Nanami

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

La frontière entre deux mondes n'est pas si infranchissable...


Corbeyran D'un monde à l'autre Ecole Emile Cohl La BD au féminin Manfra ou Franga Théâtre

Une adolescente rêveuse et timide éprouve des difficultés à assumer ses devoirs scolaires et à affronter son quotidien social et familial. La découverte d'un livre magique l'amène à incarner une princesse dans une pièce de théâtre et la fait basculer dans un terrifiant monde imaginaire. Quel rôle joue Alessandro, le metteur en scène aveugle ?

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2006
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Nanami
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

10/03/2006 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une série que j'ai lue sans vraiment m'ennuyer, mais sans aucune passion aussi. Cela se laisse lire car le scénario est bien fait et il contient assez de mystère pour que j'aie envie de lire jusqu'à la fin. Pour moi, la série a deux problèmes. Le premier est le dessin qui est justement le style 'manga à la française' que je n'aime pas trop, mais dans le genre j'ai déjà vu pire. Le deuxième concerne les personnages. Comme c'est souvent le cas avec les scénarios de Corbeyran, je n'accroche pas à eux alors que je considère ça important d'apprécier les personnages. Après tout, quel est l'intérêt de lire une série si je me fiche de ce qui peut arriver aux personnages ? Cela a fait en sorte que si je n'ai pas trouvé la série mauvaise, je ne suis jamais entré totalement dans l'histoire.

07/05/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Clairement, je m’attendais à mieux. Nanami est la série type destinée aux jeunes adolescent(e)s dont le style est très influencé par les mangas et dont le scénario multiplie les clichés. Alors, oui, peut-être que si on n’a jamais rien lu de sa vie, le coup du livre magique qui mène vers un monde parallèle peut satisfaire le jeune lecteur. Mais il est loin de me séduire, tant ce genre d’histoire m’a déjà maintes et maintes fois été contée, et avec plus de talent que dans le cas présent. Même un « zowie » que je trouvais cucul-la-praline à l’époque me parait mieux réussi et bien plus poétique en comparaison. De plus, la série multiplie les inepties tout le long du récit. Et ça débute fort avec Nanami et sa copine collées par leur professeur … et dont la retenue s’exécute le jour même directement après les cours sans que les parents des deux collégiennes soient mis au courant. Tout le long de ce récit, je constaterai ce genre d’approximations, qu’une jeune lectrice considère sans doute comme un détail mais que j’ai, personnellement, du mal à admettre. Au niveau graphique, cette série me parait superficielle. Elle privilégie les grandes cases (il est fréquent de n’en avoir que trois ou quatre par planche) mais laisse les décors d’arrière-plan désespérément vides c’est d’autant plus frustrant que l’avant-plan est assez harmonieux et recherché. La colorisation est, elle aussi, loin d’être envoutante. J’ai trouvé les teintes employées très ternes, surtout pour ce genre d’univers fantastique. De plus, la gamme chromatique (surtout dans le monde parallèle) m’a semblé limitée. Un scénario sans grande originalité, des incohérences disséminées par ci par là, un dessin très pauvre en profondeur, une colorisation terne, restent une narration agréable et une héroïne sympathique pour me convaincre, mais ce n’est pas suffisant. Et la présence de Jean Reno dans le casting ne change rien à mon appréciation d’ensemble. Bof donc, mais j’ai bien conscience que cette série ne m’est pas destinée.

30/10/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série est clairement destinée en priorité à un public d'adolescente. Les influences légèrement manga du dessin et le type d'intrigue rappellent certains shojos fantastiques. Il s'agit d'un récit léger à mi-chemin entre vie collégienne, fantastique et fantasy. Les amateurs de manga ne seront pas trop surpris par ce scénario où une jeune collégienne est soudainement plongée dans un univers d'heroic-fantasy. L'originalité, cependant, est qu'elle n'y va pas seule, qu'elle revient régulièrement à la vie ordinaire mais aussi qu'il y a un mystère qui plane sur l'existence de ce monde parallèle, sur son gardien aveugle et sur les autres personnages qui, avant l'héroïne, ont aussi été amenés à y être plongés. Pour le reste, c'est une lecture relativement plaisante et suffisamment prenante pour plaire à tout public. De même, le dessin, quoiqu'un peu chiche sur les décors, est agréable à la lecture. Pas de grande surprise à l'affiche mais une série sympathique et à même de plaire pour de bon à un lectorat adolescent.

19/09/2008 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Graphiquement, c'est réussi, en tout cas la ligne de conduite visant à se rapprocher du style des mangas est respectée. Le dessin est de bonne facture, soigné et à la colorisation parfaite. On pourrait s'attendre à une colorisation flashy et excessive, mais il n'en est rien et tant mieux. Côté scénario c'est un peu fouillis, et à la fin de lecture du tome 2, beaucoup d'incertitudes planent sur cette histoire. Alors le scénario, justement, présente une jeune adolescente d'aujourd'hui qui tombe par hasard sur un livre magique. En effet, ce livre l'amène à un théâtre qui permet de passer dans un autre monde, une terre de fantasy où Nanami incarne un personnage très important. Elle joue un rôle mais qui semble pouvoir évoluer selon ses désirs. Et toute l'intrigue tient pour l'instant sur ce petit élément, à savoir quelle est sa liberté de mouvement dans ce monde étrange et surtout de savoir si elle n'est pas manipulée. Pas de réponses pour l'instant, les choses se mettent en place petit à petit et des éléments se rajoutent au fur et à mesure, complexifiant et épaississant un peu l'histoire. C'est divertissant mais pas trop mon type de lecture préféré non plus. Je trouve ça un peu long et un peu trop stéréotypé « lecture fille », mais le savoir-faire de Corbeyran permet de passer un relatif bon moment. C'est sérieux et bien construit, avec la dose parfaite d'incertitude pour ne pas s'ennuyer. Bref, je pense que le lectorat adolescent doit énormément apprécier au vue des récompenses qu'a remportées la série.

02/05/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Et encore une nouvelle série pour Corbeyran, qui compte déjà plus de 100 albums à son actif. Cette fois-ci, il s'est associé à Amélie Sarn, dont il avait adapté le roman éponyme dans Elle ne pleure pas, elle chante. Son nouveau défi : faire du shojô, c'est à dire un manga destiné aux adolescentes. Car c'est l'objectif de la collection Cosmo, dans laquelle est publiée l'album : faire une passerelle entre les traditions asiatique et européenne. Sur "Nanami", cela passe par un graphisme fortement inspiré du manga, réalisé par Nauriel, jeune dessinatrice née en 1981. Elle possède bien son style, bien qu'il y ait encore quelques erreurs de proportions et de perspectives. Son trait est plutôt agréable, malgré un encrage parfois trop épais. Côté scénario, le duo Corbeyran/Sarn fonctionne bien, avec une ambiance qui -semble-t-il, je n'ai jamais été une adolescente, trop de poils pour ça- correspond bien à ce public. Pour l'heure, l'histoire n'est pas transcendante, mais ça se laisse lire sans déplaisir.

10/03/2006 (MAJ le 10/03/2008) (modifier)