London

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 8 avis)

Etre le majordome d'un aristocrate anglais se révèle plus passionnant que prévu pour Mort London. Il partage son temps à travailler et à combler les désirs érotiques de l'épouse délaissée de son patron. Parallèlement, il découvre de mystérieux secrets qui entourent la famille Trelawny.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Ere Victorienne Iles Britanniques Jack l'Eventreur Jumeaux, jumelles Rodolphe

« Mon histoire se passera là-bas... En Moldavie ou en Valachie, parmi les Alpes transylvaniennes, les Carpates... Dans ces lieux reculés, ces vallées encaissées, où ni le progrès, ni le soleil ne s'aventurent... Les moeurs, comme le climat, y sont rudes... Et la mémoire des gens est pleine d'histoires terribles ! Des légendes, bien sûr, mais aussi des faits historiques monstrueux. On m'a parlé d'un Voïvode du XVème siècle, un des princes régnants de Valachie, un certain Vlad II... Son père était surnommé « Drakull », ce qui veut dire « Le Diable », et lui-même « Tépes », « L'Empâleur » ! Ce charmant garçon fit en effet empaler plus de 40000 personnes, Turcs pour la plupart ! Un des personnages les plus sanguinaires de l'histoire ! On raconte qu'il n'est pas vraiment mort et qu'il dort en attendant que son peuple ne le rappelle. » Voilà ce qui est en train de germer dans la tête de Bram Stoker, l'écrivain qui deviendra mythique en écrivant « Dracula », sommet de terreur en littérature... Rodolphe et Wens nous invitent à revisiter l'histoire de cet homme et la genèse de cette oeuvre qui aujourd'hui encore, glace le sang de chacun de ses lecteurs... Texte : Glénat

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série London
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2005 | ArzaK
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série qui se laisse lire, mais qui ne brille pas par son originalité. Moi aussi je ne comprends pas pourquoi l'histoire commence en parlant de Dracula alors que le reste n'a rien à voir avec lui. C'est surtout l'histoire d'une série de crime d'un sérial killer inspiré de Jack L'Éventreur. De plus, le personnage principal est un peu fade et sans grand intérêt. J'ai été surpris de voir que la série se terminait avec un tome 2 qui ne semblait pas trop être une conclusion, mais ensuite j'ai appris qu'il y avait un one-shot qui terminait la série. C'était trop compliqué de faire un London tome 3 ? Sinon, le dessin est pas mal pour les couleurs et les décors, mais je n'aime pas trop les personnages qui sont un peu figés et moches.

09/05/2013 (modifier)
Par etoilawst
Note: 4/5

J'ai franchement bien aimé cette histoire se déroulant durant la période victorienne. De beaux dessins retranscrivant parfaitement bien l'ambiance de cette période. L'histoire est un mélange de fantastique et d'enquête policière où se côtoient Jack l'éventreur, Dr. Jekyl and myster Hyde et même Dracula. Le scénario, sans être d'une grande originalité, se laisse lire avec plaisir.

28/07/2012 (modifier)
Par kanibal
Note: 4/5

La première chose qui frappe à la lecture de cette BD c'est l’atmosphère qui s'en dégage. Les dessins décrivent parfaitement le Londres du XIXe, le scénario est assez intelligent, même si au milieu de l'histoire on a déjà compris toute l'intrigue, mais cela reste passionnant avec les fausses pistes du début.

15/05/2012 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Un diptyque efficace, qui reprend certes tous les poncifs du genre, mais les applique avec talent. J’adore cette ambiance Angleterre victorienne, ces rues embrumées, ces grandes bâtisses mystérieuses. Le dessin est à ce titre parfaitement adapté. L’histoire est certes classique (on devine ce qui s’y trame assez rapidement !) mais divertissante et facile à suivre (malgré une narration un peu décousue par moment), et j’ai englouti les deux tomes d’une traite. « London » n’est clairement pas une perle d’originalité, mais si vous êtes fan du genre, ne manquez pas ces deux albums bien sympathiques.

27/04/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Le théâtre de ce récit avait tout pour me plaire. Les références à Bram Stoker, au Stevenson du dr Hyde, à Jack l’Eventreur sont en effet de nature à m’emballer. De plus, Rodolphe parvient à construire un récit clair dans lequel je me promène sans avoir le sentiment de ne rien comprendre. C’est d’ailleurs un des points faibles de ce diptyque : trop vite, je parviens à résoudre l’histoire. Ce scénario est tellement respectueux des grands classiques qu’il en exploite les ressorts scénaristiques. Il est donc assez facile de deviner de quoi il retourne exactement. Autre petit point faible : le manque de charisme des personnages. Aucun ne m’est apparu profondément attachant. Je ne regrette cependant pas ma lecture, même si je n’ai rien lu de « neuf ». Rodolphe connaît son boulot et crée encore une fois un récit vivant et sans temps mort, le tout dans un cadre historique solide. Le dessin de Wens convient bien à la série. Il demeure lisible tout en ayant un petit côté torturé. La colorisation est trop sombre et terne à mon goût mais, elle aussi, dans l’esprit de la série. Pas mal, en somme. Un bon emprunt mais de là à conseiller l’achat…

05/04/2011 (modifier)
Par DepMan
Note: 4/5

Je trouve le scénario et la mise en scène de cette BD très prenante. Une fois le 1er tome lu, j'ai été de suite acheté le second. Le dessin est agréable et réaliste. Seul reproche c'est que l'histoire avance trop lentement dans le tome 1, qui est plutôt un tome de présentation du contexte et de mise en place de l'intrigue. J'ai hâte de voir les tomes suivants.

09/01/2006 (modifier)
Par herve
Note: 2/5
L'avatar du posteur herve

Très littéraire ce premier opus. On passe du célèbre comte Dracula aux évocations du Docteur Jekill et de Mister Hyde pour arriver à Jack the Ripper, à jamais immortalisé par Alan Moore. Contrairement à la critique précédente, je trouve les dessins assez réussis, et Wens recrée avec justesse les décors de la perfide Albion Victorienne. Bref, une atmosphère particulière se dégage de cette BD. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est que Wens n'a signé que des premiers opus de séries (voir la page de garde) ; et le dernier scénario de Rodolphe (Mister George) est retombé à plat au second volume. Objectivement, cet opus possède des qualités indéniables au niveau du scénario ( on revisite les mythes de Jack l'éventreur et de Dracula) mais j'ai des doutes quant à l'aboutissement de cette histoire. Avis très mitigé.

14/06/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Glénat nous présente cette nouvelle série de Rodolphe comme un récit qui nous décrirait la genèse du chef d'oeuvre de Bram Stoker : Dracula. Programme alléchant, à n'en pas douter... Mais passées les premières pages où l'on voit effectivement ce très cher Bram évoquer son futur roman à un jeune ami, London, écrivain lui aussi, on est un peu décontenancé de voir à quel point, dès les pages suivantes, on se détache de Bram Stoker pour évoquer l'histoire de London. Et à vrai dire, on ne comprend pas très bien le rapport de la suite des évènements avec Dracula... J'imagine que les prochains tomes nous ramènerons au projet annoncé de la série, mais j'ai pour l'instant un peu de mal de voir comment… On est plutôt dans le registre Jack l'éventreur (un nouveau tueur en série sévit à Londres) entrecoupé de passages "fantastiques" plus feutré dans la campagne anglaise façon "Le Tour d'écrou" d'Henry James, soit beaucoup de mystères, une ambiance sombre très bien entretenue par une mise en couleur très étudiée… Je ne connaissais pas Wens, qui avait jusque-là dessiné des albums passés plutôt inaperçus. Son dessin est classique mais magnifiquement mis en couleur.

06/03/2005 (modifier)