Allez raconte

Note: 3/5
(3/5 pour 9 avis)

Papa raconte des histoires aux enfants pour qu'ils s'endorment. (Anciennement nommé : "Papa raconte")


Albums jeunesse : 6 à 10 ans BD minimaliste Lewis Trondheim

Papa voudrait bien regarder son match de foot mais les enfants veulent une histoire pour s'endormir. Alors d'abord à contre-coeur, puis entrant finalement dans le jeu, Papa va raconter une histoire de plus en plus rocambolesque, pleine de péripéties et d'imagination. Tant et si bien que les enfants comme le lecteur écoutent l'histoire avec attention et en profitent joyeusement.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2001
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Allez raconte
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2004 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Les auteurs ont réalisé ici deux albums d'histoires à raconter, à partager avec ses (petits) enfants. Le dessin ultra minimaliste de Parrondo parlera aux gamins, et l'univers développé par Trondheim leur est lui aussi familier. Mais Trondheim n'a pas pondu là une énième série bébête, puisque la construction des histoires peut paraître parfois alambiquée. Et, surtout, il n'hésite pas à employer des mots durs, ne cherche pas à arrondir artificiellement les angles: le mot divorce apparaît ainsi dès la première page du premier album (on peut imaginer les questions et discutions qui peuvent en résulter entre adulte et enfants. Évidemment à évaluer en tenant compte du lectorat visé. Mais c'est une bonne occasion de partager des histoires avec ses enfants, surtout si on est en panne d'idée avant que le marchand de sable ne passe.

25/01/2017 (modifier)
Par Chalybs
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Voici une mini-série pour les enfants comme on regrette de ne pas en avoir plus souvent. Bourrée d’humour, décalée, légèrement irrévérencieuse, déjantée, acadabrantesque, pleine de rebondissement, des monstres, des princesses, des monstrueuses princesses, des princesses monstres, et la réciproque aussi. Trondheim fait une fois encore preuve d’un grand humour et d’une imagination débridée et fertile. Le premier album ne présente qu’une seule histoire, et c’est son principal voir unique défaut (corrigé dans le tome 2). Une seule histoire aussi tordue et complexe en 30 pages a de quoi finir par décourager les jeunes enfants. Pas facile de toujours rattraper tous les wagons. Et puis à cet âge là, difficile de capter l’attention plus de 10 minutes… Sur les 2 tomes, on a l’impression que Trondheim est parti de rien pour arriver à un monument Egyptien. En gros, on ne sait pas comment il réussit à monter des scénarios qui tiennent debout aussi longtemps en voyant comment il a procédé. Ses scénarios partent dans tous les sens, répondant à l’imagination d’un papa pris au piège de l’histoire pour s’endormir aux enfants et les enfants justement qui ne s’en laissent pas conter et ont des idées déjà sacrément tranchées sur le déroulement des évènements. Je ne sais pas comment Trondheim reste sur ses pieds, comment les scénarios avec tous les éléments loufoques et délirants réussissent à garder une telle logique, atterrissant toujours debout fiers comme un bar tabac. En tout cas, c’est bravo. C’est toujours un régal de lire cela à mes enfants, la modernité de ces histoires à la morale légère mais présente, met une claque aux traditionnels contes de Perrault, de Grimm ou encore d’Andersen et leur rigueur dramatique et leur morale rébarbative. Alors que ces trois derniers n’incluaient pas beaucoup d’humour, là, ça déborde par toutes les 35 cases de chacune des 30 pages. Ici, une pointe de crotte, de prout, de boue et d’irrévérence permet aux jeunes lecteurs forcément d’adhérer à ces histoires qui utilisent des termes souvent proscrit de leur vocabulaire. En dédramatisant tout cela avec le papa (surement plus à même de se lâcher sur ce sujet que la maman ;-) ), vous êtes sur de passer quelques bons moments de complicité avec votre marmaille. Ah oui, vous aviez bien lu : oui, 35 cases par page ! Ça a de quoi vous dynamiser ou vous tuer une BD. Ici Vive le dynamisme, car avec un dessin épuré et minimaliste, chaque case est parfaitement lisible et hyper accessible aux enfants qui ne se retrouvent qu’avec l’important et l’essentiel à assimiler. Par de grands décors perturbateurs que seuls les puristes apprécieront. Ici, le dessin est parfaitement adapté au très jeune lectorat avec des couleurs franches et un trait simplicime et ultra efficace. Parrondo réussit parfaitement à adpater son style au public ciblé. Ah oui, ce n’est pas conventionnel ; Ah non, on ne respecte pas toujours la morale lisse et policée des manuels scolaires… Mais n’est ce pas là le but d’une bande dessinée ? Nous sortir de notre quotidien et nous permettre de s’évader et de s’imaginer parfois défiant notre carcan ? But allégrement atteint avec cette BD. Petite alerte néanmoins. A vous adultes qui pourriez vouloir lire cette BD en cachette et sans la faire partager à vos marmots, vous risquez d’être déçu. La construction, le vocabulaire, le graphisme risque de vous décevoir. Je pense sincèrement que cette BD ne vaut que si elle est partagée avec ses enfants et ainsi partager un bon moment en famille.

30/05/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Personnellement, je n'ai pas trouvé que les histoires étaient dures à lire. J'avoue que le format m'a fait un peu peur au début, mais je me suis vite rendu compte après cinq cases que ça se lisait facilement (dans mon cas bien sûr) et j'ai donc pu commencer tranquillement ma lecture. Le dessin est très minimaliste, mais ce style ne me dérange pas tant qu'il a un bon scénario qui l'accompagne. Dans ce cas-ci, le scénario est bon, mais à petite dose. À la fin, j'avais carrément fait une overdose de princesses et de monstres. En tout cas, il y a beaucoup d'humour (le running-gag de la roche qui écrase la princesse est très amusant) et les enfants vont sans aucun doute adorer. En revanche, pour les adultes ça ne sera peut-être pas le cas comme le montrent les avis négatifs.

22/03/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai absolument pas aimé cette bd destiné à la jeunesse en raison d'un découpage totalement dément. En effet, 35 petites cases composent une planche. Nous avons droit à un dessin complètement basique dans la plus pure tradition minimaliste et une montagne de bulles qui vous submerge jusqu'à saturation. Cela blablablatte des récits peu intéressants sur le thème des monstres et des princesses. C'est même sensé nous faire rire... On est très vite gagné par la lassitude d'autant que les dessins épurés au maximum sont d'une affligeante laideur. :(

22/04/2008 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

C’est très sympa comme BD :) L’histoire part dans tous les sens, mais on arrive bien à suivre quand même, et on sent que ça pourrait vraiment plaire à de jeunes enfants, avec des trucs récurrents comme le marchand de glace ou des gags tout bêtes (la princesse : « On fait quoi ? » - le crapaud : « D’accord, on fait Koâ ! »). Et puis par-dessus ça un humour plus adulte, bien de Trondheim, comme le gag que Ro raconte plus bas (et c’est vrai que dans la BD c’est vraiment drôle), ou bien les inventions du papa pour tenter de couper court à l’histoire ou pour réagir aux interventions des mômes. Par contre, les dessins, je les ai trouvés très bof. Malgré un bon cadrage, ils sont très simplistes et surtout monotones. Ce qui n’est pas gênant en soit, même si les 5x7 minuscules cases carrées par page, ça lasse vite ; mais ils ne sont pas très expressifs, et ça, ça me dérange plus. Et puis même si cette simplicité est voulue, je la trouve un peu dommage. Y avait sûrement moyen de faire plus attractif, par exemple en changeant de style entre les personnages réels du papa et de Pierre et Jeanne et ceux de l’histoire. Bon, à tester avec des enfants, mais je pense que ça devrait marcher. Par contre avec des adultes c’est moins sûr, j’ai essayé avec mon homme qui aime bien Trondheim d’habitude et qui là n’a pas pu dépasser la quatrième page tellement il trouvait ça chiant…

31/03/2005 (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5

Je n'ai lu que le 1er tome, que j'ai trouvé très réussi. Evidemment, le dessin de Parrondo (par ailleurs auteur de l'excellent Bolas Bug) est ultra-simpliste, et certains n'apprécieront pas. Mais à part ça, c'est un album plein de fantaisie et de drôlerie, qui a de quoi plaire aux enfants comme aux adultes. Malgré le côté un peu répétitif propre aux histoires pour enfants, on ne s'ennuie pas, ça se lit d'une traite, le sourire aux lèvres. Si vous avez des gosses, je conseille l'achat ; sinon, vous pouvez vous contenter de l'emprunter dans une bibliothèque, vous passerez un bon moment.

23/06/2004 (modifier)
Par miya
Note: 4/5

Un choix de mes enfants lors d'un festival BD. Ca tombe bien c'est de la Bd jeunesse !!! Le soir même "papa tu nous lis notre Bd, oui, oui..." Allez c'est parti, tiens mais c'est un papa qui raconte tous les soirs des histoires de monstres et de princesses à ses enfants au moment du coucher. Vous l'aurez deviné, les monstres c'est pour le petit gars et les princesses pour sa soeur. Des histoires hallucinantes d'imagination, un dessin simple et efficace. Un humour, euh comment dire, un humour à la Trondheim... Un vrai moment de plaisir partagé avec mes enfants et renouvelé régulièrement avec joie. Eh les enfants, on lit l'histoire suivante.

23/05/2004 (modifier)
Par Pacman
Note: 2/5

Ce qui me gêne le plus dans cette bd, c'est le découpage. Le dessin non plus n'est pas terrible et comme les cases sont toutes petites, on a une impression de fouillis, ce qui rend la lecture plutôt laborieuse. De plus, comme les dessins sont pour le moins simplistes, il est difficile de montrer aux enfants l'image qui illustre le récit. Côté scénario, le conte interactif n'est pas compatible, à mon sens, avec la dose de poésie nécessaire dans les récits pour enfants. Non, vraiment, cette bd ne m'a pas convaincu.

15/04/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Bon, à la base, je fais partie de ceux qui n'aiment pas acheter une BD où le graphisme est du type "ma p’tite cousine de 6 ans et demi fait mieux" (ceci dit avec le sourire, bien sûr) mais là, je dois avouer avoir lu celle-ci avec un vrai plaisir. Bon, pour revenir justement au dessin, c'est le genre petits bonshommes avec une grosse tête et des bras tout droits avec trois doigts boudinés, bref l'équivalent de dessin d'enfants. Sauf qu'évidemment c'est un vrai dessinateur qui dessine ici, ce qui implique un bon cadrage, de vraies expressions qui se dégagent de ces visages très simplifiés et dans l'ensemble des planches dont la lisibilité est excellente ce qui donne une lecture agréable et amusante. Ensuite, le scénario, on sent carrément la touche Trondheim. Il y a un peu des "Carottes de Patagonie" dans cette improvisation constante de l'histoire racontée et dans le fait que tout y est possible. Et puis, il y a cet humour qui est excellent par moment, mêlant un peu de cartoon ("Et vlan ! un rocher l'écrase, l'histoire est finie !") et beaucoup d'humour sensible de Trondheim ("Maman raconte-nous l'histoire que Papa a commencée !", et quand la maman réalise à quel point l'histoire partait dans tous les sens, elle a un long temps de réflexion puis "bon... Je vais chercher Papa" et voilà le pauvre papa qui est bien obligé de revenir raconter la suite de l'histoire) (oui, bon, c'est plus drôle dans la BD :) ). Bref, ça se lit très agréablement. Maintenant les petits défauts qui font que je ne classe cette BD "que" comme étant "Pas Mal" sont tout d'abord le fait que je ne suis personnellement pas totalement le public de cet album (par rapport au dessin, pas du tout par rapport à l'humour), mais aussi parce que même si c'est drôle, ça s'essouffle à mon goût au bout des 2/3 de l'histoire et lire le tout d'une traite devient un poil (un tout petit duvet) pénible. Mais sinon, je confirme que j'ai passé un moment bien sympa à lire ça.

06/03/2004 (modifier)