Dracula

Note: 3.45/5
(3.45/5 pour 11 avis)

Spectaculaire adaptation du "Dracula" de Bram Stoker à la carte à gratter...


Adaptations de romans en BD Carrément BD Carte à gratter Ecole Emile Cohl Format carré L'horreur en bande dessinée Vampires

L'histoire retrace le journal de Jonathan Harker parti en 1897 sur les traces du vampire Dracula. L'histoire est celle de Dracula, adaptée assez fidèlement de l'originale.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2003
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Dracula
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

08/10/2003 | JBT900
Modifier


Par Superjé
Note: 4/5

J'ai vraiment pris du plaisir avec ces deux albums... Tout d'abord, c'est beau... Non, c'est magnifique : CETTE BD EST SUBLIME !!! Je l'ai tout de suite remarqué, à la couverture. Je suis un grand fan du style de la carte à gratter car j'aime les dessins hachurés, j'aime quand les illustrations fourmillent de traits et Hippolyte maîtrise parfaitement ce style. Certains pourraient lui reprocher que certaines cases ne sont pas lisibles et que d'autres sont trop abstraites, je pense que c'est inévitable avec la carte à gratter, il faut donc l'accepter quand on lit un ouvrage de ce genre. Mais l'auteur n'utilise pas que cette technique, il nous gratifie aussi de trop rares mais très jolies cases en couleurs directes. Après pour le scénario, je trouve la première partie du tome 1 géniale. Jusqu'aux pages 35/36, cette BD mérite 5/5, mais après, ça se gâte un peu. On change de décors (et de personnages), on quitte le château du comte, et je dois dire que j'ai décroché : cette partie est trop confuse, et moins intéressante même si elle développe bien la suite. Le deuxième tome fait suite directe au tome 1, et même si j'ai plus compris l'histoire, il y a quand même des passages très confus. En début de série, l'atmosphère était très bonne, mais même si vers la fin, j'ai pris moins de plaisir à lire cette série, elle reste très bonne à mes yeux. Et puis Hippolyte m'a donné envie de lire le roman de Stoker (pour éclaircir certains points, confus de la BD) et de découvrir plus l'univers des vampires, que je connais peu (je pense voir des films comme : les Dracula (de Browning puis de Coppola*) et les Nosferatu (de Murneau et de Herzog)). * Suite à l'écriture de cet avis, j'ai vu ce film et il est très bon. Comme le scénario est le même que celui de la BD, on peut en conclure que ces deux œuvres sont fidèles au roman originel que je compte bientôt lire.

08/05/2011 (MAJ le 23/07/2011) (modifier)
Par julien
Note: 5/5

Une histoire qui a déjà connu la gloire en livre et cinéma et surtout un dessin incroyable. Chaque dessin nous emporte. On y voit des ombres, non plutôt des crocs, non plutôt un visage effrayant... Cette bd est le chef d'oeuvre de ma collection bien qu'achetée il y a une éternité. PS: feuilletez la, et si le dessin ne vous dégoutte pas, il vous enchantera.

20/07/2011 (modifier)

Une BD vraiment atypique. Atypique tout d'abord de par son format carré qui malgré une prise en main moins pratique lors de la lecture à mon goût, permet une mise en scène différente des BD "classiques". Atypique également de par le dessin réalisé à la carte à gratter qui confère à cette œuvre une atmosphère très sombre collant parfaitement à l'ambiance de cette adaptation de Dracula (la technique consistant à gratter une carte recouverte d'un enduit noir afin de faire apparaitre des traits plus clairs). La mise en image du roman de Bram Stoker très personnelle d'Hippolyte, à la limite de l'expressionnisme, donne également à l'œuvre une grande originalité, et rien que pour ça, celle-ci vaut le coup d'œil. Coté histoire, je trouve que ce diptyque d'environ 120 pages ne permet pas de bien décrire l'ensemble de l'histoire. Certains personnages ne sont selon moi pas assez bien présentés au départ, je pense notamment à Van Helsing ou encore Quincey P. Morris. Le caractère du personnage de Dracula n'est selon moi pas assez détaillé dans la première partie et le personnage trop effacé dans le second tome. J'avoue cependant ne jamais avoir lu le roman de Bram Stoker mais ce commentaire est basé sur la comparaison avec l'adaptation cinématographique de Coppola que j'ai beaucoup apprécié. En résumé, une œuvre à lire et à posséder pour la qualité des graphismes mais pêchant légèrement dans la narration. SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 7/10 GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 7/10 NOTE GLOBALE : 14/20

24/03/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

"Dracula" est pour moi une oeuvre majeure de la littérature fantastique. Son rayonnement est tel qu'il est même fortement implanté dans l'imaginaire collectif. Qui n'a pas frissonné à l'apparition de la créature maléfique dans le film de Murnau ? Le cinéma a beaucoup fait pour la connaissance du personnage, mais en réalité, combien d'entre nous ont réellement lu le roman de Bram Stoker ? Pas tant que ça, en fait. Je l'ai lu, et c'est un ouvrage passionnant, qui contient en germes énormément de pistes plus ou moins bien exploitées par les continuateurs divers et variés, plus ou moins respectueux de l'oeuvre originale. Hippolyte fait probablement partie des "vrais" amateurs du roman. Cela se sent dans son adaptation, qui est comme habitée par l'esprit du roman. Il prend son temps pour présenter les différentes scènes du roman, qui pour moi est un peu comme une pièce de théâtre. Cette théâtralité se retrouve d'ailleurs dans les meilleures adaptations de ce monument. Hippolyte nous propose donc sa vision, avec ses mots, avec ses images. Il a un dessin très particulier, auquel je n'adhère pas vraiment. Trop pictural à mon goût, trop flou, trop sombre, il reflète mal le sentiment d'angoisse que j'ai ressenti en lisant le roman original. Pourtant le dessinateur y a mis probablement tout son coeur, toutes ses tripes. Il a fait également le choix d'installer des ambiances très particulières, avec des fonds de couleurs différentes suivant les lieux, les protagonistes... Je salue donc l'entreprise, certes courageuse, mais qui ne contentera hélas pas tout le monde. A lire si vous êtes un amateur du genre.

03/04/2008 (modifier)
Par pigou
Note: 3/5

Avis sur le tome 1 : 3/5 Ce Dracula est une adaptation qui se veut fidèle du roman de Bram Stoker. N'ayant pas lu le roman, je fais confiance à ce qui en est dit et je m'attache surtout à juger si j'ai passé un bon moment à la lecture de cet album. L'originalité de l’album réside dans son format un peu spécial (grand format carré) mais surtout sur la technique de dessin utilisé (expliquée dans le résumé). Hippolyte réalise ainsi un album au graphisme très original, qui s'accorde à merveille avec l'ambiance du récit. Rien que pour cela, l'album vaut le coup d'oeil. En revanche, je ne suis pas un fan absolu de la narration. Par moment, c'est un peu lourd et quelques passages sont un peu confus. Cet album est donc avant tout à découvrir pour l'originalité de son graphisme. Avis sur le tome 2 : 2/5 Le comte de Dracula vient de débarquer en Angleterre... Et le début des ennuis commence. Alors oui, c'est beau. C'est même très très beau ce que fait Hippolyte. Chaque planche est un régal pour les yeux. Malheureusement, ce deuxième tome de l'adaptation du roman de Stoker m'a assez ennuyé. En effet, je trouve le récit un peu trop confus. On passe de scènes en scènes sans bien tout comprendre. Au final, j'ai décroché de l'histoire. Alors oui, le travail d'Hyppolite est graphiquement remarquable. Mais c'est tout ce que je vais en retenir.

09/05/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Déconcertant. Mais positivement... De même : un format carré (rare) et une édition haut de gamme pour des travaux relativement audacieux, en marge de la production, voilà qui n'est pas courant. D'où mon attrait... Première apparition -je pense- dans le 9ème Art, d'Hippolyte ; et une apparition qui est un véritable coup de maître. Plutôt que de se perdre dans les affres de la variation plus ou moins inspirée de l'oeuvre de Bram Stoker, Hippolyte a choisi de coller au plus près du récit original (je l'ai lu "pour l'école", dans le milieu des années 60. Une "brique" de l'éditeur Marabout). Il éclaire ainsi, judicieusement, quelques pans d'une histoire qu'on croit abusivement limitée aux films avec Christopher Lee. L'intérêt majeur de ce Dracula vient en l'occurrence d'une minutieuse et surprenante technique de mise en images. Il s'agit d'un travail appelé "de gravure inversée" (une feuille noire qu'on gratte pour faire apparaître des lignes claires). Le résultat ainsi obtenu est mordoré et inquiétant, aux frontières de l'expressionnisme. Souvenirs souvenirs, j'avais appris cette technique alors qu'étudiant aux Beaux-Arts il y a de cela... euh...longtemps. Dans la mythologie Dracula, et tout comme celui de Philippe Druillet, il y aura un avant et un après Hippolyte. Deux bons et beaux tomes que je cote franchement d'un 3,5/5.

26/01/2007 (modifier)
Par klechko
Note: 3/5

Note approximative : 3,5/5 Tout d’abord, l’objet est superbe, bon un peu difficile à ranger, mais superbe. Cette adaptation du roman de Stoker est l’une des plus fidèles que j’aie lu et elle est remarquablement réalisée. La technique utilisée, la carte à gratter, permet de donner un plus aux ambiances lugubres et oppressantes dépeintes dans le roman. Alors, il est vrai que beaucoup de choses ont été faites sur "Dracula", mais, si vous tombez sur ces 2 volumes et que vous appréciez les histoires de vampires, lisez-les et vous ne le regretterez pas.

08/11/2006 (modifier)

A la différence de Mignola, qui s'était déjà attaqué, certes dans un autre style, à la relecture du scénario du Film de Coppola (lui-même adapté du roman de Stoker), Hyppolite entreprend avec cet album d'adapter fidèlement le roman de Bram Stoker: Dracula. J'avoue être un inconditionnel du roman, et c'est donc avec une certaine méfiance que j'ai commencé la lecture de cette série... Graphiquement déjà, Hyppolite va loin, très loin. La technique de la carte à gratter qu'il utilise rend honneur et retranscrit avec un brio rarement égalé l'ambiance gothique de l’œuvre originale. Les jeux de lumière sont superbes, le découpage efficace, et l'auteur se permet parfois de laisser la carte à gratter pour nous offrir de sublimes cases réalisées à l'aquarelle. Il y a quelque chose d'expressionniste dans ces planches, quelque chose qui permet à cet album de faire le trait d'union entre l'ouvrage original et les premiers films consacrés aux vampires, comme ceux de Murnau (Nosferatu) et Dreyer (l'étrange aventure de David Gray). Un exercice de style dont l'auteur se sort ici avec une maîtrise sans pareille. De mon point de vue, aucune autre technique picturale n'aurait pu donner à un album le souffle épique du roman original. Niveau scénario, on se retrouve avec une des plus fidèles adaptations du roman de Stocker qu'il m'ait été donné de lire, la première partie du roman (la nouvelle l'invité de Dracula) ayant même été replacée dans la trame de l'histoire. Le style épistolaire employé par Stoker a été conservé de façon à coller le plus près possible au texte original, et cette alternance de point de vue et de protagonistes n'entame absolument pas la puissance romantique de la série. En définitive, j'avais de sérieux doute mais qui se sont vite envolés devant tant de maîtrise. Approcher votre oreille de ces magnifiques planches, vous pourrez sans doute entendre le comte vous convier à "entrez ici et laissez y un peu du bonheur que vous apportez", de son inimitable accent slave. En un mot, sublime.

19/06/2006 (modifier)
Par Woody
Note: 3/5

Une bonne adaptation servie par des illustrations vraiment attirantes, mais dont la lecture est "cassée" par les insertions des extraits de journaux ou de lettres. L'adaptation est relativement fidèle et les dessins sont bien dans l'ambiance. Première lecture de cet auteur, qui m'a convaincu.

27/05/2004 (modifier)
Par huracan
Note: 4/5

J'ai beaucoup apprécié cette BD, et particulièrement ses illustrations. Je n'avais encore jamais vu de dessinateurs utiliser cette technique et j'aime beaucoup, ça rend vraiment bien ! Au niveau de la narration, il est vrai qu'on sent quelques retenues, sûrement faute d'assurance, mais j'ai néanmoins retrouvé dans cet album l'ambiance du célèbre roman de Bram Stoker. J'attends la suite avec impatience et encore bravo Hippolyte !

14/02/2004 (modifier)