Vers le démon

Note: 3.13/5
(3.13/5 pour 8 avis)

Jack et Sarah sur la route de leurs infortunes.


Casterman : Un monde Road movie

Jack, 47 ans, reprend la route: il vient d'apprendre que l'assassin de son fils Niels vient d'être relaché après 15 ans de prison, au motif qu'un test ADN aurait démontré son innocence. Jack n'en croit rien, et n'a plus qu'une idée en tête: tuer cet homme, l'Indien, qu'il rend responsable du naufrage de son existence. Lancé sur les traces de l'Indien le long de la route 66- la mythique voie de communication qui traverse la presque totalité des États-Unis d'est en ouest - Jack rencontre Sarah, une jeune femme en errance qui cherche à fuir la violence de son compagnon. Ensemble, comme deux comparses d'infortune, ils vont finir par remonter la piste de leur proie - mais bien sûr, celui qu'ils cherchent n'est pas tout à fait là où on s'attendrait... Text: Casterman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vers le démon
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

11/01/2006 | ArzaK
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Un road-movie moyen selon moi. Les points forts sont les dialogues et les deux personnages principaux sont un peu intéressants (je parle de l'homme qui veut venger son fils et la femme qu'il embarque vu que je trouve le jeune homme qui par coïncidence a le même prénom que le fils mort un peu inutile). Je ne suis pas fan du style de De Metter, mais cela reste lisible. J'ai plusieurs problèmes avec le scénario. Je trouve l'intrigue un peu mince et en plus je trouve que les révélations à la fin sont prévisibles. C'est dommage car je trouve que l'histoire avait un certain potentiel. C'est le genre de récit que je lis et oublie vite.

09/08/2015 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 4/5

Comme au cinéma ! C’est le cas de le dire avec ce très bon one shot de De Metter. Ok, ce tome ne révolutionne pas le genre du drame psychologique, mais il reste très efficace et noir à souhait. L’auteur ne tourne pas au tour du pot, ça va vite, on sent une tension et une haine dès les premières pages. Les dialogues sont percutants, réalistes et la psychologie des différents protagonistes est traitée avec beaucoup de naturel. Plusieurs thèmes sont abordés (alcoolisme, la remise en question de soi, la vengeance,…) et font réfléchir. Au niveau des graphismes, j’avoue être assez admiratif concernant le bon nombre d’expressions faciales très vivantes et expressives que De Metter a accompli dans cet ouvrage.

26/11/2013 (modifier)
Par Thaugor
Note: 2/5

Cette histoire qui nous est narrée pourrait partir d'un fait divers classique. Même si c'est très bien raconté dans la gestion de la trame, où par la vision d'un père rempli de haine et de vengeance qui ne vit que dans un but bien précis, nous voyons sa transformation par le contact de regards extérieurs et des évènements. C'est une histoire sombre, elle est intéressante, mais la fin est traitée un peu trop rapidement et la rend assez banale. De plus, je n'ai pas du tout aimé les dessins et la colorisation. Certes, les dessins sont surprenants et presque réalistes, mais le tout reste gâché par le trait trop peu précis qui rend le tout trop brouillon à mon goût. Bref, je pense que j'aurais beaucoup plus accroché sans ce côté aquarelle qui m'a gêné tout au long de ma lecture, et si chacune des trois personnalités et historiques associés avaient été un peu plus développés sans se centraliser sur une seule histoire. Le scénario reste dans l'ensemble bon, dramatiquement captivant et se lit bien.

02/12/2009 (modifier)
Par GiZeus
Note: 3/5

Une histoire de vengeance sympathique mais qui ne m'a pas plus captivé que ça. Vers le démon est bien une exploitation de l'âme humaine comme le dit Erik. Cependant, je trouve le tout trop classique pour avoir été réellement enthousiasmé, je ne me suis pas senti assez impliqué pour ressentir de vraies émotions comme d'autres lecteurs. Ce qui me dérange avant tout, c'est le scénario. Le postulat annonce la couleur et pose les bases d'un road-movie classique, sans surprise, jusqu'à sa fin qui ne m'a cependant pas tellement surpris. Et c'est là le gros reproche que je fais à De Metter, je n'ai jamais été surpris dans ma lecture. Néanmoins, malgré ce manque d'imagination, la lecture est loin d'avoir été pénible. En effet, l'histoire se laisse lire, et la narration fluide n'y est pas pour rien. En plus de sa narration, le dessin particulier de De Metter est un atout non négligeable pour cet album. Des aquarelles empreintes de flous, des visages plutôt expressifs, le graphisme sait quand même mettre l'ambiance adéquate (je pense à l'épisode du bar de l'hôtel). Il manque cependant un peu de vivacité mais l'essentiel est là. Bref, une histoire sans gros rebondissement, à laquelle je n'ai pas trouvé grand intérêt, mais qui a su se rendre agréable à lire et à contempler.

14/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

De Metter, c'est le fameux auteur de Shutter Island qui a défrayé un temps la chronique sur ce site. J'aime bien le style graphique incomparable de l'auteur. Il y a encore quelques années, je l'aurais rejeté car je n'aimais pas le flou dans le dessin. Les personnages sont toujours aussi méconnaissables. Avec la couleur, cela donne quelque chose de particulier. C'est ce qui fait le charme de l'oeuvre de cet auteur iconoclaste. En ce qui concerne le récit, on a droit à un road-movie tout le long de la fameuse route 66 que j'ai également eu la chance d'emprunter. Les souvenirs reviennent : forcément ! Bon, la fin de ce récit m'a laissé totalement pantois. On ressort de cette lecture avec une étrange impression de tout cela pour ça. Oui, cela laisse un arrière goût un peu amer. Cependant, ce n'est pas forcément désagréable. La destination de ce voyage n'est pas celle que l'on croit. En effet, "Vers le démon" est également une exploration intérieure de l'âme humaine. Ouah : que c'est bien dit ! En résumé : originalité visuelle et ballade sympa au coeur de la vieille Amérique. A lire sur un fond musical signé Bob Dylan. C'est bon pour l'ambiance !

03/11/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Cette histoire est aussi captivante que malsaine. Elle réunit trois personnes désœuvrées, un cinquantenaire qui en a après un indien sortant de prison qu'il pense être le tueur de son fils, une femme fuyant un homme violent et un jeune homme de 19 ans fuyant sa famille et plus particulièrement son beau-père militaire. Ces personnages aux lourds passés s'unissent dans une fuite en avant les envoyant sur la route 66. On suit ce récit en se doutant d'un final dramatique. De Metter a construit ce scénario fort en émotion et joue avec la patience du lecteur qui devra attendre le final douloureux. La lecture est rapide, peut être que l'ambiance lourde l'accélère. Le dessin semble être des photos retouchées comme des aquarelles. Je suis à chaque fois dérouté par ce procédé mais je m'en accommode même si je ne le trouve pas vraiment esthétique. Je conseille la lecture de cette BD, son ambiance type Sailor et Lula en moins rock'n roll pourrait vous toucher. Note finale : 3,5/5

13/08/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une histoire qui se passe dans "L'Amérique profonde"... Celle de la Route 66, des grosses bagnoles, des mecs paumés et des histoires qui -souvent- finissent mal. Le postulat ?.. simple, mais costaud : c'est l'histoire d'un homme en quête de vengeance ; un ex-alcoolique qui a juré de trucider celui qui a tué son gamin et qui l'a fait plonger dans les pires déboires. Le criminel, lui, vient de passer quelques années à l'ombre et sort enfin de prison. L'occasion est enfin arrivée, pour le père accablé, de lui "faire la peau"... De Metter m'a vraiment attiré dans sa toile et m'a pris pour me transporter dans cette histoire. Au-delà de cette quête très personnelle du père, j'ai aussi été "invité" à entrer dans le quotidien -pas vraiment rose- de nos deux "héros". Un album noir comme dans les plus belles années du roman littéraire de même type, où le graphisme de Christian De Metter colle parfaitement bien aux ambiances lourdes et poisseuses. Une histoire forte et très bien servie, tant par la trame scénaristique que par le dessin. Rude et captivant. Comme cette Route 66... Ma cote : 3,5/5

17/01/2007 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

14/20 Un road-movie très réussi, même s’il n’est pas très original. De Metter est très habile pour mettre en scène une intrigue tout de même très psychologique. Il sait faire parler les silences, mettre en scène les visages. Si ses planches ne sont pas immédiatement attirantes, elles sont, à la lecture, d’une efficacité narrative et graphique assez redoutable. L’histoire et sa chute ne sont pas géniales, mais l’attention portée aux personnages, la subtilité des dialogues font le reste.

11/01/2006 (modifier)