du Kansas s'il ne disposait pas d'un cerveau aussi génial que malade, dont sortent les inventions les plus farfelues. Malheureusement, Jack a tendance à inventer d'abord et réfléchir aux conséquences de ses actes ensuite, ce qui a la plupart du temps des conséquences catastrophiques pour la population de Queerwater Creek. Créer un soleil miniature dans le pré pour apaiser les vaches, faire léviter un chat en lui beurrant le dos, arrêter des photons en excès de vitesse, remonter le temps avec ses chrono-chaussures, créer un robot capable de dominer le monde à partir d'un épouvantail et d'une brouette, rien n'est impossible pour Jack B. Quick, enfant prodige. Originellement publiées par épisodes dans Tomorrow Stories, les facéties de ce dangereux gamin ont valu à Kevin Nowlan un Eisner Award du meilleur dessinateur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2006
Statut histoire Histoires courtes (série terminée) 1 tome paru
Couverture de la série Jack B. Quick, enfant prodige
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

23/05/2006 | Cassidy
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je suis malheureusement assez réfractaire à ce genre d'oeuvre qui manie l'humour à la dérision. Nous aurons droit à des situations réellement ubuesques qui s'empilent pour nous offrir des clins d'oeil à des oeuvres de fantastique et de science-fiction existantes. Je ne dis pas que l'intelligence de la mise en scène est absente. Cela serait une insulte au grand Alan Moore. Je dis juste que je n'ai pas trop aimé cette sauce fantaisie qui part dans tous les sens. Cependant, je comprends qu'on puisse trouver cela assez jubilatoire. Pour moi, c'est un peu trop amer.

05/06/2016 (modifier)

Bof, franchement déçu C'est d'autant plus dommage qu'on sent une bonne maîtrise quand même. Je ne parviens pas à trouver ça drôle. Je n'ai même pas souris en fait :( Il me reste un sentiment de précipitation : tout arrive tout de suite, avec beaucoup de démesure et on ne parvient pas à trouver un moment de répit. Pas d'espace non plus pour une chute. En fait il n'y a jamais de "gags". On est sensé être dans le drolesque permanent mais ce n'est pas assez barré pour convaincre. Il y a quelques belles idées et les classiques paradoxes scientifiques sont les bienvenus, mais rien de neuf sous le soleil quand il s'agit d'en montrer l'absurdité. Je pose juste 2 question en fait : Est ce vraiment Alan Moore qui a écrit ça ? Est ce bien traduit ???

17/03/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne sais pas pour vous, mais le style d'humour qu'utilise Alan Moore dans cette série me fait penser à ce que fait Daniel Goossens. En tout cas, les différentes histoires de "Jack B. Quick, enfant prodige" contiennent plusieurs moments hilarants. Mes moments préférés sont le procès de la lumière et l'histoire où le village recule dans le temps. J'aime aussi quand Jack agit de façon étrange. Il est totalement décalé par rapport à notre monde. Bref, si vous aimez le second degré et l'humour intellectuel, cette série est pour vous !

21/06/2009 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Jack B Quick est un enfant prodige dont le cerveau est sans doute plus efficace que celui d'Einstein. Les lois de la physique, la chimie, la mécanique, et autre bricolage en tout genre n'ont aucun secret pour lui. Besoin d'aide pour calmer une vache folle ? Pas de problème en 2 temps 3 mouvements Jack réinvente un système solaire dans votre jardin. Malheureusement les effets de bord non prévus de ces inventions ont un effet assez néfaste sur les habitants du village... Cette idée de départ est ma foi bien trouvée, et elle est plus ou moins bien exploitée. C'est parfois assez drôle, on tombe sur quelques répliques amusantes ou autres situations burlesques. Comme par exemple quand, excédés, les parents de Jack tentent de se suicider en arrière plan. Et c'est sans doute ce genre de détail de second plan qui m'a le plus amusé. Parce qu'au final les différentes histoires utilisent un peu toute le même schéma, en gros : problème de la vie quotidienne, invention de Jack pour le régler, effet inattendu de l'invention, gros bordel dans la ville, et finalement tout rentre dans l'ordre. Si bien que ça m'a semblé légèrement répétitif, et paru bien long de m'enchainer tout l'album. Pour arriver à la fin j'ai du la lire en plusieurs fois.

04/01/2009 (modifier)
Par biglolo
Note: 2/5

Je n'ai pas du tout accroché aux histoires farfelues de ce jeune génie des sciences. Chaque petite histoire détourne une théorie scientifique, comme par exemple la courbure de la lumière expliquée par l'état d'ébriété des photons. Ca aurait pu me faire rire mais la narration est trop lourdingue et ça dérive vers du grand n'importe quoi. Un bon concept de départ, tel que le détournement des lois de la Physique, ne suffit pas à faire un récit captivant... j'ai décroché aux 2/3 de la BD... je n'ai pas pu la finir. En revanche, rien à redire sur le dessin. Maîtrisé et rigolo, il aurait sublimé la narration si celle-ci tenait la route.

16/04/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je suis déçu par cet album car j'attendais nettement plus du talent d'Alan Moore. Jack B. Quick est une BD d'humour en histoires courtes, et j'estime que le talent de Moore ne réside vraiment pas dans ce domaine en ce qui me concerne. Rien à dire sur le dessin qui est clair et bon. Par contre, la narration est légèrement confuse, ou du moins aussi échevelée que le turbulent fils Quick. Pour le reste, c'est surtout sur l'humour que je n'ai pas trop accroché. Clins d'oeil scientifiques, théories farfelues comme la très connue anti-gravité du chat et de la tartine de beurre, concepts scientifiques pris trop au pied de la lettre, il y a quelques idées dans cette BD mais rien qui ne m'ait vraiment fait éclater de rire ni qui m'ait passionné. En outre, je trouve le jeune héros plutôt antipathique. Une lecture divertissement qui m'a amené quelques sourires, notamment par les réactions de la mère de Jack, mais dont j'estime l'achat dispensable même pour les grands amateurs de Moore.

28/05/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Ca faisait un petit moment que je tournais autour de cet album en librairie. Et j'ai craqué dernièrement, suivant les conseils de mon libraire (merci Steph). "Jack B. Quick" n'est peut-être pas la meilleure BD d'Alan Moore, mais c'est par contre, et de loin, la plus accessible. Ok, il y a pas mal de second degré dans cette histoire de gamin génial tentant toutes sortes d'expériences farfelues menant toutes à une situation catastrophique, mais je pense que c'est compréhensible par tout le monde. Loufoque, cet album l'est assurément, mais c'est tellement outré qu'on l'accepte sans problème. Il bénéficie en outre du dessin très bon de Kevin Nowlan (encore une découverte pour ma part), qui a d'ailleurs remporté un Eisner Award pour l'ensemble de la série. Le format des histoires courtes convient tout à fait au style humoristique des histoires, et du coup on lit ces histoires avec un grand plaisir.

17/11/2006 (modifier)
Par cyrrus
Note: 4/5

Une fois encore, Alan Moore nous régale avec une histoire originale et savoureuse. Sur un ton léger, l'auteur s'amuse à imaginer la vie d'un jeune garçon surdoué qui jongle avec les théories scientifiques dans un petit village tranquille, et les catastrophes qui découlent de ses expériences. L'atout majeur de cette oeuvre est son humour absurde et décalé qui n'est pas sans rappeler celui des MONTY PYTHONS. Pour faire court, cette BD n'est effectivement pas la plus culte de l'auteur, mais elle a le mérite de nous amuser tout en nous faisant réfléchir aux lois qui régissent notre univers. PS : Et en plus, c'est moins compliqué qu'une explication d'HUBERT REEVES (lol).

08/09/2006 (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Même si ces petites histoires n'ont pas l'envergure de ses grandes sagas "sérieuses" comme Watchmen, V pour Vendetta ou From Hell, les délirantes aventures de ce savant fou miniature montrent qu'Alan Moore garde sa forme et son mordant malgré (ou grâce à ?) l'amertume et la colère qui le rongent. Avec un ton faussement léger, le bougon barbu nous invite à suivre un gamin totalement inconséquent et parfois sadique, qui réalise les inventions les plus débiles à partir de théories scientifiques ou pseudo-scientifiques. Jack arrête les tornades avec un filet à papillons, car il est bien connu que c'est le battement d'aile des papillons qui provoque les tornades. Stephen Hawking dit que le temps et l'espace sont liés, Jack remonte le temps chaque fois qu'il se déplace dans l'espace avec ses chrono-chaussures. Les chats retombent toujours sur leurs pattes, les tartines retombent toujours du côté beurré, alors Jack beurre le dos d'un chat et invente la lévitation. Oui, c'est assez crétin, faut admettre, mais le résultat est drôle, à condition d'adhérer à cet humour pince sans-rire. C'est clairement pas un chef-d'oeuvre, mais c'est franchement drôle et plutôt original, et par les temps qui courent, ce sont des qualités si rares qu'il serait dommage de passer à côté de cet album.

23/05/2006 (modifier)