Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Jésus et les copains

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 5 avis)

Règne, puissance et gloire pour les siècles des siècles... Les meilleurs moments du Nouveau Testament revus et corrigés par Planchon dans un grand roman-photos en couleurs.


Fluide Glacial, le best-of Magazine Fluide Glacial Photo et dessin Spiritualité et religion

Marie, une épouse pleine de grâce, est partagée entre l'amour qu'elle porte à son époux et la relation adultère qu'elle entretient avec Dieu... Joseph pardonnera-t-il l'infidélité de son épouse ? Jésus, l'enfant illégitime de Marie et Dieu, supplantera-t-il son cousin Jean-Baptiste à la tête de toute la chrétienté ? Saura-t-il rejeter Satan et toutes ses vaines promesses ? Marie-Madeleine osera-t-elle avouer ses sentiments au prophète de son coeur ? Vous le saurez en lisant Jésus et les copains, un grand roman-photos en couleurs.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jésus et les copains
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

07/09/2005 | Cassidy
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

En usant du style roman photo, Dimitri Planchon nous propose une relecture des évangiles plutôt réussie. L’histoire de Jésus et des apôtres est transposée de nos jours. Le décalage est accentué par les dialogues absurdes, parodiant les textes bibliques, mais aussi par les tronches impassibles et improbables des protagonistes. L’ensemble est drôle, les décors moches et kitsch – donnant parfois un côté collages artisanaux – accentuant l’envie de rire de ces aventures totalement nazes. C’est en tout cas techniquement réussi ! Si je ne suis pas sûr que cette version convertisse beaucoup de monde à la geste christique (comme d’ailleurs le récent In God We Trust de Winshluss ou le Sacré comique de Goossens, deux albums que je vous recommande pour compléter ce joyeux blasphème), c’est en tout cas une lecture et un achat qui sont recommandés.

10/05/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

"C'est naze, poussif, raté, répétitif et tout ce que vous voudrez et que ça ne vaut pas un bon vieux roman graphique ou une manga sensible et adulte." Enfin, c'est à mille lieues, quoi. :) "Jésus et les copains" ressemble à ces films des années 1970-1980 avec Claude Brasseur, Victor Lanoux, Jean Rochefort... Vous savez, des costumes tous pourris, des dialogues cuculs la praline et des situations grotesques. Eh bien "Jésus et ses copains" c'est un peu ça, mais en l'assumant complètement. Il se veut une relecture de certains passages de la Bible, en les modernisant et les tournant en ridicule. Par contre, ça reste en-deça du blasphème, et du coup les ligues catholiques ne se plaindront pas trop. Pour ma part j'adhère assez peu à ce style d'humour, qui dénote tout de même une grosse recherche, mais aussi un énorme boulot niveau montage/graphisme. Je ne connais pas la technique employée par Dimitri Planchon, mais je dois dire que c'est assez efficace, constant et inventif.

12/05/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Planchon s'attaque ici au récit le plus célèbre de l'Histoire. Et alors là, tout y passe : les rois-mages, la tentation dans le désert, la crucifixion... Mais où cela devient "hénaurme" c'est qu'ici Jésus est un jeune patron d'entreprise branché. Il porte du Lacoste et joue au golf. Là, sincèrement, je me suis marré ! Une vraie parodie, jouissive textuellement et visuellement ! Qui plus est, l'auteur la traite comme un roman-photos à l'ancienne : il y balance des scènes mélo-dramatiques souvent accompagnées de dialogues crétins. Et le tout est alimenté par des images délicieusement retouchées. Une question -quand même- reste en suspens à la fin de l'histoire : Jésus a été crucifié. Mais qui donc va hériter des parts majoritaires du holding et des mille hectares que Dieu comptait lui laisser ?... Cartoonesque, loufoque, faussement débile... un vrai délire par moments ! Sautez sur ce livre si l'occasion vous en est donnée. Du pur bonheur...

17/01/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Visuellement spécial, ce roman-photo a un aspect assez déjanté avec ses couleurs space et ses visages figés de... vrais blaireaux de romans-photos. Mention spéciale pour Jésus lui-même et sa mère Marie. Ce graphisme n'est pas particulièrement beau mais il marche carrément bien par l'aspect débile qu'il donne aux protagonistes de l'histoire. Je dois cependant dire qu'en cours de lecture, je me suis lassé un peu des visages figés des personnages et du fait que, une fois passé l'amusement initial de voir ces visages idiots, l'humour tient nettement plus dans les dialogues que dans les images. Quant à l'histoire, transposer le Nouveau Testament en soap opéra ridicule, c'est non seulement bien trouvé mais surtout vraiment bien réussi dans le résultat. Les dialogues sont sans arrêt à deux niveaux, l'un correspondant à de vrais passages de la Bible et l'autre à des situations bécasses de roman-photo à deux balles : soirées cocktail, séduction, trahisons, magouilles de pouvoir, etc... Au final, je dois dire que j'ai lu l'ensemble avec le sourire, et un vrai rire par-ci par-là. Néanmoins, une fois la bonne surprise du début passée, j'ai quand même fini par me lasser de l'idée et de l'humour relativement constant. Cela reste cependant une BD d'humour originale et bien réussie que je conseille.

27/12/2005 (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5

Ca fait bien longtemps qu'il n'y a plus grand'chose de potable à lire dans Fluide mais j'avoue que c'est toujours avec plaisir que je retrouvais chaque mois un épisode de Jésus et les copains. J'ai fini par m'acheter l'album et je ne regrette pas. Souvent, pour les séries de ce type, on se dit "4 planches tous les mois c'est sympa, mais en album complet c'est vite lassant" ; ici, je trouve que ça ne gâche rien, bien au contraire. Bon, j'avoue que je suis de bonne humeur ces jours-ci, je m'amuse de pas grand'chose et rien que la tronche et le look impayables des personnages ou le fait de voir Jésus jouer au tennis ou faire de l'équitation suffiraient à me faire marrer, mais il y a plus que ça dans Jésus et les copains. Planchon signe ici une mini-série franchement drôle, où il parodie habilement à la fois le roman-photo et la Bible. Le mélange des deux est assez génial, parfaitement maîtrisé, les situations et le discours bibliques s'adaptant parfaitement aux clichés et au kitsch des romans-photos ("Marie... Le Seigneur est avec toi ?" "Oui, comprends-moi... Il est si puissant... si miséricordieux... dans ses bras, je me sens bénie entre toutes les femmes !"). Ca ressemble un tout petit peu à ce qu'on pu faire les Monty Python sans pour autant être une sous-Vie de Brian, ça rappelle un peu South Park, mais dans l'ensemble, ça ne fait pas vraiment trop "déjà-vu". Et dans le même genre, c'est infiniment plus réussi qu'un machin comme Les Dessous de Terminal Beach. Bref, voilà, moi Jésus et les copains ça m'amuse beaucoup ; bon, après, l'humour, chacun le sien, hein, je m'étonnerai pas s'il y a 10 avis dans les semaines qui viennent pour dire que c'est naze, poussif, raté, répétitif et tout ce que vous voudrez et que ça ne vaut pas un bon vieux roman graphique ou une la manga sensible et adulte (pfff, j'aurais pas dû écrire ça, j'ai l'impression d'être Patrick Sébastien genre "Ch'uis un gros déconneur et les intellos, j'les emmerde parce que ch'uis un rebelle !"). A noter aussi que ça ne fera pas forcément marrer les cathos pas trop portés sur la rigolade au sujet de leurs héros favoris. Mais si vous avez envie de voir la résurrection de Lazare transformée en soap opera en milieu hospitalier ou Marie-Madeleine version secrétaire amoureuse de son Largo Winch de patron, vous allez vous régaler avec Jésus et les copains.

07/09/2005 (modifier)