Six

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Un jeune borgne, un déserteur, une prostitué, un indien paria, un esclave en fuite et une nonne défroquée. SIX marginaux, SIX destins. Une quête.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune

Quel point commun y a-t-il entre un garçon borgne, une jeune prostituée, un déserteur, un esclave en fuite, une nonne défroquée et un Indien renégat ? En apparence, aucun. Rien ne les rapproche. C'est le hasard - et la chance - qui les ont amenés à se rencontrer, car rien ne les rapproche. Rien, sauf peut-être la quête de l'or, promesse d'une vie meilleure et d'un avenir digne de ce nom dans l'Ouest américain, violent et sauvage, des années 1850. Kid, le jeune garçon éborgné durant une agression qui a décimé sa famille, leur a promis « une montagne d'or » s'ils l'accompagnent dans les Black Hills, où il doit récupérer un document de la plus haute importance. Avec ce premier tome d'une série en quatre volumes qui bouscule les codes habituels du western, Philippe Pelaez renouvelle notre regard sur l'Ouest ! Il place au premier plan des personnages d'habitude invisibles ou cantonnés à des clichés, comme les noirs, les femmes et les guerriers indiens, dans une fresque haletante et magnifiée par le graphisme expressif de Javier Casado.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Mai 2023
Statut histoire Série en cours (Récit en 4 volumes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Six © Dargaud 2023
Les notes
Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

L'avatar du posteur Noirdésir

Le western a le vent en poupe depuis quelques années, les séries fleurissent, cherchant à renouveler le genre, avec plus ou moins de succès, en y introduisant davantage de personnages longtemps cantonnés à l’oubli ou aux seconds rôles de faire-valoir. Cet album lance plutôt bien cette nouvelle série, en plantant le décor et en présentant le casting assez hétéroclite : la bande formée par un groupe de réprouvés (un esclave en fuite, un déserteur, un Apache renégat, une prostituée, une nonne ayant échappé à une attaque indienne et un gamin dévoilant peu à peu ses secrets) est constituée en fin d’album (ce qui justifie le titre de la série), chacun de ses membres ayant à ses trousses une belle brochette de furieux. L’action va être au rendez-vous ! En tout cas pour le moment c’est dynamique (remarque valable aussi pour le dessin), et on est embarqué dans l’histoire avec plaisir, en ayant envie d’en savoir plus. Pelaez, qui signe le scénario, glisse dans cette histoire à peu près tous les clichés du western, et le gros dossier et la bibliographie qui concluent l’album montrent son amour et sa connaissance du genre et de ses vecteurs (dime novels et films hollywoodiens), auquel il semble rendre ici un hommage. Une série à suivre. Note réelle 3,5/5.

30/09/2023 (modifier)
L'avatar du posteur Tomdelapampa

Dans le genre western, difficile de faire du neuf malgré une couverture que je trouve peu réussie, Six s’est avéré un bon petit moment de lecture. En tout cas, je n’ai rien à dire de méchant sur ce 1er tome, ce n’est encore qu’une introduction à l’histoire mais tout est bien maîtrisé. En premier lieu, j’ai apprécié le ton de l’œuvre, ça démonte gentiment le mythe (héros solitaire, code d’honneur …) et ça reprend également tous les poncifs du genre, il n’y a qu’à voir nos 6 héros : l’indien, l’esclave, la nonne, la prostituée, le déserteur qui vont entourer petit à petit le benjamin dans sa quête de vengeance. Un premier tome dense et bien construit, les personnages n’auront pas tous le même traitement pour leur présentation mais le tout est vraiment bien amené, un petit plaisir coupable. J’ai envie de suivre cette bande improbable et composite (mon chouchou c’est l’indien). En fait, ça m’a fait penser à un des meilleurs albums de la collection « Sept … » et qui prendrait son temps. Un mot pour le dessin que j’ai trouvé très fin et efficace, je découvre l’auteur mais j’aime son style lisible, ici un trait entre Stern et La Venin et qui prend le meilleur des 2 parties. J’espère une suite du même acabit mais en l’état, c’est plus que pas mal, les amateurs devraient apprécier, ça peut donner une chouette série. Nota : le dossier en fin d’album est très intéressant pour les néophytes.

12/05/2023 (modifier)