Sumato

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 18 avis)

Après "Betty Blues", laissez-vous emporter par "Sumato", le deuxième album de Renaud Dillies!


Académie des Beaux-Arts de Tournai Animalier Les prix lecteurs BDTheque 2005 Musique Paquet Renaud Dillies

Sumato, un petit chat rêveur, et Herbie, une grande brute usée par différents abus, sont les deux meilleurs amis du monde. Un jour, ils quittent leur quotidien pour une longue fuite en avant, dans l’espoir de pouvoir vivre de leur passion, la musique. Mais Sumato a une autre raison de faire ce voyage: retrouver Sally, chanteuse magnifique mais rongée par la solitude. [Texte : Editions Paquet]

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sumato
Les notes (18)
Cliquez pour lire les avis

31/12/2004 | Pierig
Modifier


Par Ju
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ju

"Sumato" est un album unique. L'histoire est rocambolesque, très particulière, un peu tirée par les cheveux. Mais qu'est ce que c'est mignon. Tous les personnages dépeints par Dillies sont attachants et intéressants. Ils sont tous construits intelligemment et aucun ne l'est de façon simpliste. Les 4 personnages principaux (Sumato, Herbie, Sally et Sonny) ont plusieurs traits de caractère, ce ne sont pas des personnages unilatéraux. Juste des gens normaux, à qui il peut parfois arriver d'agir de manière impulsive, ou de faire des erreurs. Tout cela les rend très attachants. L'histoire en elle-même, bien qu'elle n'appelle pas à énormément de développement, est très agréable à suivre. Sumato, le héros, tombe follement amoureux de Sally, et part pour un festival de jazz avec Herbie, son ami de toujours, dans l'espoir de la revoir. Sally, quant à elle, semble perdue dans son rôle de chanteuse modèle et dépassée par tous les évènements, menés par son compagnon Sonny Wolf Williamson (en hommage à Sonny Bill Williamson II, dont une chanson est d'ailleurs chantée par les deux compères). Le destin va pousser irrésistiblement Sumato et Sally l'un vers l'autre, alors même qu'ils ne s'étaient vu qu'une fois. Rien d'incroyable dans ce scénario, mais c'est tout ce qui se passe dans le récit qui nous tient en haleine, toutes les péripéties auxquelles sont confrontés les héros. Il y a également pas mal d'humour, on sourit assez fréquemment tout au long de la lecture. "Sumato", c'est une ambiance, un univers spécifique dans lequel on se laisse glisser avec plaisir. Le dessin y est pour beaucoup. Il est rond, un peu ambiance cartoon. Bref, ce dessin fait se sentir bien. Il est très agréable à l'oeil, et si j'ai trouvé les personnages très attachants, c'est aussi grâce à leur graphisme. Dillies arrive parfaitement à nous faire rentrer dans son univers, et ça me donne envie de lire d'autres de ses albums, en espérant retrouver la même poésie.

16/10/2019 (modifier)
Par pewi
Note: 3/5

Les premières pages de cette BD ont failli réussir à me convaincre de ne pas la finir : thèmes ultra classiques entre amitié, amour et lose, dessin juste correct et scénario sans inventivité. Et puis je tombe sur quelques cases très bien réalisées, ensuite viennent des couleurs bien senties et après des pages supports d'émotions fortes pointent leurs nez. La fin est du tonnerre, elle joue complètement avec le registre du jazz avec pas mal de réussite. C'est pour les quelques bijoux (trop rares !) parsemés dans cette BD que j'en conseille l'achat.

19/09/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est la première fois que je lis une BD avec une ambiance un peu "toon". Entre les personnages va naître un véritable huis clos. Silence, regrets et non-dits... C'est également un récit sur la maladie sans complaisance, ni apitoiement. La fin du récit est réellement triste. Cependant, on ressent également une joie de vivre et d'espérer en l'amour. C'est beau et poignant à la fois. On a l'impression que l'auteur a voulu rendre un hommage à un ami disparu trop tôt. Je dois reconnaître également une imagerie très créative bien que cela ne soit pas mon genre. C'est une BD pleine de bons sentiments. Un peu trop parfois... J'ai relu récemment cette bd au regard de la plus grande expérience que j'ai acquis au cours de ces deux dernières années après une lecture bien intensive. Je remonte la note de ce one-shot car j'ai changé mon approche. C'est désormais le genre d'histoire que j'aime bien. Que s'est 'il passé ? La mâturité de l'âme, voilà tout !

11/08/2007 (MAJ le 15/09/2009) (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

J'ai trouvé Sumato franchement moyen, tout d'abord dans le dessin au trait gras et grossier, même la couverture est laide et vraiment pas attirante. Très loin derrière la plupart de toutes les productions de Dillies et encore plus éloignée de l'incomparable Frère joyeux, ce mauvais visuel n'aide pas pour apprécier le récit. Quant au scénario il est dans un registre qui ne m'interpelle pas, une simple histoire d'amour sans rien de particulier et qui en plus finit mal. Point de magie, point d'humour, c'est débordant de bons sentiments et dégoulinant de tristesse, je n'ai par ailleurs pas trouvé les personnages attachants. Ce n'est pas mauvais non plus, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, mais j'ai été réellement déçue, surtout après avoir tant apprécié d'autres bds de cet auteur.

06/09/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le problème avec Sumato, c'est que le personnage principal ne m'a pas touché alors que c'était le cas avec Betty Blues. En plus, la fin de ce dernier faisait oublier que son histoire était vraiment très simple. Ici, il n'y a pas de fin exceptionnelle et le récit est toujours aussi simple. Je ne peux pas passer au silence le fait que Renaud Dillies reprend plein d'éléments qu'on a déjà vu dans Betty Blues ! Malgré ça, le scénario ne m'a pas déplu. Il se laisse lire et au final je dois dire que je le trouve sympathique, mais ce n'est pas le genre de bd que je relirai 10 fois...

27/04/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

C'est la troisième BD de Dillies que je lis et celle-ci me rappelle un peu trop Betty Blues pour que je tombe sous le charme de la surprise. Un petit jazzman sympa, une histoire d'amour difficile, un road-movie qui tourne rapidement mal, mélancolie et musique. L'ambiance qu'affectionne Dillies est indubitablement là. J'ai apprécié la simplicité et la rondeur du trait ainsi que quelques expériences graphiques et narratives assez réussies. C'est joli et plaisant. L'histoire ne m'a ni captivé ni tellement touché mais je l'ai lue sans déplaisir. C'est sympa, avec un certain charme. Mais comme dit plus haut, je lui ai préféré Betty Blues qui avait l'attrait de la nouveauté à mes yeux.

12/07/2008 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Renaud Dillies est parvenu à créer dans ses albums (du moins ceux que j'ai lu) son propre style que je qualifierai désormais de "dilliesque" mélangeant un univers musical à une douce mélancolie. Le dessin animalier est fort à propos et faussement naïf pour évoquer des sujets parfois durs comme la mort. Alors on pourra reprocher à l'auteur de ne pas assez se renouveler, ou de construire des récits trop proches les uns des autres. Tant mieux pour ceux qui aiment, tant pis pour les autres. On ne va pas reprocher à un groupe musical de faire des morceaux qui se ressemblent, c'est le même esprit. Bref malgré le côté un peu trop gentillet des personnages, Sumato se lit sans déplaisir.

11/08/2007 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je m’attendais à une BD proche de Betty Blues et bien le moins que l’on puisse dire c’est qu’effectivement les 2 œuvres sont terriblement proches. Les 2 histoires sont basées sur la même trame. Des personnages animaliers, la musique comme élément important de leur vie, une histoire d’amour... Au début il y a pas mal de répliques rigolotes et puis petit à petit l’histoire devient de plus en plus noire pour se conclure par une fin tragique. Si je ne l’avais pas vu venir dans Betty Blues, ici je l’attendais gros comme une maison. J’ai finalement autant apprécié les 2 BD, il n’y en a pas une meilleure que l’autre pour moi. C’est de la BD assez sympa, divertissante, mais certainement pas immanquable. J’ai par contre préféré le dessin de Sumato moins hachuré et surtout les couleurs qui le mettent bien en valeur. Mais tant de similitudes sont finalement assez dommage.

26/07/2007 (modifier)
Par klechko
Note: 4/5

C’est le premier album de Dillies que j’ai le plaisir de lire et je ne suis vraiment pas déçu. J’ai trouvé cette histoire fraîche et touchante et même si elle peut paraître très classique, la manière de la conter est superbe avec des ambiances qui ne le sont pas moins. Le trait me plaît beaucoup, il est original et colle parfaitement à cette histoire émouvante. Un album à la fois mélancolique et beau.

22/03/2007 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 4/5

Une histoire d'une rare intelligence parue chez Paquet dans la collection Blandice. Une oeuvre rare inclassable réflexion sur la vie et le mort, que la bande dessinée ne nous livre pas souvent. Seule reproche peut-être un peu trop proche de l'autre BD de Dilliès, Betty Blues. A part ça, rien à redire, un album d'une grande qualité que je conseille de découvrir à ceux qui ne connaîtraient pas.

05/05/2006 (modifier)