Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Phare

Note: 3.57/5
(3.57/5 pour 7 avis)

Derniers jours de la guerre civile en Espagne, presque tout le pays est aux mains des troupes franquistes. Francisco, un jeune militaire républicain de dix-huit ans, essaye de ralier la frontière Française pour sauver sa vie. Blessé pendant sa fuite, il arrive à un vieux phare perdu sur un masse rocheuse solitaire.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Auteurs espagnols Espagne La Guerre civile espagnole Les phares

Derniers jours de la guerre civile en Espagne, presque tout le pays est aux mains des troupes franquistes. Francisco, un jeune militaire républicain de dix-huit ans, essaye de ralier la frontière Française pour sauver sa vie. Blessé pendant sa fuite, il arrive à un vieux phare perdu sur un masse rocheuse solitaire. Telmo, le vieux gardien du phare est le seul habitant des lieux et hébergera Francisco. Le gardien est un viel original qui vît dans son propre monde tout en s’occupant avec une scrupuleuse routine de son phare. Avec ses histoires d’aventurier sillonnant les mers lointaines et découvrant des endroits merveilleux, Telmo essaye de redonner le goût de vivre au jeune soldat. Il lui raconte ainsi les histoires du capitaine Nemo qui ne reconnait ni roi ni patrie, ou d’Ulysse. Il lui parle de l’île de Laputa, lieu paradisiaque ou l’on peut redémarrer une nouvelle vie. Francisco est émerveillé par ces histoires qu’il croît authentiques. Il rêve d’arriver sur l’île de Laputa. Avec l’aide de Telmo, il construira un bateau pour réaliser son rêve...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Mai 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Phare
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

14/02/2006 | alban
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Une jolie histoire pour une BD qui l'est tout autant. J'ai eu un peu peur, au cours de ma lecture, en voyant la taille de la BD et la vitesse à laquelle avançait l'histoire, qui prend le temps de se poser et de développer son ambiance. Et pourtant, jusqu'au bout j'ai été sous le charme, jusqu'au dénouement qui est dans la veine de tout le reste. En prenant le cadre de la guerre civile espagnole mais d'une façon plus détachée, l'histoire nous offre une belle image. En fait je pourrais reprendre les mots de NoirDésir : une histoire qui se lit vite mais qui appelle une relecture. J'ai beaucoup aimé le dessin également, qui sait jouer sur les noirs et blancs, avec beaucoup de cases muettes, pour distiller son message et son ambiance. D'autre part, l'histoire finale m'a beaucoup beaucoup plu. Je ne sais pas trop si c'est une volonté que de faire ce pied de nez, mais il est bien trouvé et rajoute au charme de l'histoire. C'est le genre de Bd sur lesquelles j'aime tomber : surprenante et dont il est assez difficile de parler, mais qui a un je-ne-sais-quoi qui reste après la lecture et qui donne envie d'y revenir. Recommandé !

29/10/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Sur fond de guerre d’Espagne, Paco Roca nous livre une petite histoire donnant la part belle à la rêverie, à l’évasion. Un jeune Républicain fuyant les Franquistes se réfugie chez un vieil homme, gardien d’un phare (qui ne fonctionne plus, mais qu’il maintient en état de marche pour le jour où l’on viendra le réparer). Dans leur temps libre, les deux hommes construisent une embarcation sensée les emporter vers une île paradisiaque que le vieux gardien fait vivre dans le cœur du jeune homme, à coup de références homériques. Le dessin, dans une sorte de Noir et Blanc bleuté, est bon, et en parfaite harmonie avec cette histoire onirique, un peu littéraire, et réussie. La fin de l’album – qui se lit vite et bien (mais qui appelle des relectures) est à l’unisson de l’intrigue, ouverte aux échappées de l’imaginaire. C’est clairement un album à découvrir !

17/01/2015 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

J’ai entamé sa lecture sans savoir à quoi m’attendre. Et ce fut une agréable surprise. Un coup de cœur ! Pourtant, le contexte géopolitique de l’époque n’est pas des plus heureux (guerre d’Espagne). Mais cette guerre fratricide reste essentiellement en toile de fond. Cette bd s’attarde sur l’amitié qui va se tisser entre un gardien de phare et un jeune gendarme républicain en fuite. Il ne se passe rien de transcendant. Et pourtant. C’est une petite pépite. En fait, tout est dans la simplicité des personnages qui vont apprendre à s’apprivoiser mutuellement. Et que dire du final ? Poétique, surprenant, touchant ! Une histoire attachante, tout simplement. Bref, un album chaudement recommandé !

19/02/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'avais peur de relire une aventure du style Tout seul ou Le Gardien du feu. Bref, le sujet des phares contient déjà pas mal de publication en bande dessinée. Visiblement, cela fascine les auteurs au point d'être une grande source d'inspiration. J'ai été séduit par cette histoire originale dont l'action se situe vers la fin de la guerre d'Espagne opposant les républicains aux fascistes. Un jeune garçon va réussir à s'éloigner pour un temps de la guerre en se retrouvant dans un phare désaffecté. Un vieil homme lui raconte des histoires extraordinaires. Il y a encore une part de rêve qui ne s'est jamais éteint chez cet homme. Cela tranche avec la jeunesse qui a déjà beaucoup trop vécu de choses affreuses pour pouvoir prétendre à se laisser divaguer. Cette rencontre entre ces deux êtres opposés va réserver des surprises. Le final est également réussi tant par l'intensité dramatique que par le message délivré.

10/09/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Sympa cet album. Il s'agit d'une sorte d'histoire d'initiation dans l'Espagne des années 1930, en proie à la guerre civile. L'histoire est très agréable, j'ai bien aimé par exemple les passages entre les deux personnages, on sent une réelle empathie entre eux. Ceux-ci sont d'ailleurs très soignés, on aimerait que le temps s'arrête dans ce phare, que les révolutionnaires franquistes ne retrouvent jamais le jeune conscrit... Le dessin de Paco Roca est très clair, une sorte de ligne claire moderne qui rend le récit à la fois lisible et chaleureux. Un très bon moment de lecture.

13/11/2008 (modifier)
L'avatar du posteur carottebio

Cela avait été une agréable surprise à la lecture. Le lieu, l'époque, les personnages sont relativement atypiques. Pensez donc, que vient faire un phare et son gardien face à la révolution franquiste et un pauvre soldat perdu ? Puis l'évolution de l'intrigue est intéressante, surprenante même. Seul le dessin m'a un peu rebuté, trop droit, trop de gris, et du coup c'est un 3,5/5 pour mon appréciation. Cela reste malgré tout un livre à découvrir.

17/10/2006 (modifier)
Par alban
Note: 5/5

Très bonne triple découverte : l’éditeur, l’auteur et la BD… Un jeune gendarme (Francisco) pris dans les tourmentes de la révolution franquiste est sauvé par le gardien d’un phare (Telmo). Une amitié presque filiale naît entre les deux hommes et l’auteur nous guide entre leurs histoires passées et la réalisation des rêves du vieil homme. Ce que j’ai particulièrement aimé c’est l’amour que Telmo porte à son phare, il le bichonne et sait tellement communiquer sa passion qu’il arrive à convaincre Francisco du bien fondé de sa mission. Telmo sait aussi transmettre au jeune homme ses utopies d’une vie différente sur une île paradisiaque que Franciso l’aidera à construire la barque qui doit les y emmener. Côté graphisme, j’aime beaucoup les changements de style au moment des retours en arrière et le dessin de Paco Roca.

14/02/2006 (modifier)