Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

La Promotion

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le premier roman graphique de Victor Pellet, lauréat du Prix Raymond Leblanc de la jeune création pour ce projet. Un récit auquel le travail au crayon et le sens du cadrage de l’auteur apportent une grande douceur et une grande lisibilité.


Léo, 26 ans, a passé son enfance dans un foyer d’accueil à Bruxelles. Il travaille maintenant dans une station-service situé à quelques kilomètres de la capitale. Il fait ce travail depuis qu’il a quitté le foyer à l’âge de 18 ans. Il vit avec Souade, sa copine, qui travaille dans les assurances et qui vient d’obtenir une promotion qui lui permettrait de partir travailler dans le sud de la France. Mais Léo n’a ni l’envie ni le courage de quitter sa ville, son appartement et son travail. La situation devient de plus en plus tendue au sein du couple et Léo voit son quotidien se désagréger doucement. Sa rencontre avec une famille Rom, installée dans un camp à côté de l’aire d’autoroute où il travaille, va le pousser à avancer.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mars 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Promotion © Futuropolis 2022

22/07/2022 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Un roman graphique un peu particulier parce que je ne suis pas certain ce que l'auteur voulait exprimer. En fait, j'ai une bonne idée en lisant le résumé, c'est juste que la manière dont est développé le récit me laisse perplexe. Alors notre personnage principal a vécu son enfance dans un foyer d'accueil et maintenant il travail dans une station-service. Sa petite amie a plus d'ambiance que lui qui ne veut pas quitter sa zone de confort. Et puis aussi il y a un camp de Rom proche de son travail et il se lit d'amitié avec une des familles du campement. J'ai un peu l'impression d'avoir deux-trois histoires mélangé ensemble. J'imagine que les différents éléments du scénario font du sens si on y réfléchit bien et il doit y avoir du symbolise par moment (notamment ce qui arrive au camp des Roms), mais le scénario ne m'a pas assez passionné pour que j'aie envie de l'analyser. Le principal problème que j'ai est que le personnage principal est trop distant pour moi. Je n'ai pas ressenti ses émotions. C'est pas mauvais, cela se laisse lire et le dessin est pas mal, mais ce n'est pas un roman graphique qui m'a marqué ou que j'ai envie de relire un jour.

22/07/2022 (modifier)