Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Histoires alarmantes

Note: 3.14/5
(3.14/5 pour 7 avis)

Des histoires courtes fantastiques et inquiétantes où l'on bascule dans une réalité alternative dans le style de la Quatrième Dimension.


BDs oubliées Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Journal Spirou

Un café fréquenté par des mannequins, une vente aux enchères extra-terrestre, un peintre qui se suicide de son épouse qui n'attend que cela, des morts qui souhaitent un anniversaire... Les histoires alarmantes sont des morceaux d'humour noir au climat très sombre. - Le téléphone - Le café - La porte du grand Mhoï - La vente - Le vernissage - Le prisonnier - La bonne soupe Ces histoires sont parues dans Spirou entre 1983 et 1986 avant d'être regroupées en un unique album. Le style adulte de ces histoires était très différent du style Spirou habituel.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1987
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Histoires alarmantes
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

14/06/2004 | Ro
Modifier


Par jul
Note: 2/5

Très déçu. Ces histoires n'ont que très peu d’intérêt. J'ai acheté ça d'occasion étant attiré par le dessin qui me faisait repenser à plein de trucs que j'adore (Bezian, Foerster, Berthet et son morte-saison... ). De plus l'ambiance gothique à la Edgar Allan Poe avait l'air vraiment réussie. Et bien le graphisme est la seule chose qui m'ai plu car les scénars de ces 6 petites histoires courtes sont vraiment médiocres. Pas un pour rattraper l'autre. Chutes plates et personnages plats également. On a souvent droit à des fins ouvertes se voulant mystérieuses mais masquant surtout le manque d'inspiration. Il y a toujours un bon début intriguant et puis le reste ne suit pas. Et c'est très court à chaque fois. Difficile de faire des histoires courtes de qualité. La faute revenant entièrement au scénariste Jasmin car Cossu se donne beaucoup de mal pour créer ces atmosphères qui sont vraiment réussies. Donc c'est un peu dommage car il y avait là un vrai potentiel. Dessins et atmosphère 3,5 et scénarios 1.

17/01/2014 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Des recueils sur des histoires fantastiques de la veine d'un Edgar Allan Poe, il en existe un paquet... Des plus nostalgiques comme les revues pulp américaines des années 50 comme la série des "Tales" aux plus glauques comme les séries de Foerster chez Fluide, il y en a eu bien une aussi courte que de qualité qui a émergé dans les années 80... En effet Cossu n'a pas son pareil depuis le méconnu Alceister Crowley pour dépeindre un fantastique bizarre et dérangeant auquel son joli trait rend particulièrement justice. Qu'il s'agisse des cadrages comme des décors aux regards sombres de ses personnages, l'ambiance est bien vite posée et la conclusion est comme souvent plutôt surprenante même si elle peut paraître convenue. Une réédition serait la bienvenue d'urgence afin de profiter du travail exemplaire de cet artiste et sortir ce petit bijou d'humour noir de la rubrique "Bds oubliées" où elle a été injustement rangée... Je ne saurais que vous conseiller de lire Cossu, enfant naturel de Tardi et de Moebius ni plus ni moins !

18/05/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Ce recueil de courtes nouvelles étranges est, en moyenne, plutôt agréable à lire, même si l’une ou l’autre histoire est plus que dispensable. D’autres, heureusement, sont tout simplement excellentes, et remontent le niveau d’ensemble. La première nouvelle, tout particulièrement, m’aura séduit. Le trait particulier de Cossu est pour beaucoup dans le charme étrange qui se dégage de l’album. Un trait qui m’a toujours fait penser à Tardi, mais avec moins de profondeur et un encrage plus fin que ce dernier. Je regrette cependant le peu de détails que certaines planches proposent. Avec un peu plus de richesses et de profondeur, elles auraient à coup sur encore gagné en puissance. Les histoires imaginées par le duo Cossu-Jamsin sont, comme je l’ai dit, plutôt bien réussies dans l’ensemble. Certaines vous rappelleront l’ambiance étrange d’une série télévisée telle que « la Quatrième Dimension ». D’autres favorisent l’humour noir. Mais toutes (même les moins réussies) parviennent à créer cette ambiance particulière en un minimum de planches. Et ça, c’est un réel exploit, tant l’art de la nouvelle est un art délicat ! A me relire, je me rends compte que j’ai à plusieurs reprises utilisé le mot « étrange ». Comme c’est étrange … A découvrir.

06/08/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Je ne suis pas fan de ces petites histoires trop inégales et surtout prévisibles. J'ai trouvé certaines même sans sens réels ou du moins sans but. Le dessin est très agréable mais la mise en couleur ne le met pas en valeur. Ils ont plus de 20 ans, les standards ont bien évolué depuis pour la colorisation. Cette BD me semble surtout adaptée aux jeunes avec ses scénarii simples et son trait classique. Il m'en faut plus pour retenir mon attention.

04/08/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Mon avis rejoint ceux de Ro et Arzak. Ce recueil d’histoires courtes est assez sympa dans son ensemble ! Si le ressort narratif de certaines histoires est connu de beaucoup ("le téléphone" ou "la bonne soupe" par exemple), d’autres en valent le coup d’œil, ne serait ce que pour l’originalité ou l’acidité du propos. Ainsi, j’ai trouvé les histoires intitulées "la vente" et "l’anniversaire" tout bonnement excellentes et surprenantes ! D’autres sont plus déroutantes ("le café"). Seul le récit intitulé "le vernissage" m’a laissé sur ma faim. A cela s’ajoute un dessin assez typé qui pourrait aisément se passer de la couleur. Les références avancées par Ro (Tardi, Foerster, Bezian) me sont également venues à l’esprit à la lecture de l’album. Pour les amateurs de surnaturel et de fantastique mâtinés d’humour noir . . .

26/09/2008 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

De bonnes petites histoires fantastiques de qualité variable dans des styles graphiques relativement différents les uns des autres. A mon avis, ces histoires n'ont pas toutes été réalisées à la même époque. La qualité générale est bonne, certaines sont très acides, d'autres penchent plus vers un humour proche de celui de Foerster (Cossu et Foerster sont d'ailleurs amis). Cet album n'est malheureusement plus édité, mais si vous le trouvez dans les soldes ou les occasions, n'hésitez pas.

16/06/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 C'est avec bonheur que j'ai retrouvé l'album de ces histoires que j'avais découvertes à l'époque dans le journal Spirou. Ce sont des petites histoires mêlant du fantastique, une touche d'horreur et un zeste d'humour noir. Le dessin de Cossu m'y plaît bien. Il est parfois à mi-chemin entre le style de Tardi et celui de Foerster avec une petite touche de Bezian parfois, autant dire qu'il colle bien à ces histoires noires. Bon, objectivement, il n'est pas toujours excellent avec quelques décors trop vides et des persos pas toujours réussis, mais comme je le dis, il est plaisant à lire et convient bien. Ensuite, les histoires ne sont pas toutes du même niveau mais certaines sont vraiment sympas. Elles sont bien racontées, prenantes, et certaines sont vraiment marquantes (l'histoire du Café m'avait marqué depuis des années). Lues avec des yeux de lecteur des années 2000, elles ont sensiblement vieilli, mais globalement elles restent très lisibles et agréables à mon goût. Seule une histoire me laisse vraiment sur ma fin, celle de l'exposition de peinture qui est hélas la plus longue... je dois avoir manqué quelque chose dans cette histoire là... Un album que les amateurs d'histoires fantastiques dans le style de Foerster (toutes ses histoires d'humour noir), Andreas (un peu le style Raffington Event ou bien Styx) ou autres émissions telles que La Quatrième Dimension ou Twin Peaks, liront sans doute avec plaisir.

14/06/2004 (modifier)