Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Mobilis

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 8 avis)

Etrange histoire mélant OVNI et paradoxe temporel...


Andreas Auteurs allemands Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Romanciers et Monde littéraire Ufologie et OVNI Voyages dans le temps

Ross est un écrivain talentueux mais trop hermétique aux yeux des éditeurs. Plutôt taciturne, il se laisse porter par les événements au rythme de ses habitudes. Il perd ainsi sans résistance sa fiancée, son travail, son chemin et son unique roman. La chance semble enfin lui sourire lorsqu'un éditeur lui propose de rédiger la biographie d'un homme d'affaire, Benjamin Trap. Le salaire est élevé et l'occasion trop belle pour être refusée.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2000
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Mobilis

25/10/2001 | Kael
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Existe-t-il une note qui dirait, après ma lecture je ne sais pas quoi penser? Je n'ai pas tout compris, mais il y a un potentiel évident. En aucune façon je ne veux renier le dessin qui de temps en temps nous propose des effets à la Andréas. Ça tombe bien me direz vous car justement il est le scénariste de cette BD, mais bon cela ne suffit pas. Tout est bien construit mais je dois avouer que pendant la presque intégralité du truc, je me disais c'est sympa, mais quand est-ce que ça va avancer? Bon ce que vous voulez c'est mon sentiment et ma note. Donc voici le verdict: Bof, mais que ça m'agace de mettre cette note parce qu'il y avait vraiment un gros potentiel. Cette phrase est souvent utilisée sur le site mais là franchement elle prend tout son sens. Tient un petit exemple, qu'en est-il de ces puzzles en trois dimensions qui se glissent ça et là tout au long du récit? Rien. Mobilis : mouvement, mais là c'est mobilis un poil trop inerte.

04/04/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Décidément, entre ses œuvres plus connus comme 'Arg' ou 'Rork', Andreas a créé pleins de petites séries souvent dispensables à mes yeux. Le scénario n'a aucune ambition et il ne se passe rien durant les deux tomes. Le personnage principal n'est pas charismatique, je me fichais de ce qui lui arrivait et le tout est banal tant il ne se passe rien et c'est surprenant de la part d'Andreas. Je n'aime pas le dessin qui est le genre de dessin réaliste sans réel personnalité qui ne me donne pas envie de lire l'histoire. Le seul truc positif que je peux dire est que les révélations sont très bonnes et là j'ai été captivé...et puis la fin est arrivée et a gâchée tout le plaisir que j'avais tellement elle est décevante.

02/02/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Après la lecture des 3 tomes. Après avoir lu beaucoup de BD d'Andréas, je n'ai pas été surpris par cette série. Je l'ai même appréciée, même s'il n'était qu'au scénario. Ce dernier est d'ailleurs bien accompagné par le dessin de Durieux au trait fin et réaliste, et aux couleurs ultra sobres. L'histoire est particulière et très originale. Le rythme est faussement lent, il s'agit surtout d'un question d'ambiance et de pseudo huis-clos. La fin est surprenante mais me convient complètement. Andréas arrive à boucler presque complètement son histoire même s'il reste une part d'inconnu et de mystère. Les fans de la série X-Files ne seront pas dépaysés avec cette série. J'ai passé une bonne soirée avec ces trois tomes que j'ai lu avec un grand plaisir.

29/04/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

En grand fan d'Andreas, je connaissais depuis longtemps cette série sans l'avoir lue. Mais j'avais un peu d'appréhension à force de lire des avis négatifs et parce qu'Andreas n'était pas au dessin. Je craignais de ne pas retrouver ce que j'aime chez mon auteur préféré. Pour commencer, j'ai été rassuré par le dessin. Durieux a un style un tout petit peu trop réaliste pour mes goûts personnels mais très joli, très maîtrisé : j'aime bien. Bon, je n'y retrouve pas le charme et l'aura que j'aime tant dans le dessin d'Andreas, mais ça me va. D'autant plus qu'étrangement, dans les planches de Durieux, je retrouve des éléments qu'on trouve souvent dans celles d'Andreas : les puzzles 3D, la maison moderne du milliardaire, le désert, la base militaire, les objets récurrents rouge et blanc... autant d'éléments qui font dans mon esprit le lien avec d'autres oeuvres que j'ai beaucoup aimé (Arq, Le Triangle Rouge, etc...). Bref, je n'ai pas été trop dépaysé de mes habitudes d'amateur d'Andreas. L'histoire n'est pas très facile à aborder en première lecture car on ne voit pas bien où elle mène. En cela, à nouveau, je n'ai pas été rebuté, sachant à quel point Andreas aime faire réfléchir son lecteur. Comme dans nombre de ses oeuvres, je me suis pris à observer les détails, les récurrences, les textes, pour chercher les clés d'une énigme que je ne discernais pas encore. Ma lecture du tome 1 s'est faite sans être vraiment captivé mais sans déplaisir. J'ai commencé à me sentir nettement plus dans l'histoire à partir du tome 2 où les choses restent mystérieuses, on ne voit toujours pas trop où on va, mais ça se précise. Le tome 3 a ensuite formé une vraie conclusion, expliquant les bizarreries du début de l'histoire, d'une manière presque trop directe et facile à comprendre pour une oeuvre d'Andreas, qui d'habitude se laisse bien plus difficilement déchiffrer. A cette conclusion, tout devient relativement clair, si ce n'est la petite question que se pose M. Gris, et donc le lecteur aussi, en fin de récit. Mais, alors que dans d'autres récits à énigme d'Andreas comme Cyrrus / Mil, Le Triangle Rouge ou Rork, je criais au génie quand je découvrais la clé de la BD grâce à une vraie reflexion personnelle et à des hypothèses que je devais moi-même vérifier point par point, ici je suis presque déçu que tout soit expliqué à la fin, comme une simple histoire fantastique où tout ou presque est offert au lecteur en fin de récit. L'histoire, bien qu'astucieusement menée, s'en relève assez moyenne, sans grande ambition ni scénaristique ni narrative. Une lecture agréable, un joli dessin, mais rien de transcendant hélas.

03/03/2006 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

L'impression générale à la fin de la série est : tout ça pour ça... Un premier tome où il ne se passe pas grand chose, un écrivain retravaille son manuscrit, il s'engueule avec son éditeur, avec sa copine. Bref c'est plat. La lecture aurait pu s'arrêter là. Oui mais enfin il se passe quelques chose à la dernière page. Du coup, hop j'enchaîne avec le tome 2. Là aussi c'est assez mou, il tourne en rond dans la villa, un peu d'action par-ci par-là. Rien d'extraordinaire d'autant plus que le dessin notamment des personnages n'est pas génial. Enfin au milieu du tome 3, on découvre que rien n'est du au hasard, que tout est issu d'une énorme machination... Enfin !!! Mon intérêt est soudain décuplé, ça devient potentiellement terrible. Mais non, la fin est décevante, expédiée en 2 pages, sans réelle explication rationnelle.

19/12/2005 (modifier)
Par Régis
Note: 2/5

Pour ainsi dire, je ne crois pas m'être particulièrement ennuyé avec cette lecture mais ce n'est pas non plus passionnant. Le dessin ne m'a pas déplu, certaines planches sont assez belles, par contre je n'aime pas trop le dessin des personnages. De plus c'est tellement statique et froid que ça n'aide pas à intégrer l'histoire. Enfin je dis ça, mais vu la vitesse de l'histoire c'est quand même bien adapté. L'histoire n'est pas si incompréhensible qu'il y paraît, mais elle n'arrive pas vraiment à passioner. Je trouve surtout qu'il y a une très forte proportion de l'histoire qui est inutile et il y a des redites que je trouve malvenues. Cependant je pense que j'aurai pu passer un moment plus horrible qu'à lire ces pages. Un petit 2.

22/07/2004 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Le premier tome commence plutôt bien. Il a quelque chose d'un peu mystérieux, et la déchéance de cet écrivain qu'on sent proche éveille l'intérêt. Par contre, arrivé à la fin de l'album, impossible d'avoir une quelconque piste pour deviner de quoi sera faite la suite. Le tome 2 se poursuit un peu comme ça. Le temps passe, des choses arrivent sans qu'on ait pu deviner quoi que ce soit à l'avance, et que même a posteriori on ne voit aucun lien entre elles. Plein de choses ne sont pas dites, et l'ensemble reste donc très hermétique. Et puis le tome 3... Ah, le tome 3... Eh bien le tome 3, il donne une "explication". Le genre d'explication que vous lisez, vous arrivez à la fin et votre visage ne traduit rien sinon une incompréhension totale et bovine, entièrement dénuée de curiosité ou d'intérêt. Tout ça pour ça ?! Un truc tout bizarre complètement tiré par les cheveux ?! Ou alors je n'ai rien compris et dans ce cas c'est complètement abscon, un peu à la manière de ce qu'a été "Lost Highway" pour moi. Dans tous les cas, ça m'a prodigieusement gonflé.

06/03/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

c'est marrant, cette bd, je l'ai lue, sans m'en rendre compte, et pourtant... bah on s'ennuie ferme. Ou plutot, c'est plaisant, mais il se passe rien. On a l'impression de regarder le teloche, la nuit, quand on est devant les pov' emissions sur la nature, sur tf1. Et puis bon... le dessin rattrape pas l'affaire. allez zou, retour à l'expediteur.

25/10/2001 (modifier)