Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pasolini - Une rencontre

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une entreprise sans précédent : une interview fictive sous forme de bande dessinée, l'interview du cinéaste, poète et romancier italien Pier Paolo Pasolini, assassiné à Ostie en 1975 !


Auteurs Italiens Cinéma Documentaires Ecritures

Une entreprise sans précédent : une interview fictive sous forme de bande dessinée, l'interview du cinéaste, poète et romancier italien Pier Paolo Pasolini, assassiné à Ostie en 1975 ! Davide Toffolo, qui lui voue une admiration sans borne, se dresse pourtant un portrait sans complaisance, à la fois d'une grande justesse et d'une grande cruauté. Il y insère des extraits de dialogues de films, de poèmes et d'écrits du cinéaste. C'est un superbe hommage qu'il rend à cette grande figure de la création contemporaine, à la fois adulée et controversée et qui, sans aucun doute, occupe une place majeure dans l'histoire de l'art et de la pensée du Xxème siècle.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Pasolini - Une rencontre
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

21/02/2006 | Quentin
Modifier


Par Quentin
Note: 3/5

Pier Pasolini est mort en 1975 (j’avais 6 ans). Et pourtant, Davide Toffolo nous raconte une histoire dans laquelle quelqu’un qui déclare être Pier Pasolini le contacte et souhaite être interviewé. L’auteur part à sa rencontre, puis à sa recherche, faisant une sorte de pèlerinage sur les lieux mythiques liés à la vie du réalisateur Italien et s’engageant avec lui dans un dialogue fictif (à plusieurs niveaux). Il se dégage de cet album quelque chose de très fort et de très étrange à la fois. Mon seul problème est que je ne connais absolument pas Pasolini, que je n’ai jamais vu aucun de ses films, et qu’il m’est par conséquent difficile de comprendre l’hommage qui lui est rendu, fut-il magnifique. Il ne me reste qu’à apprécier l’intérêt de la démarche et à me laisser hypnotiser par certains passages fantastiques.

21/02/2006 (modifier)