Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Toutes les morts de Laila Starr (The Many Deaths of Laila Starr)

Note: 4.5/5
(4.5/5 pour 2 avis)

Dans un futur, Darius est celui qui découvrira le secret de l'immortalité et reléguera la Mort au rang de désagréable souvenir.


Boom! Studios Immortels Inde La Mort

Mumbai, de nos jours. Mme Shah, en plein travail et coincée dans un embouteillage, hurle sur son mari au téléphone. Laila Starr, une jeune femme déjà fatiguée de tout, est allongée sur le rebord d'une fenêtre ouverte, plusieurs étages au-dessus du trafic. Et plus haut encore, bien au-delà des nuages, la déesse de la Mort est convoquée dans le bureau de son patron. Ces trois destins se rejoignent au moment où, simultanément Laila saute dans le vide, Mme Shah donne naissance à son fils Darius, et la Mort est renvoyée sans ménagement. Dans un futur, Darius est en effet celui qui découvrira le secret de l'immortalité et reléguera la Mort au rang de désagréable souvenir. Mais la Mort, incarnée dans le corps sans vie de Laila, compte bien retrouver sa place, même si elle doit pour cela éliminer le jeune Darius. Du moins, c'était le plan avant qu'un camion ne la fauche et qu'elle ne se retrouve à nouveau ressuscitée quelques années plus tard. Texte : éditeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Mai 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Toutes les morts de Laila Starr © Urban Comics 2022

18/05/2022 | Cacal69
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Des BDs qui parlent du sens de la vie, de la mort etc… j’en ai beaucoup lues, c’est une thématique qui me plait. « Toutes les morts de Laila Starr » se place directement en haut de panier ! Les thèmes sont certes éculés. Le message n’est pas foncièrement original, mais délivré de façon magistrale. L’histoire de Laila Starr et Darius est poignante et prenante au possible. Le personnage de Laila, déesse de la Mort renvoyée de son boulot, est attachant et cocasse, et ses morts successives permettent des sauts temporels qui font avancer l’histoire de façon originale. Les réflexions philosophiques sont justes et bien intégrées à l’intrigue. J’ai notamment adoré le dernier chapitre, son message est en parfait accord avec mon point de vue personnel. Je m’imagine citer des répliques de ce chapitre à mes enfants, si jamais ils me posent des questions sur le sens de la vie, sur la peur de la mort. La mise en image est magnifique. Le dessin est maitrisé, et les couleurs criardes et psychédéliques me rappellent un peu le style de Moebius. En tout cas que c’est beau. Un album que j’ai englouti d’une traite, et que je pense relire, ce qui est rare. Un coup de cœur.

23/05/2022 (modifier)
Par Cacal69
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Cacal69

Pas toujours évident de trouver une accroche pour un avis, si je devais définir ce comics en un mot : Génialissime ! Je déambulais dans ma librairie préférée et soudain mon œil gauche fût attiré par une jolie couverture, puis par un nom d'un des auteurs, celui de Ram V. Et là, ça fait tilt, mais oui il a scénarisé These Savage Shores. Hop, dans le panier. La naissance d'un petit Darius va provoquer une restructuration chez les dieux et Mort se voit congédiée et envoyée sur Terre en simple mortelle dans le corps de Laila Starr, tout juste décédée, car ce petit garçon va découvrir le secret de la vie éternelle et ainsi mettre notre grande faucheuse au chômage. Ram V a concocté une merveille de conte philosophique et poétique sur la place dans notre monde de la vie et la mort. La narration est fluide et toute en sensibilité. Des personnages attachants qui vont évoluer durant le récit car chaque chapitre fait un bon de quelques années dans le futur, après chacunes des morts de Laila. On visite l'Inde, de Bombay à une plage de Goa, ainsi que son folklore fantastique. Un conte contemplatif qui n'oublie pas de nous faire réfléchir, où l'émotion transpire, sans oublier la petite touche d'humour. De la poésie. Je découvre Filipe Andrade, il a un talent fou. Un grand format qui permet d'admirer toutes ses superbes planches qui défilent sous mes yeux et la colorisation "flashy" dans les tons roses, mauves et bleus apportent cette ambiance singulière d'une Inde mystérieuse. J'ai pris une claque tellement c'est beau. Un petit mot pour le traducteur, il a fait un super boulot. Pas culte, enfin pas encore, mais ce comics mérite 5 étoiles et un énorme coup de cœur. "Je veux arriver à la fin Avec des cicatrices à montrer Traces des décisions difficiles prises Par un cœur imprudent" Cicatrices - Akur Puri

18/05/2022 (modifier)