Batman - Halloween (Batman: Haunted Knight)

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Une collection d’histoires courtes, à ne pas confondre avec Batman - Un long Halloween Pour Bruce Wayne, Halloween est une période de solitude. Tous les souvenirs douloureux de l’assassinat de ses parents ressurgissent en ce jour de carnaval. Pourtant, la présence d’une femme va peut-être apporter au sombre Bruce un peu de ce bonheur qui lui échappe. Depuis janvier 2014 Urban Comics a réédité cette série dans un recueil : Batman - Des Ombres dans la Nuit.


Batman DC Comics Halloween Loeb - Sale Semic Super-héros Univers des super-héros DC Comics

Halloween, période des friandises, des tours de magie, mais aussi de la nuit qui s'allonge et du cortège de cauchemars qui l'accompagne. Pour Batman, Halloween demeure le soir où les fous sont lâchés, où les pires psychopathes se ruent dans les avenues de Gotham City pour y semer l'anarchie et la mort. Pour l'alter-ego du Justicier de Gotham, Bruce Wayne, riche milliardaire isolé dans son manoir, seulement accompagné d'Alfred, son fidèle majordome. Halloween est une période de solitude, de nostalgie, de terreur. Toutes les peurs d'enfance, tous les souvenirs douloureux liés à l'assassinat de ses parents, ressurgissent en ce jour de carnaval. Pourtant, la présence d'une femme, étrange et séductrice, va peut-être changer la donne, et apporter au sombre Bruce Wayne un peu de ce bonheur qui lui échappe.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2004
Statut histoire Histoires courtes (Uniquement disponible en recueil) 2 tomes parus
Couverture de la série Batman - Halloween
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

21/11/2005 | Alix
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Les premières histoires de Batman du duo Loeb-Sale. Contrairement à leurs deux histoires de Batman les plus connues, ces histoires sont surtout centrées sur la psychologie de Batman/Bruce Wayne et ne sont pas des récits policiers avec un mystère à découvrir. Ce n'est pas mal quoique j'ai déjà lu des histoires du Batman plus palpitantes. La première avec l'épouvantail est un peu trop longue et l'adaptation du conte de Noël de Dickens est pas mal, mais il n'y a pas de surprise si on connaît le principe de l'histoire originale. Le dessin de Tim Sale évolue au fil des histoires. Il n'est pas mal. Le seul reproche que j'ai, c'est que son Pingouin est trop moche à mon goût.

17/08/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il est dommage que les récits contenus dans Batman Halloween ne soient pas en harmonie les uns avec les autres. Tantôt très long, tantôt très court et surtout empruntant à chaque fois un autre style graphique. Cependant, l'ensemble m'a bien plu. On rentre tout de suite dans l'univers si particulier de Batman. Les adaptations sont nombreuses mais ce n'est pas pour me déplaire. A chaque fois, c'est un plaisir de lecture et de voir notre héros au costume de chauve-souris sous un aspect différent. J'ai bien aimé la première nouvelle intitulée "peur" où l'on voit un Bruce Wayne plutôt vulnérable.

01/09/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Ayant adoré Batman - Un long Halloween et sa suite Batman - Dark Victory, je me suis tout naturellement intéressé à ce recueil de trois histoires écrites par les mêmes auteurs et publiées avant « Un long halloween ». Alors que « Un long Halloween » et « Dark Victory » mettaient l’accent sur un scénario développé et une intrigue complexe, « Batman – Halloween » propose des histoires très simples, et mise tout sur le coté psychologique et l’atmosphère. Les retours dans le passé de Batman sont fréquents, et son coté « âme tourmentée » est vraiment mis en avant. En conclusion, je m’attendais à une BD pas terrible, uniquement publiée pour profiter de la renommé de ses grandes sœurs, mais j’ai finalement passé un bon moment avec ces trois histoires, et je ne regrette absolument pas mon achat. A lire si vous avez adoré « Batman - Un long Halloween » (surtout qu’on retrouve avec plaisir le dessin de Tim Sale).

21/11/2005 (modifier)