Les Sept Ours Nains

Note: 3.69/5
(3.69/5 pour 13 avis)

Méli-mélo de contes pour enfants.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Contes de fées revisités Format à l’italienne Les Contes des frères Grimm Ours et nounours

Les sept ours nains rentrent de travailler à la mine. "la la la, manger", "la la la, dormir" Mais voilà, une geante à mangé leur soupe, et s'est endormie sur leurs lits... Qui pourra les débarrasser de la géante ? Le petit tailleur tueur de geants ? Le joueur de flûte dératiseur ? Le petit cochon constructeur ? N'ayez crainte tout se termine bien pour nos sept petits nounours.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2004
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Les Sept Ours Nains
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

15/04/2004 | Pacman
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J'avais acheté ce livre pour les lectures du soir avec mes enfants, et il nous a procuré beaucoup de moments de plaisir. Et, ce qui est quand même rare et appréciable, c'est que j'y ai trouvé matière à rire, et pas seulement avec mes enfants, modérément, mais suffisamment pour que cet album "jeunesse" n'y soit pas confiné: un album "tout public" donc, bourré de références qui mènent à plein de discutions ou clins d'oeil avec vos enfants et qui rallonge un peu le temps de lecture, assez court - ce qui est la règle pour les "livres avant d'aller au dodo" mais qui rend du coup le prix assez élevé... C'est à mon avis le meilleur des trois que l'auteur a écrit sur le même canevas (compilation/ détournement des contes européens).

01/11/2012 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

J'ai lu les 3 tomes cet après-midi. C'est génial et ça se lit bien avec ce petit format à l'italienne. De très bonnes idées, l'auteur de la jeune vague des Blain et consorts s'est tourné vers la bande dessinée pour enfants avec des petits oursons tout mignons. Cela mélange allègrement Blanche-Neige, le petit Poucet, Jack et le haricot magique, Boucle d'Or et d'autres contes biens connus. Pour les enfants et aussi pour les adultes qui prendront plaisir à lire ces classiques revisités. Bravo Émile.

15/05/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Contrairement aux autres avis, je n'ai pas vraiment ri en lisant cette bd. Les références à d'autres contes sont sympathiques, mais ça ne m'a pas fait rire aux éclats. La série reste tout de même plaisante à lire. Les personnages sont attachants, il se dégage beaucoup de poésie dans le scénario et le dessin de Bravo est mignon. C'est une série à faire lire à ses enfants, mais ne l'achetez pas, parce que c'est quand même cher pour une trentaine de pages. Il faudrait aussi que l'enfant soit assez vieux pour connaître tous les contes dont l'auteur fait référence.

28/06/2009 (modifier)
Par Gros Bide
Note: 4/5

A quoi bon poster un avis si celui-ci confirme toutes les choses (quasi unanimement positives) dites jusqu'alors ? Simplement pour permette à cette bien belle BD de pouvoir être consultée à partir de la page d'accueil du site et donc d'être (re)découverte par les visiteurs. Dans son genre, à savoir la BD jeunesse, c'est du tout bon. J'ai particulièrement apprécié, alors même que je ne suis pas un adepte des contes à la base. Du coup, petit inconvénient, je n'ai pas dû saisir tous les clins d'oeil mais qu'importe, j'ai passé un très bon moment ! Émile Bravo réussit le pari de construire une oeuvre cohérente et fluide, tout en insérant une tripotée de références. Exercice pas si évident que ça à mon avis ! C'est le même procédé que pour Shrek (en plus fin) donc ça plaira aux petits et aux grands. Les petits ne se lasseront pas de relire cet album (on a là le prototype parfait du livre de chevet pour bambins) et les grands (les parents, les grands-parents, les oncles, les tantes, les cousins, les voisins, ...) passeront un quart d'heure agréable, bercés par la tendre nostalgie que dégage cette BD. Brillant !

31/03/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Les sept ours nains décident de construire leur maison en pleine forêt. Surpris par l’arrivée de l’hiver et bientôt à court de provisions, nos sept plantigrades décident de vendre leur vache... A partir de cette idée, Emile Bravo nous concocte un joyeux cocktail en piochant tous ses ingrédients dans les contes qui ont bercés notre enfance. Petits Cochons, Petit Poucet, Jack et le Haricot magique, Hansel et Gretel, le Chat Botté, etc. Et la sauce prend ! Moi qui ne suis pas spécialement un adepte de la BD jeunesse, je me suis plus que laissé tenter, en dégustant gorgée après gorgée ce léger élixir de jouvence. Si le dessin apparait assez rigide au premier abord, j'ai trouvé qu'il convenait parfaitement au format particulier de cette BD (18x24 à l'italienne). La mise en page aussi rentre dans ce jeu, tout en déclinant toute une palette qui alterne entre 4, 3, 2 cases et quelques pleines pages. Au final, sous cet aspect assez géométrique, on se laisse embarquer par les emprunts et parodies qui ponctuent les aventures de ces ours pour trouver au pain d'épice tant convoité par ces ours un arrière goût de madeleine pas désagréable...

27/11/2008 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Difficile de rajouter un avis cohérent face à ceux réussis de mes prédécesseurs et qui m'ont décidé à offrir également ces deux beaux livres à ma fille de 8 ans et pourtant mon avis rejoint celui des autres collègues plus bas en tous points... Le format à l'italienne avec ses couvertures rigides attirent tout de suite le regard, les dessins sont super mignons et difficile de ne pas craquer sur ces petits ours nains au regard ahuri et dont les situations les dépassent à chaque fois, qu'il s'agisse de bouter hors de leurs lits respectifs une princesse qui pique un roupillon ou de trouver de quoi manger dans le second tome sous l'oeil avide d'un petit chat botté et mignon mais profiteur. On saupoudre le tout de références évidentes et détournées aux autres contes classiques de notre enfance et on se retrouve avec une oeuvre plus que sympathique rappelant l'humour de Toto l'ornithorynque et la magie des P'tites Poules (chouette collection que je vous recommande pour des lectures illustrées assez savoureuses) sans pour autant dénigrer l'intérêt des parents qui auront vite fait de piquer les ours nains pour se prendre 5 mn de franche rigolade et de détente dans un monde ironique ! Mais voilà le principal défaut : 24 pages c'est vite lu, trop vite même mais comme le dit Pierig (décidément encore cité ici), il faut mieux offrir une lecture courte mais intéressante que d'autres bds insipides et vulgaires pour les gosses, suivez mon regard et mon avis pour Titeuf ! A offrir, à avoir, à conseiller et surtout à lire avec nos chères têtes blondes !

15/11/2008 (modifier)

Bon, je suis bien embêtée, là, parce que Pierig m’a piqué mon avis, il a juste changé le pseudo, pfff… :p ;) Plus sérieusement, je ne saurais dire mieux que lui pour exprimer ce que je pense de cette réjouissante série. L’idée de départ, déjà, est sympathique et en plus elle bénéficie ici d’une excellente exploitation, tant au niveau du scénario, que de celui du graphisme. Chaque planche est désopilante, ne serait-ce que par les expressions que Bravo prête à ses ours nains. Comme d’autres l’ont dit avant moi, c’est de l’humour intelligent, avec un second degré sans doute plus accessible aux adultes qu’aux enfants, mais chaque âge peut y trouver son compte, à mon avis. Le scénario détourne habilement les contes de notre enfance, y insérant quelques clins d’œil historico-politiques (Hansel et Gretel en Aryens bon teint ! J) assez jubilatoires. Amusant d’ailleurs, ce point commun avec cet autre album de contes détournés qu’est Le Petit Mamadou Poucet. ;) Bref, moi aussi je vous en conseille la lecture, quand à l’achat, à vous de voir…

07/06/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

C’est court, certes, mais ô combien excellent ! C’est bien simple, c'est la bd la plus réussie que je connaisse qui détourne si habilement les contes de notre enfance. Ainsi, Emile bravo parvient à insérer dans ses histoires originales de multiples références aux contes sans altérer la cohérence de celles ci. D’ailleurs, si ces deux albums capteront le regard des enfants, certaines allusions plus subtiles nécessitent un œil plus adulte. Enfin, ses dessins géniaux et ô combien expressifs participent à créer une ambiance unique où l’humour côtoie l’ironie. Pour conclure, je dirais qu’il vaut mieux dépenser 9€ dans un bon petit album que 12€ dans un album au format classique mais plus rasant. Le plaisir est au rendez-vous et c’est là le principal !

13/11/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un graphisme sans plus mais pas désagréable à lire du tout, un conte qui mélange plein de contes connus, un humour assez sympa qui m'a fait lire le début avec un demi-sourire et finir l'histoire avec un vrai sourire, voire quelques rires. C'est une petite histoire marrante et sympa. Je ne la trouve d'ailleurs pas tellement destinée aux enfants car il faut avoir assimilé quelques contes déjà pour bien l'apprécier et le type d'humour un peu décalé est plus destiné aux adultes à mes yeux. Maintenant par contre, ça se lit super vite, le nombre de cases et de dialogues est très réduit, et franchement même si c'est un joli petit bouquin, 9 euros pour aussi peu de pages et une lecture aussi rapide, j'ai du mal.

05/04/2005 (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je ne vais pas dire grand'chose de nouveau par rapport aux 3 précédents posteurs : voilà un petit album bien marrant, qui a de quoi faire rire les adultes même s'il est clairement ciblé "jeunesse". C'est mignon, c'est rigolo, une vraie réussite. Maintenant, ça n'est jamais que 24 planches petit format, et 9 euros pour 5-10 minutes de lecture, ça fait un peu cher la page... Donc, je ne mets pas "achat conseillé" : si vous n'avez pas de gosses, c'est à lire en bibliothèque pour rigoler un bon p'tit coup, mais certainement pas à posséder chez soi. Par contre, si vous avez commis l'erreur de vous reproduire, là, n'hésitez pas à faire la dépense : les gamins aiment relire 50 fois le même truc, donc tant qu'à faire, autant les faire relire un bon bouquin comme celui-ci.

25/03/2005 (modifier)