Lettres d'un temps éloigné

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

"Parmi d’autres passagers, une femme se trouve coincée dans un aéroport à cause d’une invasion de crabes rouges sur la piste de décollage", ainsi commence la première histoire . . .


Auteurs Italiens Casterman : Un monde

Sous la jaquette de la collection UN MONDE, un précieux recueil d'histoires courtes et d'illustrations. Lettre d'un temps éloigné comporte, notamment, la première parution en album d'un beau récit d'une vingtaine de pages autrefois publié par Mattotti dans les pages du mensuel (À Suivre), et qui fut l'unique contribution du dessinateur au magazine. Comme c'est toujours le cas avec Mattotti, il se dégage de l'album comme un subtil parfum d'envoûtement ; narration en images ou illustrations isolées, chaque élément visuel souligne avec éclat l'émouvante et lumineuse virtuosité de son travail. texte : Editions Casterman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Lettres d'un temps éloigné
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/06/2005 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Yannou D. Yannou

Je ne connaissais pas cet auteur et j'ai pris cette bd un peu par hasard, attirée par les dessins. Ce n'est pas justice de n'avoir même pas mis le nom du scénariste sur la couverture (en tout cas dans mon édition). J'ai trouvé les histoires vraiment sensibles et les textes très bien écrits. Je ne m'y attendais pas, pensant lire rapidement cette bd juste pour le plaisir des dessins, et en fait ce sont les histoires qui m'ont d'abord beaucoup touchée puis l’association des deux. Ce n'est pas si souvent qu'une bd vous touche les cordes sensibles et c'est pour ça que je vous la recommande vivement.

09/10/2012 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Co-scénarisé par son élève -Gabriella Giandelli-, "Lettres d'un temps éloigné" est à la hauteur de la réputation de Mattotti, graphiste d'exception. J'ai ici eu affaire à une compilation d'illustrations et d'histoires courtes dont l'une d'une vingtaine de pages. Heureuse habitude du dessinateur : chacune des cases -travaillée au crayon de couleur ou à la pointe grasse- est un tableau en soi ; chatoyant, mystérieux, envoûtant, qui pourrait se suffire à lui-même. Combinées pour donner naissance à des récits lents certainement pas prétexte, ces "vignettes" poussent ici à la contemplation, à l'expérience profonde de la méditation... pour autant que l'on apprécie ce style de narration. Pour les inconditionnels : un album exceptionnel ! Pour moi, qui découvre cet univers : un vrai partage de sentiments quant à l'histoire, mais une grande appréciation pour le travail de colorisation.

11/02/2007 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Je suis amateur du style de l’auteur, emprunt d’onirisme et de surréalisme. Le jeu de couleurs pastelles apporte une touche particulière et si caractéristique aux planches. C’est beau et très coloré. Malheureusement, les histoires contenues dans ce recueil sont fort hermétiques. Seule la première m’a séduite, la deuxième est trop courte (2 pages), la troisième est très particulière (tout en pleines pages) et la dernière est trop obscure. Mon principal grief à l’encontre de Mattotti est cette impression de talent gâché par des scénarii pas vraiment à la hauteur. Dommage car visuellement, c’est toujours aussi réussi ! A réserver aux inconditionnels de l’auteur.

06/06/2005 (modifier)