Damned

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Damned est un bel hommage aux polars noirs, initialement sortie en France chez Kymera, rééditée ne 2016 chez Delcourt.


Consensus sur une BD Image Comics

Récemment sorti de prison grâce à une remise en liberté conditionnelle, Mick Thorne est fermement décidé à rester loin des ennuis et à ne plus jamais retourner derrière les barreaux. Malheureusement il ne se doute pas que la promesse qu'il a faite à l'un de ses co-détenus va le conduire directement dans la gueule du loup ! Poursuites, bagarres, flingues, trahisons, femmes fatales, tous les ingrédients du polar sont ici réunis pour tenir le lecteur en haleine de la première à la dernière page.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Damned
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2005 | Kael
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Déjà la couverture ne ment pas sur ce que l'on va trouver à l'intérieur. Un beau gosse armé d'un gros flingue tenant dans ses bras une pulpeuse créature descendue directement des calendriers de routiers. Tout ça est bien foutu, presque trop serais-je tenté de dire tant l'effet de surprise est trop souvent absent de cette histoire. Sans doute est-ce dû au fait que les personnages sont un poil caricaturaux. J'ai un peu peur que ce récit ne reste pas dans ma mémoire très longtemps tant ce type d'histoire à été raconté mille fois. Le dessin me convient, avec comme le note un de mes prédécesseurs des visages parfois un peu manga (ça, j'aime pas). La colorisation ne me pose pas de problème. Point ici de couleurs trop flashys inhérentes au genre du comics par ailleurs. Lecture sympathique à réserver aux amoureux du polar américain.

05/03/2018 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

"Damned" nous propose une plongée dans le polar noir, typique des années 90'. Delcourt ressort cet album paru à l'origine en 1995, et ma foi, pour du 20 ans d'âge, cet album vieillit plutôt très bien ! Si ce n'est pas par son extravagance que cet album brille, c'est plutôt par l'appropriation et l'utilisation intelligente des codes qui font le polar noir qu'on ira chercher notre plaisir. Le scénario de Steven Grant est bien ficelé, et nous tient en haleine jusqu'à la fin. Pour ça il s'appuie sur des personnages un brin caricaturaux, mais qui sont les marqueurs classiques de ce genre de récit : le taulard beau gosse qui sort de prison avec une promesse à honorer ; son agent de probation plus droit qu'un balai fiché dans le cul ; un truand et sa clique d'hommes de main toujours prompt à tailler dans le bifteck ; une ou deux pulpeuses et plantureuses demoiselles qu'il faut arroser de temps en temps... Et toute cette smala court bien sûr après la même chose : le magot perdu d'un casse... Ça se lit très bien, le découpage en chapitres comme sait très bien le faire le comics donne un rythme agréable façon série et le dessin de Mike Zeck est dans la pure lignée des comics des années 90', avec tout de même une petite touche assez personnelle dans sa façon de dessiner les personnages. Mais ça a très très bien vieilli, ce n'est même qu'en rédigeant cet avis que je me suis aperçu qu'il s'agissait d'une réédition. Alors s'il vous prend une envie de polar noir à l'américaine, pourquoi ne pas vous laisser tenter par cet album, qui remplit très bien son rôle, avec un scénario très rythmé et un coup de crayon efficace.

13/06/2016 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Delcourt réédite en cette année 2016 ce comics et offre une seconde vie à cet album qui mérite un coup d'oeil si vous aimez les polars aux ambiances sombres. C'est l'histoire de Mike fraichement sorti de prison et qui aimerait bien se débarrasser de l'agent de probation qui lui colle aux basques. Juste 2 jours ,pour aller rendre un petit service à son ex codétenu, à qui il l'a promis. Et bien sur, lorsque l'occasion se présente, tout va déraper. Tout ça est très bien mené, le rythme va crescendo, on nous met progressivement en appétit avec d'abord ce qui semble être un petit service à rendre. Puis l'affaire se complique lorsque le mafieux du coin fait sont entrée en scène. Viendront ensuite les inévitables règlements de compte et autres complots. Mais tout ça reste au service du dénouement final qui est plutôt entouré d'un suspens sympa. Et c'est avec une certaine attente qu'on arrive à la conclusion de l'histoire. Le dessin porte bien le récit. Hyper lisible, il parait classique de prime abord mais il a en fait juste ce qu'il faut comme touche d'originalité. Il y a un petit quelque chose "cartoonesque" dans certains visages qui apporte un peu de fraicheur dans cette histoire sombre. Au final même si ce n'est pas forcément original et mémorable, c'est en tout cas bien efficace.

10/04/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

"Damned" est un bon polar, agréable le temps de la la lecture mais oublié dès le lendemain. Ce récit conventionnel ne révolutionne pas le genre, il ne lui fait pas honte non plus. Les personnages sont relativement stéréotypés, les ficelles scénaristiques sont presque évidentes. Les auteurs se font plaisirs et rendent une copie plus que correcte mais dans ce secteur il faut savoir prendre des risques pour se démarquer. Même les séries télévisées osent et surprennent. Du coup, cette histoire parait bien fade face à la surconsommation d'histoires policières sous toutes ses formes. Graphiquement, c'est moyen, on ne sent pas l'assurance du trait ferme, l'encrage est lourd et la couleur informatique sans risque ni personnalité. Il y a 20 ans, ce récit aurait trouvé son public, aujourd'hui il permet juste une heure de divertissement.

05/05/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Cette histoire d'un prisonnier en liberté conditionnelle pouvait plaire d'un premier abord. C'est toujours une étape difficile que de retrouver la liberté. Cependant, on ne décerne rien d'une quelconque fragilité du héros sans peur, ni reproche. Point de psychologie détaillée... Les faits vont faire qu'il va se frotter à la pègre locale au lieu de couler des jours paisibles. Il est question d'un magot caché quelque part et c'est une véritable course-poursuite pour mettre la main dessus. On a droit à un vrai polar avec toutes les ficelles inhérentes au genre. Manipulation, tromperie, meurtres ... Si vous aimez car autrement, vous pourrez aisément passer votre chemin. Damned ? Je ne vois pas réellement le lien ! Pour le reste, les planches sont plutôt réussies. Cela reste un travail honnête. Avec en prime une couverture plutôt sexy.

21/03/2010 (modifier)

Une intrigue bien construite et aux rebondissements nombreux... mais attendus, le scénario est bon, il fonctionne très bien c'est vrai mais c'est ultra basique. Au niveau des personnages certains sont retors comme il se doit dans ce genre d'histoire et le héros est ténébreux et charismatique à souhait. Les dessin ne sont pas "beaux" mais ils ont beaucoup de personnalité, les personnages ont de vraies gueules et même si le tout parait un peu froid c'est très maîtrisé. Découpage nickel. Un album qui n'est pas indispensable mais qui fait passer un bon moment de lecture, jamais poussive l'histoire est simple et distrayante, à lire si l'occasion se présente.

24/03/2005 (modifier)
Par Kael
Note: 3/5

Avec une couverture et un titre comme ça, impossible de ne pas ouvrir ce livre pour voir ce qu'il renferme ! On se rend vite compte que c'est du comics dans la plus pure tradition : des couleurs à l'informatique assez froides mais qui participent idéalement à l'ambiance, un dessin sans véritable personnalité même s'il est franchement bien maîtrisé. Jusque là, rien d'exceptionnel me direz-vous ? Vous êtes un peu difficiles, parce que moi, j'ai très vite eu envie de lire cet album ! Oui mais en fait, ce one-shot se révèle être plein de (bonnes) surprises ! Le scénario qui paraît de prime abord assez classique est rondement mené, chaque scène ayant son utilité dans cette BD où l'action est omniprésente. Pas de pertes de temps inutiles, on entre très vite dans le vif du sujet pour n'en sortir qu'à la dernière page, les 100 pages (ou presque) étant très denses. Pas de doute, ce n'est pas un simple polar sans saveur ni surprises ! Une BD qui devrait sans aucun doute ravir les fans habituels de comics :)

10/02/2005 (modifier)