Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Boss

Note: 2.47/5
(2.47/5 pour 15 avis)

Clin d'oeil permanent au monde de la B.D., LE BOSS raconte les aventures du rédac'chef de spirou aux éditions DUPUIS.


Journal Spirou

Fils naturel d’un chanteur de country et d’une serveuse de bar, celui qui allait devenir le rédacteur en chef le plus célèbre du monde de la bédé, s’est très vite senti attiré par le monde de la presse. À 7 ans déjà, il créait son premier magazine. Malheureusement pour la presse d’opinion, le numéro 1 — qui, aujourd’hui, atteint des sommets lors des ventes aux enchères organisées régulièrement par sa maman — fut censuré par les autorités. Avec l’adolescence, son insatiable appétit pour tout ce qui était imprimé ne se démentit pas. Avec l’aide de quelques copines, il lança alors un magazine au concept provocateur. Le succès fut immédiat. Mais – hélas ! – à nouveau de courte durée. Quand, lors de la mystérieuse disparition du précédent rédacteur en chef de SPIROU, j’ai donné sa chance à ce jeune gaillard plein d’entrain, nombreux sont ceux qui se sont levés pour crier "au fou !". Avec le recul, ces oiseaux de mauvaise augure doivent regretter leurs propos alarmistes. En effet, depuis l’arrivée de celui que tout le monde à présent surnomme – non sans une pointe d’émotion dans la voix – “Le Boss”, les tirages de SPIROU ont atteint des sommets vertigineux. Aussi, qu’il accepte, en témoignage de mon immense gratitude, une modeste augmentation de 100 euh non 300% de son salaire. Si ! Si ! J’insiste !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire Strips - gags 9 tomes parus
Couverture de la série Le Boss
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Dans la catégorie bd d'humour destinées aux jeunes de chez Dupuis, le Boss n'est certainement pas la pire. Certes, le dessin est tout juste passable, certes c'est un peu beaucoup caricatural (le personnage du boss n'a que des défauts et profite sans cesse de sa position, ce qui constitue le seul ressort comique), mais au final ça se laisse lire. Certains gags prêtent vraiment à sourire et le dessin a au moins le mérite de bien rendre compte des expressions des personnages. Je trouve cela plus abouti que pas mal de bds du même genre, et je possède un album qui a sa place attitrée dans les toilettes : un petit gag de temps en temps pour le tuer (le temps), et ça passe plutôt bien. Note réelle : 2,5/5.

05/04/2019 (modifier)
Par Duncan
Note: 4/5

Les goûts et les couleurs, ça ne s'explique pas ! Alors moi je trouve que c'est dans l'ensemble vraiment très drôle comme série, le personnage du boss est un des personnages les plus amusant de la BD Franco-Belge, tant il se montre épouvantable avec ses employés. Zidrou, l'auteur des scénarios, utilise un humour souvent "noir" dirons-nous. Car on y aborde avec un humour sanglant qui tape dans le mille des sujets bien graves, par exemple : chômage, retraite, condition de travail, etc... Si cela vous dit ? Jetez-vous dessus. Moi j'adore ça.

08/12/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Une série que j'aime bien et qui ne semble pas avoir beaucoup de fans. Je connais cette série depuis que je suis jeune et même aujourd'hui je lis un album de temps à autre et j'ai toujours le même plaisir que lorsque j'avais moins de 10 ans. J'aime bien les series qui décrivent l'univers de la bande dessinée et de ce côté-là je suis gai. J'aime bien l'ambiance de la rédaction de Spirou, les personnages sont rigolos et l'humour de Zidrou me fait rire. J'aime bien aussi le dessin de Bercovici. En revanche, c'est clair que si on n'aime pas trop le journal de Spirou des années 1990-2000, vous risquez de vous ennuyer ferme.

11/09/2007 (modifier)

- Bon, on a un trou dans le Journal de Spirou. Avec quoi je colmate? - Regarde dans le carton des projets qui servent-à-rien-qu'à-faire-une-page-de-plus ! - Ok. Et voila un mystère éclaircit. Le dessin fait beurk mais passe quand même ( au galop et sans regarder dans le vide.....c'est limite quoi ) mais le scénar, s'il peut prêter à sourire des fois ( par le sadisme du Boss ) je ne lirais jamais un album entier. Message de la B.D : Le Boss est pas Glop ! :(:(:( On le sait quand il suprimme la machine à café. On en est sur quand il refuse une augmentation. On est décidemment au courant ( et ça commence à nous gonfler ) quand il botte les fesses d'un dessinateur. Et quand il drague la correctrice on est déja parti voir ailleur. Je ne sais pas qui est Didier Heynemans qui nous GARANTISSAIT le fou rire mais est-ce que dans le cas contraire il rembourse les albums ?????

30/04/2004 (modifier)

Bon, les pages du mag de "Spirou" ne suffisaient pas, il a fallu que cela sorte en BD, remarque après la cinquantaine de tomes des Femmes en blanc, ça change. Quoique pas vraiment en fait, le style de dessin est le même, le scénariste lui, est nouveau alors forcément, c'est sympa au début mais après 1 tome faut savoir passer à autre chose. A lire dans le mag.

29/06/2003 (modifier)
Par nathanik
Note: 4/5

J'ADORE CETTE BD!!! Je l'ai d'abord découverte en bibliothèque puis je me suis acheté toute la série... Je connaissais déja le scenariste car il avait déjà écrit quelques scénars pour des histoires dans Spirou. Là, bravo. Le dessin de Berco se marie parfaitement avec les gags qui content les aventures du boss débonnaire, hypocrite etc... Je viens de lire les autres posts et je dois dire que je ne suis pas du tout d'accord avec eux, j'ai ri à gorge déployée sur certains gags, et cela vaut bien la note que je mets pour cette série (on n'est pas loin de la série culte).

16/02/2003 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

De manière hebdomadaire dans le Journal de Spirou, ça passe bien, mais en album, cela devient vite lassant. Le dessin de Bercovici est plus rapide qu'intéressant. Et les scenarii sont trop axés sur des private Joke qui font peut-être plus rire le rédacteur en chef de Spirou que le lecteur. Et puis sur la vie d'une rédaction (et celle de Spirou en particulier) il y a déjà eu beaucoup mieux (Gaston). Rien de très mauvais mais rien de très percutant non plus.

28/09/2002 (modifier)
Par Zelda
Note: 1/5

Franchement, je n'en vois pas l'intérêt ; déjà dans Spirou je trouvais ça lourd, cette planche au dos de la couverture, dans le but de nous faire un peu rentrer dans les coulisses de la rédac' tout en nous faisant rire... Si le boss est vraiment comme ça, c'est un pur fachiste ! Quand a nous faire rire, c'est un peu raté. Cette bd est une des raisons pour lesquelles j'ai arrêté d'acheter Spirou.

05/09/2002 (modifier)

Une idée de départ pompée sur Franquin (avec notre joyeux luron Lagaffe), le tout saupoudré de la touche Dupuis (j'ai nommé Cauvin, Zidrou ne serait qu'un pseudo? Mystère), eh bien croyez moi ce mélange ne donne rien de bon.

20/05/2002 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

L'idée de départ, montrer la vie quotidienne d'une rédaction d'un mag' de BD à travers son rédac'chef, était plutôt sympa. En faire quelques gags semblait logique... Mais une série régulière ? Le brain-killer Cauvin est passé par là !

07/05/2002 (modifier)