Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

L'Incroyable Histoire des Animaux

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Le grand récit des relations entre les animaux et les humains.


Documentaires Les coups de coeur des internautes Naturalisme

Découvrez l’histoire la plus ancienne, celle qui unit l’animal à l’homme, présentée en bande dessinée pour la première fois. Par la spécialiste de la relation entre l’homme et l’animal, Karine-Lou Matignon et le dessinateur Olivier Martin. Savez-vous que les loups et les hommes se sont apprivoisés ? Que les ânes sont à l’origine des tout premiers échanges commerciaux ? Que les chevaux ont rendu possibles les conquêtes et les empires ? Les animaux n’ont pas fait que subir l’histoire ; ils y ont joué un rôle essentiel.  Cet ouvrage est parsemé de nombreux faits étonnants : pourquoi les chats ont-ils été déclarés diaboliques au Moyen Âge ? Qui sait qu’un mouton, un coq et un canard ont été les passagers du premier vol dans le ballon des frères Montgolfier ? Qu’une chienne a ouvert la conquête de l’espace, quatre ans avant Youri Gagarine ?  Des origines aux cyborgs de demain, à travers une grande fresque graphique, L’Incroyable Histoire des animaux raconte la coexistence des animaux et des humains, revisite leurs relations et remet en question certaines idées reçues.  Ce récit passionnant et rigoureux lève le voile sur des réalités méconnues. Les auteurs nous invitent ainsi à repenser et réinventer la cohabitation sur terre entre les êtres vivants.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Octobre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Incroyable Histoire des Animaux © Les Arènes 2021

19/09/2022 | Titanick
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un documentaire bien intéressant sur la cohabitation entre les humains et les animaux. C'est vraiment une BD que je ne conseillerais pas aux âmes sensibles car les images de cruauté envers les animaux sont souvent horribles, même si ce n'est que du dessin. Moi-même qui suis un grand amoureux des chats, voir les cruautés que ses pauvres bêtes ont subies durant le moyen-âge m'a bien peiné. Il y a certes de l'humour pour contrebalancer, mais cela reste un truc déprimant à lire. C'est un documentaire rempli d'informations et peut-être un peu trop, parce que je trouve que la narration manque un peu de fluidité et que par moment c'était un peu dur de lire tout le texte et pas seulement sur les scènes traitant de la cruauté qu'ont subi les animaux. Cela reste tout de même une bonne source d'information si on s'intéresse au sujet, et le dessin est très bon, mais bon comme je n'ai pas été captivé, je ne pense pas relire cet album un jour.

22/09/2022 (modifier)
Par Titanick
Note: 4/5 Coups de coeur du moment
L'avatar du posteur Titanick

Comme le sous-titre l’indique, il s’agit d’une histoire, au fil des âges, des relations entre les humains et les autres animaux. Le documentaire est excellent, il faut bien le dire mais … qu’est-ce que c’est dur de se faire mettre le nez dans le caca comme ça. Parce qu’on s’en doute, dans l’immense majorité des cas, la cohabitation n’a pas été de tout repos, pour les animaux s’entend. L’auteure est une spécialiste du comportement animal et des relations que nous entretenons avec nos colocataires sur cette planète. Tout y passe, ou presque. L’époque chasseur-cueilleur paraît somme toute la plus équilibrée dans cette difficile histoire que nous partageons de gré ou de force. L’émergence de l’agriculture et de l’élevage a permis – et surtout permet encore – les pires exactions vis à vis des animaux vus en tant que ressources alimentaires. Et tout ça, même s’il y a des prises de conscience des opinions publiques, ne s’arrange pas au fil du temps, ne serait-ce qu’en terme d’échelle globale. Là comme ailleurs, la rentabilité restant le maître mot, l’humanité (le sentiment j’entends) n’a pas toujours pas droit de cité. Les animaux-aliments, mais aussi les animaux bêtes de somme, les chevaux dans les mines, les animaux compagnons qui ne sont pas toujours respectés, les animaux destinés aux spectacles pas mieux lotis voire pire… On se doute aussi que ce rapport de domination débouche également sur le problème écologique du maintien des écosystèmes favorables à la faune sauvage, et là, on ne peut pas dire qu’on va dans la bonne direction… Tout est lié. L’humanité (l’espèce cette fois) est et reste capable du pire, même si les auteurs nous montrent aussi quelques exemples d’humains qui essaient désespérément de faire comprendre aux autres que nos compagnons de planète ne sont pas que de bêtes bêtes. Édifiant. Franchement bien réalisé et documenté. Le propos est dur, mais la lecture est aisée, même si agréable n’est pas forcément le mot le plus approprié, on s’en doute. Pour faire passer leur message, les auteurs ont inséré des pointes d’humour dans les dialogues des animaux. J’avoue qu’elles sont les bienvenues, j’ai apprécié. Et le dessin n’est pas en reste. Beau, très beau même, mais dur quand il faut l’être. Ça saigne et ça fait mal parce que ce n’est pas de la fiction. Je suis dure, parce que le récit montre également quelques, trop rares, cohabitations qui sont harmonieuses pour tous, hommes et animaux. À lire, à faire lire. Même si ce sont des faits que l’on connaît tous inconsciemment ou pas. Il est toujours bon de se rappeler qu’il faut continuer de se mobiliser, d’exiger d’autres pratiques et de s’interroger sur nos modes de vie. (désolée d’avoir été aussi longue et aussi chiante et moralisatrice, c’est un petit coup de gueule)

19/09/2022 (modifier)