Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le dernier Troyen

Note: 2.89/5
(2.89/5 pour 19 avis)

Librement inspiré de l’Odyssée d’Homère et de l’Enéide de Virgile, Le Dernier Troyen conte les origines légendaires de la Rome galactique.


Chroniques de l'Antiquité Galactique Guerres interstellaires Homère La BD au féminin Quadrants Space Opera

Depuis 10 ans, les rois Grecs achéens assiègent Troie-la-Troglodyte, la planète la plus riche de leur quadrant galactique. Depuis 10 ans, la bataille fait rage et les héros meurent en vain. Depuis 10 ans, les dieux ont choisi leur camp sans parvenir à faire basculer le sort de la guerre. Enée, le stratège troyen, ne sait plus que faire à part maudire le belle Hélène, responsable de la guerre et le roi Ulysse, le plus rusé des Grecs. Pourtant un jour, tout bascule. Sans crier gare, les Achéens abandonnent le siège : ils s’en vont en laissant derrière eux un mystérieux astéroïde sculpté en forme de cheval géant. Est-ce le symbole de leur défaite ou encore un de leurs pièges machiavéliques ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Le dernier Troyen
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

23/01/2004 | paradis
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

J'avais apprécié Le Fléau des Dieux, sans cependant tomber dans l'extase complète. Et me voici avec cette nouvelle production Mangin/Demarez. A vrai dire ça sent un peu le réchauffé ; l'idée originale avait de quoi séduire mais au bout de deux, trois tomes j'ai fini par trouver ça longuet. Le pauvre Enée a bien du courage mais on ne sent pas trop le héros ; il aime sa femme, elle meurt, il est triste, il rencontre la reine Didon, il l'aime, elle aussi, elle meurt. Et il se retrouve avec deux femmes qu'il aime. Ok c'est l'histoire mais le rendu est un brin chiant. En fait c'est l'adéquation entre l'histoire et la façon dont elle est racontée qui, à mes yeux ne colle pas. Petit exemple lorsque les Troyens arrivent sur la planète des lotophages, ce qui aurait pu donner un truc un peu sympa devient une ode flower power niaiseuse. D'entrée de jeu t'as envie de leur balancer un taquet aux babas cool! Bon il avait de la matière, (L'Iliade, L'Odyssée) mais tout ça retombe comme un vieux flan et c'est bien dommage. Le personnage de Virgile en début et fin de chaque album est un peu redondant.

29/08/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

J'ai beaucoup aimé Le Fléau des Dieux et c'est tout naturellement que je me tourne vers Le Dernier Troyen. En effet, le concept est le même, à savoir la relecture d’événements antiques et mythologiques dans un cadre de science fiction. Et là bizarrement, je n'ai pas du tout accroché. L'univers graphique m'a déplu. J'ai trouvé les personnages peu charismatiques et les décors assez moyens. De plus, les scènes d'action sont molles et trop saccadées. Le scénario ne m'a pas passionné. Valérie Mangin n'arrive pas à renouveler le mythe dans sa version futuriste. Bref, les amateurs de Space Opera peuvent passer leur chemin.

18/11/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Un ami me prête l'intégrale, j'en lis le 1er épisode, puis le second avec difficulté, et au 3ème, je survole pour voir l'évolution du dessin, au final, je n'aime pas cette série. C'est comme au cinéma ou au théâtre, sous prétexte de dépoussiérer une oeuvre ancienne, et en voulant revisiter un sujet classique, on croit faire dans l'innovation formidable, on croit qu'on va toucher un nouveau public et faire un carton, tout en espérant une réussite artistique ; c'est exactement ce que j'ai ressenti à la lecture de ce mélange d'antiquité et de space opera. A première vue, l'idée était séduisante, mais à cette lecture, je me suis vite rendu compte de la prétention et de la vanité de cette Bd. Alors oui, Mangin respecte scrupuleusement la mythologie issue des oeuvres de Virgile et d'Homère (même si elle emploie des noms de dieux latins en Grèce), oui, les dessins de Demarez sont corrects, mais justement, tout est trop bien transposé : les costumes, les personnages...seuls les vaisseaux et les planètes rappellent qu'on est dans un récit de SF....enfin, en fait, on ne sait plus trop où on est. Tout cela me laisse dubitatif, et plus le récit avance, plus ça devient complexe et difficile à suivre, et à la fin, on a même droit à des dinosaures, faut le faire! De plus le personnage d'Ulysse est dépeint d'une façon bien trop négative (même si Homère révèle sa cruauté et quelques aspects sombres de son caractère, si ma mémoire est bonne). Bref, cette antiquité galactique me laisse froid, j'aurais préféré une vraie adaptation avec un mode de pensée et des armes "d'époque", plutôt qu'une technologie moderne qui fausse le jeu, et surtout j'aurais aimé un souffle épique qui manque cruellement à cette saga déshumanisée. Je ne mets pas la note la plus basse pour la qualité du dessin et quelques trouvailles intéressantes.

28/08/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Calimeranne

Après avoir lu Le Fléau des Dieux, j’attendais beaucoup de cette série dans laquelle Valérie Mangin reprend le même principe : cette fois-ci, elle a transposé l’histoire d’Enée, stratège Troyen, qui après avoir fuit sa ville, va errer pour fonder la future Rome. La série est basée à la fois sur l’Odyssée d’Homère et l’Enéide de Virgile. N’ayant lu aucun de ces deux ouvrages, je ne peux pas juger de la fidélité de l’adaptation. Le point faible de cette série, c’est qu’il n’y a pas de scénario à proprement parler qui lie chaque tome ; chaque album décrit une nouvelle étape du voyage d’Enée, on assiste en fait à une suite de péripéties dans l’espace. Toutefois, chaque tome est intéressant, et l’ensemble, agréable à lire, donne envie d’en savoir plus sur l’histoire d’Enée. Au niveau du graphisme, le dessin de Demarez est plutôt agréable à regarder, et l’ensemble est très lisible. J’ai particulièrement apprécié les scènes représentant les Dieux. En conclusion, cette série est un cran en-dessous du Fléau des Dieux, mais c’est une belle épopée qui permet de passer un moment de lecture très agréable.

30/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il n’y a rien à faire : décidément j’aime réellement l’univers crée par Valérie Mangin ! Certes, cette BD est un cran en dessous du "Fléau des Dieux" mais pas beaucoup si on y regarde de plus près. Nous restons de toute façon dans le même univers puisque le dernier Troyen raconte la genèse de l’empire romain intergalactique dans un lointain passé. Le dessin, le trait, les cadrages sont plus que corrects même si le premier tome souffre un peu d’un défaut de jeunesse tout à fait pardonnable. Je crois que je suis véritablement emballé par l’originalité du concept de transposer la mythologie grecque de l’Antiquité à un futur véritablement spatial. C’est très beau et passionnant à la fois. La réalisation est d’ailleurs très intelligente. De belles trouvailles en perspective ! On pourra juste regretter le rôle un peu détestable tenu par Ulysse. Le lecteur n’a sans doute pas l’habitude de voir un tel héros littéraire aussi malmené. Bon, il faut dire également que ce personnage va évoluer positivement ce qui sauve la mise. On observera également une petite baisse de régime dans les tomes 4 et 5. Finalement, les auteurs parviendront à se ressaisir in extrémis dans le dernier tome qui clôt convenablement cette saga intergalactique d'un nouveau genre. Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale: 4/5

27/03/2007 (MAJ le 07/05/2009) (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Chelmi

"Le dernier Troyen", l'Ulysse 31 de la BD... Mangin nous livre une nouvelle chronique de l’antiquité galactique en s’inspirant de l'Odyssée d’Homère et de l’Enéide de Virgile et les adapte à son univers de SF. Cette série se déroule sous forme de one shot avec pour fil rouge le long voyage d’Enée vers sa planète promise où il fondera la toute puissante Rome galactique. Même si il n’y a absolument pas besoin d’être un féru de mythologie pour comprendre l’histoire, j’avoue avoir ressenti le besoin de combler quelques lacunes dans ce domaine passionnant (par le biais du net) pour ne pas manquer une miette de chacune des références. Les premiers albums sont sympatoches et la série gagne en qualité et en originalité à chaque tome. Valérie Mangin est vraiment douée et sait captiver crescendo l’attention du lecteur dans son épopée galactique. Je n’aime pas trop les illustrations (dessin et couleurs) réalistes de Démarez sur les premiers tomes mais ça s’améliore par la suite, ça devient même plutôt bon à mes yeux sans vraiment réellement savoir ce qui a changé. C’est moins fade, il y a plus de caractère. L’auteur reçoit un petit coup de main de Bajram pour certains effets SF : Photoshop j’imagine, pas d’inquiétude, rien de criard ou de mal venu, c’est parfaitement fondu dans la masse. Petit aparté sur les Chroniques de l’antiquité galactique : Comme je viens de le dire, Le dernier troyen conte les origines de la Rome galactique, alors que l’excellent Fléau des Dieux, lui relate sa chute. Entre les deux doit s’intercaler la série Imperator qui racontera la naissance de l’Orbis romain galactique. Et enfin une quatrième série La guerre des Dieux doit faire suite au Fléau et boucler la boucle car les dieux du Fléau se retrouvent après un bond dans la passé dans la peau (si je puis dire) des dieux de l’antiquité du temps de la guerre de Troie (1200 avant JC). Encore de belles lectures en perceptive dans cet univers passionnant.

25/10/2007 (MAJ le 25/10/2007) (modifier)
Par ManuB
Note: 3/5

Ayant adoré Le Fléau des Dieux, je me suis intéressé à cette série qui se déroule dans le même décor de l'"Antiquité galactique", et toujours scénarisé par Valérie Mangin. Ici, elle nous propose une adaptation mélangeant L'Illiade, L'Odyssée et L'Enéïde. Chaque tome présente une épreuve rencontrée par Enée pour la recherche de la planète où il fondera Rome. L'idée est donc toujours aussi originale, mais je la trouve quand même un peu moins bien exploitée que dans son ouvrage de référence. Chaque tome est une étape de l'aventure et correspond à chaque fois à un périple différent. Le premier tome, avec la chute de Troie, est le point de départ et j'ai trouvé le thème assez mal exploité. Les tomes suivants s'améliorent au fur et à mesure et c'est assez encourageant. Thierry Démarez s'en sort plutôt bien avec des dessins tout en finesse. Les visages sont parfois un peu lisses mais souvent très beaux et les représentations des divinités donnent lieu à de superbes planches. On est un peu déçu par rapport au "Fléau des Dieux" mais cette série est quand même à lire. 28/09/2007 : Je viens de lire le 5ème et avant-dernier tome, il est intéressant mais sans plus, le niveau de la série reste constant.

06/09/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 Comme pour Le Fléau des Dieux, mon intérêt pour cette BD est allé croissant au fil des tomes. Malgré un dessin réaliste et fin et malgré l'ambitieux décor d'Antiquité Galactique de Valérie Mangin, le premier tome n'avait en effet pas suffi à me convaincre. Reprenant de manière un peu trop proche du mythe la chute de Troie, j'avais en effet l'impression de n'y lire que du déjà-vu transposé dans le futur. Les personnages aux traits trop parfaits de Créeuse et d'Enée m'étaient même assez antipathiques. Mais les tomes suivants voient le scénario devenir plus innovant puisqu'il vient à combiner l'Enéïde et l'Odyssée, mais aussi nombre d'autres mythes de la Grèce Antique. Toujours aussi fin et détaillé, le dessin lui aussi finit par me plaire davantage, peut-être parce que les visages des personnages sont un peu moins lisses ou peut-être simplement parce que je m'y suis habitué. Je ne suis pas tellement accro à ce type de série où chaque tome amène un nouveau décor et de nouvelles péripéties à la manière d'une étape dans un périple aventureux, mais j'ai lu chaque tome avec intérêt et envie d'en savoir plus à chaque fin de page. Une bonne lecture de divertissement qui réutilise avec un certain succès les grands mythes de la Grèce Antique et qui donne un peu plus de profondeur à l'univers de Le Fléau des Dieux.

21/04/2007 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Cette série est dans la lignée de Le Fléau des Dieux mais avec une qualité un peu moins bonne. Le scénario est en béton, normal quand on voit où les auteurs sont allés prendre leurs idées : Illiade, Odyssée et Énéide, rien que ça messieurs dames ! Ce qui me dérange dans cette BD, c'est le dessin. Je n'aime pas du tout le visage des personnages genre tout lisse avec douze litres d'huiles bien brillante sur le front... pas terrible et ce d'autant plus quand on connaît les dessins magnifiques du grand frère Le Fléau des Dieux...

10/04/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Je me fais parfois la réflexion que les mythes premiers sont quand même un véritable réservoir infini d'histoires intéressantes aux échos indémodables. Et il ne se trouve plus personne pour réclamer de quelconques droits d'auteur !... La scénariste y puise donc allègrement pour ses adaptations "galactiques". La série "picore" donc dans l'Iliade, l'Odyssée et l'Enéide. L'auteur prend le parti original de faire se rencontrer Ulysse et Enée, héros respectifs de ces récits. Les divers épisodes prennent parfois plus des airs de thriller SF que d'épopée stellaire, lestés -qui plus est- d'un message inattendu sur les apparences sexuelles. Demarez sort quant à lui le grand jeu avec quelques planches majestueuses et un découpage original, sans être tape à l'oeil. Et c'est quand même fichtrement bien fait !... Un 3,5/5 bien tapé.

10/02/2007 (modifier)