Kaliclès

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Intrigues de palais dans l'Egypte antique...


Egypte Egypte Ancienne Paquet

Alexandrie, 1er siècle après JC. Kaliclès, un jeune esclave affranchi à la mort de son tuteur, part à la recherche de ses origines. Dépouillé par des brigands, il est recueilli par Aankhi, un jeune vagabond qui l'aide à récupérer son maigre hérigage, une dague gravée d'étranges symboles, dont l'origine semble remonter aux plus grands mythes de l'antiquité. Recherchés pour un crime qu'ils n'ont pas commis et poursuivis par des hommes dont ils ignorent tout, nos héros croiseront au cours de leur enquête les traces d'un homme que Kaliclès ne connaît pas, son père. (texte : BDNet)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire Série abandonnée (prévue en 4 tomes) 2 tomes parus
Couverture de la série Kaliclès
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/10/2005 | Spooky
Modifier


Par kanibal
Note: 3/5

Entre jeu de piste et intrigues au temple j'aurais bien aimé que Kaliclès mène sa mission à terme car je me suis laissé captiver par sa quête. Le jeune esclave d'origine grecque s'est acoquiné d'un voleur, d'un ex-gladiateur germain et doivent fuir pour la Palestine, l'humour y est dosé avec parcimonie, l'action aussi d’ailleurs. Les couleurs sont bien chaudes, ce qui fait bien ressortir l'effet de chaleur suffocante de la ville. Le point noir de la série, c'est qu'il n'y aura jamais de fin. En tout cas la lecture des 2 uniques tomes a été très agréable.

26/07/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

J'avoue que je n'ai pas tout compris dans cet album. Il débute par la bataille de Persépolis, remportée par un Alexandre le Grand quelque peu amer, qui confie un lourd secret à Ptolémée, son fidèle général et futur Pharaon d'Egypte. Puis on bascule sur l'histoire de Kaliclès, un orphelin au nom grec dans l'Egypte de 3 siècles plus tard. Il est dépositaire(et surtout héritier) de rouleaux mystérieux et d'une dague qui vont l'emmener dans de drôles d'aventures. Pendant 46 pages, ce ne sont que rebondissements, retournements de situation... Jusqu'à la fin du tome 1, où le récit prend une curieuse tournure, juste pour nous allécher en attendant le tome 2. Le dessin de Jesus Redondo est un peu naïf et maldroit, mais on sent que l'évolution va dans le bon sens. Pour ces raisons ma note est un peu faible, car je n'ai pas été convaincu par ce premier album. Attendons la suite pour mieux juger...

20/10/2005 (modifier)