Nocéan

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans un futur où la montée des eaux a redessiné l'Europe, l'océan tel que nous le connaissions n'existe plus : c'est le Nocéan. Gérée par Systéma, une dictature néolibérale, la société vit au gré des conflits sociaux. Recueillie par une femme trop soumise au pouvoir à son goût, la jeune Atari rêve de s'engager, afin de venger sa mère activiste, tuée par la police quand elle était enfant.


Après l'apocalypse... Nouveautés BD, comics et manga

Profondément humaine, révoltée et intéressée par la tech, Atari va chercher à intégrer un groupe clandestin d'activistes : La goutte... Le premier pas d'une carrière de justicière sociale mais aussi d'une amitié avec Tika, une autre orpheline, avec laquelle elle va s'inventer Robin Hood des temps post-apocalyptiques. Car un autre monde est possible !

Scénario
Efa
Dessin
Efa
Couleurs
Efa
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Janvier 2023
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Nocéan © Dupuis 2023
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

17/01/2023 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Derrière cette couverture colorée se cache une série d'action SF pour grands adolescents. Dans la veine d'un Hunger Games ou d'un Divergente, elle nous plonge dans un univers dystopique entre post-apocalyptique et dictature cyberpunk. Après les effets désastreux du réchauffement climatique, la Terre s'est retrouvée bouleversée et l'humanité regroupée malgré elle dans une grande cité encerclée par un océan toxique et mort, sous la coupe autoritaire d'un regroupement de méga-corporations sans âme et sans scrupule. Là où le récit rejoint les récits pour grands ados, c'est dans le manque de crédibilité de cet univers trop proche des clichés anti-capitalistes et pro-environnement. Il n'y a justement pas la finesse d'un univers cyberpunk certes horrible et déshumanisé mais sans que ce soit vraiment la faute d'untel ou d'untel. Ici, le manichéisme règne, à commencer par ces grosses entreprises qui continuent à chercher toujours plus de fric dans un monde qui s'écroule, sans la moindre réflexion envers qui va bien pouvoir consommer leurs produits à l'avenir. Et il perdure dans la structure féodale de cette cité du futur où les gentils pauvres sont martyrisés par les méchants riches et leurs salauds de flics. Sur le plan sociologique et économique, ça ne tient pas debout et ça ressemble à un manuel du rebelle écolo-communiste pour les nuls. Quand on passe outre le trait trop épais de cette dystopie caricaturale, on trouve toutefois une lecture d'action plutôt divertissante. Le dessin d'Efa n'est pas mauvais du tout et sa mise en scène est rythmée et prenante. Les personnages ne sont pas désagréables, même si là encore le trait forcé de l'amitié entre les deux filles ainsi que les facilités des actes et déplacements de la jeune Tika sonnent trop artificiels pour être crédibles. A moins peut-être que les secrets de la fille aux cheveux roses révèlent dans un futur tome une raison logique sur comment elle a pu réussir aussi bien ses actions d'éclat. Ce manque global de finesse m'a un peu gâché la lecture mais je me dis qu'il y a tout de même du potentiel puisque la série semble s'orienter vers une suite d'histoires en un tome bien dessinées avec nos deux héroïnes se battant pour leurs valeurs dans un univers de SF dystopique qui va peut-être finir par gagner en profondeur.

17/01/2023 (modifier)