La Valise

Note: 1/5
(1/5 pour 2 avis)

Petits désordres amoureux.


Atrabile Auteurs suisses

Un homme, une femme, un enfant. Et une valise. L'homme vient de quitter la femme. Mais il y a l'enfant. Mais on trouve aussi cette femme qui rentre en catimini dans le lit de son homme. Cette autre qui s'éprend d'un cactus sur le bord de la route. Cette autre qui passe du temps dans la salle de bains... Trouveront-elles le bonheur ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1999
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série La Valise
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/10/2004 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai pas envie de taper sur cette auteur particulièrement en disant que le dessin est très approximatif. La bande dessinée regorge souvent d'oeuvres mal dessinées où il n'y a aucun charme. Ici, c'est le cas avec un dessin très enfantin en noir et blanc. Bref, cela ne donne pas envie. Je ne retiendrais pas grand chose de cette bande dessinée à part peut-être cette femme qui essaye de faire l'amour avec un vrai cactus sur le bord d'une route désertique. Bien évidemment, elle sera couverte d'épines ! Est-ce encore une de ces allégories claires-obscures ? A-t-elle confondu ?! :?) On pourra passer son chemin à défaut de faire sa valise ...

07/11/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

En lisant l'album, j'étais persuadé que l'auteur avait 12 ans. Parce que je dessinais pareil à l'époque. Et j'avais à peu près le même niveau narratif. Car côté intérêt, c'est l'encaphalogramme plat. L'album est une suite d'histoires courtes mettant en scène une femme (l'auteur ?). Amoureuse, la plupart du temps, d'un humain, un végétal, un objet... Cela aurait pu être intéressant, mais l'histoire tourne court dès la seconde case. Bref, c'est très très faible, trop pour être publié. Et précision : Nadia Raviscioni avait 27 ans au moment où elle a dessiné ces histoires...

28/10/2004 (modifier)