Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Celle qui fit le bonheur des insectes

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

"Et moi, je te dis qu'il n'y a pas d'âge pour aimer les histoires ! D'ailleurs, quand je serais vieillard, je me ferai raconter des histoires chaque soir avant de m'endormir ..."


Inde Le deuil Nouveautés BD, comics et manga

Dans le paisible royaume de Shandramabad, un roi meurt, laissant sa femme Shikara, enceinte de jumeaux, désespérée. Mais à la naissance des enfants, la reine reprend vie et devient une mère éperdue d'amour pour ses petits. Elle leur offre à chacun un oiseau-volcan, animal au plumage magnifique. Hélas, ce cadeau est empoisonné et signera la perte de son fils Gorakh, qui fait une chute mortelle en suivant l'oiseau dans son envol. La mère, ravagée par la douleur, ne supporte plus le chant d'aucun oiseau ; elle ordonne de faire tuer tous les volatiles du pays, qui sombre alors dans la tristesse, le silence et la maladie. Elle bannit tout bonheur et tout plaisir de sa vie, si bien que quand elle surprend sa fille, la princesse Jalna, dans les bras d'un vulgaire voleur, elle le condamne à un sort terrible. Jalna va alors affronter son destin et sa mère autoritaire, cruelle et folle de chagrin.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Celle qui fit le bonheur des insectes © Daniel Maghen 2022
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

07/11/2022 | Cacal69
Modifier


Par Cacal69
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Cacal69

Une merveilleuse lecture. Zidrou et Salomone ont su m'émouvoir avec cette fable sensuelle, cruelle et émouvante. Un beau travail des éditions Daniel Maghen. Un titre qui interpelle et quelque peu trompeur puisque d'insectes, on en verra qu'un et très furtivement. En Inde, la reine Shikhara fait prospérer son royaume de Shandramabad jusqu'au décès tragique de son fils. Doucement, son immense tristesse va la faire basculer dans la folie, au point de faire exterminer tous les oiseaux. Un deuil impossible et une culpabilité qui la rongent. Sa fille Jalna ne sera pas épargnée par sa colère aveugle. Une narration onirique où la voix off de .... (il faut garder la surprise) apporte une touche de poésie et de mystère au récit. Un drame où l'amour sera l'élément clef d'une nouvelle résurrection. Un voyage dans un monde imaginaire et son ambiance douce/amère légèrement épicée. Un Zidrou qui maîtrise son sujet de bout en bout. Un récit poignant qui ne m'a pas laissé insensible. La partie graphique est somptueuse, un trait fin, précis, doux et expressif avec une colorisation dans les tons chauds et humides qui font penser à des aquarelles. Une mise en page immersive. Féerique. Pour ceux qui ont gardé une âme d'enfant. Coup de cœur.

07/11/2022 (modifier)