Sarcophage (The Coffin)

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Depuis la naissance de l’homme, la vie éternelle a été l’un des plus grands rêves de l’espèce humaine. Pour le Dr Ashar Ahmad, ça a été plus qu’un rêve, l’obsession d’une vie. Tandis qu’il n’a pas vaincu la mort du corps, il a trouvé le moyen de faire survivre l’âme. Mais ses actes ont eu de lourdes conséquences. Pourra-t-il réparer dans la mort, ses erreurs passées ?


La Mort Oni Press Semic

Depuis la naissance de l’homme, la vie éternelle a été l’un des plus grands rêves de l’espèce humaine. Pour le Dr Ashar Ahmad, ça a été plus qu’un rêve, l’obsession d’une vie. Tandis qu’il n’a pas vaincu la mort du corps, il a trouvé le moyen de faire survivre l’âme. Mais ses actes ont eu de lourdes conséquences. Pourra-t-il réparer dans la mort, ses erreurs passées ? Blessé à mort il a droit a un aperçu de l'Enfer. Emprisonné corps et âme dans son sarcophage, libéré des contingences de la vie, il va devoir essayer d'arranger les choses... Mais tout le monde ne l'entend pas ainsi.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sarcophage
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

06/12/2004 | ThePatrick
Modifier


Par r0ud0ud0u
Note: 4/5

Une des nombreuses BD que j'achète par correspondance après avoir lu les avis sur le site. Acheté 90 centimes, j'ai été agréablement surpris, un scénario qui se tient. A la base, je suis pas adepte de SF ésotérique. Habituellement la mayonnaise ne prend pas, comme dans de nombreux nanar de la télé avec des explications pseudo scientifique à 2 balles. Le sujet ici, c'est la survie de l'âme après la mort du corps. Ici, je trouve que c'est bien amené (je dirais pas que c'est crédible mais pourquoi pas, c'est une façon de voir la chose) et surtout, ça m'a tenu en allène du début à la fin. BRAVO aux auteurs et merci à tous ceux qui laissent des avis.

11/05/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Ouais, pas mal, mais véritablement rien de grandiose. Voilà une histoire de vilain savant qui en découvrant ce qu'il y a après la mort revient dans la peau d'une sorte de bon samaritain ou tout du moins qui devient tout gentil et ne pense plus qu'à retrouver sa fille et dézinguer le vilain. Cette histoire est un grand mix de Terminator pour le look et de Robocop pour son désir d'éradiquer le mal. Le dessin en noir et blanc n'est pas moche mais très sombre il ne contribue pas à une lecture facile, surtout si l'on y ajoute des textes abondants et très explicatifs. Au final une lecture assez rapide dont je ne penses pas garder un souvenir impérissable.

26/12/2014 (modifier)

Acheté à 2 €, je ne savais pas a quoi m'attendre, à la base je l'avais acheté parce que le ratio page/prix était avantageux, les Semic noir étant plus long que les Semic book. Bref, je me lance dans l'histoire sans véritable a priori, et j'ai été agréablement surpris. Le dessin est de prime abord simple, voire trop simple et brouillon, mais on en fait vite abstraction tellement ce style épuré colle avec l'histoire. L'histoire justement, n'est absolument pas originale, bien que le thème, à savoir le fait de devenir immortel en piégeant l'âme du mourant dans un corps robotique, le soit déjà plus. Dès le début de l'histoire on sait ce qui va se passer à la fin, aucune surprise donc. Mais, étrangement on se laisse porter par l'histoire. Au final on se retrouve avec une histoire basique au possible et un design mi manga - mi comics mais qui fonctionne parfaitement. Je ne regrette pas du tous les 2€ d'investissement.

06/01/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

J'ai été bluffé par cette BD. Pas par le dessin noir et blanc qui est correct, mais par le récit qui a monopolisé toute mon attention. L'histoire n'est pas révolutionnaire mais elle fonctionne à merveille. Il y a un petit côté Robocop qui n'est pas pour me déplaire. L'histoire est équilibrée, avec un déroulement linéaire plaisant de bout en bout. Les personnages ont une vraie psychologie et les comportements qui vont avec. C'est bien pensé et bien mis sur papier. La narration est fluide, les dessins dynamiques, tout coule de source. Ca ne s'explique pas, j'ai vraiment apprécié ce one shot dégoté pour 3 euros dans une opération déstockage. Je ne savais pas ce que j'allais lire, la surprise est d'autant plus belle.

03/02/2010 (modifier)

Bien que l'album soit séduisant avec une couverture qui me rappelle fortement un plan de Ghost in the shell (le film hein pas le manga) et un avant goût prometteur de l'histoire au dos, j'ai été fortement déçu par le contenu. Le thème de la quête de l'immortalité est abordé de façon originale mais c'est un sujet à peine effleuré, en fait c'est juste l'histoire d'un personnage tellement investi par ses travaux qu'il oublie ses proches et ce qui compte pour lui. Ayant un avant goût de l'au-delà notre homme se sent subitement obligé de réparer ses erreurs passées. Il se trouve que sa rédemption se résumera à combattre le "vilain" de l'histoire qui est bien pourri, bien riche, bien puissant... La totale le mec. Heureusement certains personnages secondaires sont assez intéressants et les dessins sont réussis, le découpage est dynamique donc côté action on n'est pas déçu. Mais en dépit de ces bons points je ne conseille pas l'achat car la frustration est trop grande, l'ensemble sent le sous exploité et la volonté évidente d'aller vers la simplicité n'est pas excusable.

09/12/2004 (modifier)

Derrière une couverture séduisante se cache un dessin lui aussi très séduisant (même si le sketchbook en fin d'album laisse rêveur : visiblement le dessinateur n'a pas pu se donner à fond, et c'est bien dommage au vu de ce qu'il peut faire). La composition des pages surtout, est tout sauf classique. Vignettes qui se recouvre, dessins débordant de partout, découpage à la fois sobre et audacieux (pages ne comportant que des vignettes horizontales ou que verticales, vignettes en escalier...), c'est surtout l'accumulation de tous ces effets qui impressionne, car tout l'album est comme ça. C'est peut-être un peu bordélique, parfois légèrement tape à l'oeil, mais c'est vraiment bien fait, dynamique au possible, et vraiment agréable à lire. Le scénario part d'une idée assez excellente (emprisonner une âme dans une armure construite par l'homme, créant ainsi une espèce de mort-vivant moderne). Etant ainsi libéré de la biologie, le docteur Ahmad voit les choses d'un oeil différent, surtout après avoir eu un aperçu de l'Enfer, et va essayer de réparer les choses. Evidemment son ancien patron (un milliardaire plus que centenaire qui cherche à prolonger sa vie à tout prix et qui a commandité son assassinat pour cause de divergence d'opinion) ne va pas lui faciliter les choses. Mais, et c'est là ce qui a refroidi mon enthousiasme, le développement de cette idée est plutôt basique. Il va surtout s'agir d'un combat entre le docteur Ahmad et les méchants (qui ont copié le Sarcophage et créé plein de soldats zombis). Du coup toutes les autres voies possibles sont plus ou moins étouffées. La fin est un peu à l'image de celle d'un film d'action : rapide et heureuse. On ne ressort donc pas transcendé de cette lecture, même si elle est agréable. Ah, le détail désagréable qui tue : l'encre ne sent vraiment pas bon, et surtout elle sent fort. Pensez à aérer pendant la lecture. :)

06/12/2004 (modifier)