Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Blake et Mortimer

Note: 3.36/5
(3.36/5 pour 78 avis)

Angoulême 1997 : Prix du public pour le tome 14. Blake et Mortimer sont deux anglais très typiques dont les aventures se passent dans les années 1940 à 1960, avec une dimension scientifique voire de science-fiction.


Angoulême : récapitulatif des séries primées Auteurs néérlandais Best of 1950-1959 Jean Dufaux Journal Tintin La BD au féminin Les BDs à papa Les Roux ! Ligne Claire Van hamme

Un des best-sellers de la BD européenne devenu mythe et qui symbolise la bande dessinée grand public de qualité. l'auteur, E.P. Jacobs, qui fut un proche d'Hergé, aimait la démesure qui prend toute sa dimension dans les inventions scientifiques (dont le fameux Espadon). On citera aussi une extraordinaire galerie de personnages tels Septimus, Olrik ou Miloch. La fascination exercée par cette série reste aujourd'hui intacte : pour preuve de succès sans précédent de L'Affaire Francis Blake, signée Ted Benoit et Jean Van Hamme.

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1950
Statut histoire Une histoire par tome (Exceptés certains albums en cycle) 28 tomes parus
Couverture de la série Blake et Mortimer

10/11/2001 | Lucky Luke
Modifier


Par Jetjet
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Afin de ne pas s'épancher inutilement sur une œuvre que beaucoup connaissent pour l'avoir lue, aimée ou même détestée, je ne vais donc ici parler que des tomes d'origine de Edgar P. Jacobs, les autres tomes m'ayant tout au plus diverti mais pour la plupart saoulé par intérêt absent. Car ce qui fait effectivement le charme de ces aventures, c'est ce côté kitsch mais divertissant, ces dialogues pompeux mais nécessaires et des histoires au charme incroyable tant d'années après leur première publication. Mon premier Blake, je m'en souviens encore comme si c'était hier... SOS Météores m'avait été offert alors que je ne voulais rien savoir de cette série Sous-Tintin alors que j'étais ado et bien plus attiré par Batman ou l'héroic fantasy de Loisel. Passé un petit temps d'adaptation, le bouquin fut dévoré avec l'envie irrésistible de tout lire depuis l'Espadon et la sensation d'être passé toutes ces années à côté d'un sacré monument. Car oui, B&M reste encore de nos jours une de ces œuvres impérissables qui se suffit à elle-même avec un univers oscillant du fantastique au policier et vice-versa et soutenu par une ligne claire rigide mais riche de détails et superbe à l'oeil. Effectivement la gent féminine n'est pas à l'honneur (mais c'est l'époque qui ne permettait pas le mélange des sexes) et Olrik reste invariablement le seul méchant disponible mais malgré tout cela, le charme du Professeur Mortimer et l'inventivité des histoires rendent des bds contemporaines encore bien obsolètes. A lire et à relire sans déplaisir pour voyager dans le temps, les saisons et les continents.

06/02/2018 (modifier)
Par scapin
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J'ai découvert cette bd il n'y a pas longtemps, quand un ami me l'a offerte. Je connaissais de nom, mais n'en ayant jamais lu, je pensais que c'était une bd un peu vieille et ennuyeuse, mais pas du tout. J'ai été agréablement surpris. Bons dessins, scénario excellent mais petit point faible : la longueur des textes. Comme plusieurs internautes, je trouve cela un peu décourageant ; mais une fois que l'on se plonge dans l'histoire, ça ne pose pas vraiment de problème. Je préfère ceux de Jacobs aux autres, bien qu'ils ne soient pas mauvais. Mes préférés sont : La Marque jaune et S.O.S. Météores.

02/10/2006 (modifier)