Mes voisins sont formidables

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Déboires d'un écrivain qui a pour seuls lecteurs ses voisins


Collection Comix Dans mon immeuble... Le Cycliste Romanciers et Monde littéraire

Aventures urbaines de l'écrivain de "Tabatha dans les griffes de la Cosmocréature". Entre galères, grosses "teufs" et relations de voisinage, la vie n'est pas un long fleuve tranquille pour les Artistes de nos jours... Texte : Editions Le Cycliste

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1999
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Mes voisins sont formidables
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/07/2005 | Pierig
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

T1 "Mes voisin sont formidables" : J'aime beaucoup Sébastien Gnaedig et Philippe Thirault. Cette petite BD démontre leur complémentarité. J'ai vraiment apprécié ce récit malgré son côté sombre et déprimant. La galerie de personnages est sans concession, tout s'enchaine et s'amplifie. On est dans une spirale négative. On se demande jusqu'où cela va aller, un peu comme dans le film " Very bad thing ". Le dessin est très bon, j'aurais aimé un près plus fin. Note pour ce tome : 4/5 T2 "Un bon plan de chez bon plan" : Ce volume est un cran en dessous de son prédécesseur. Deux nouveaux personnages apparaissent et prennent la vedette. On continue à suivre les anciens personnages. La spirale est toujours aussi nébuleuse mais le charme agit moins que dans le premier opus même si la seconde partie du récit m'a plu. Note pour ce tome : 2,5/5

30/01/2010 (modifier)
Par Quentin
Note: 3/5

Ayant apprécié d’autres albums de Sébastien Gnaedig et Philippe Thirault, c’est avec curiosité que j’ai acheté l’intégrale de «Mes voisins sont formidables», aux éditions du Cycliste. On suit les tribulations d’une demi-douzaine de gens partageant le même immeuble, paumés et coincés dans une vie déprimante, chacun à sa manière. Le dessin est très sombre, entre Moynot et Tardi (genre Nestor Burma). Même si les trois histiores sont un peu inégales, les situations sont toujours burlesques, les dialogues décapants, et le ton est d’un cynisme noir de chez noir. A lire par ceux qui ne se retrouvent pas dans le petit bonheur bourgeois de Monsieur Jean ou de Premières chaleurs.

20/04/2006 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Alléché par le titre (y a de quoi, non ? :) ), j’ai été plutôt déçu par le contenu de ce récit qui narre les aléas de la vie d’un écrivain qui a du mal à vendre son roman (et au vu du titre de son nanar, on comprend pourquoi !). Le dessin n’est pas désagréable mais ce n’est pas trop ma tasse de thé non plus. Ca me fait penser à du dessin de presse. Bref, la collection Comix recèle de bien meilleurs albums !

12/07/2005 (modifier)