Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

These Savage Shores

Note: 3.86/5
(3.86/5 pour 7 avis)

Sur les rives de l’Indus, les jours sont brûlants, et les nuits, pleines de crocs.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Inde Le Colonialisme Les meilleurs comics Les petits éditeurs pendant la pandémie One-shots, le best-of Vampires Vault Comics

1766. Deux siècles après l’arrivée du premier navire européen sur les côtes de Malabar et l’implantation des colons à Calicut, la Compagnie des Indes cherche à protéger ses intérêts économiques sur la Route de la Soie. Un vampire embarque sur un bateau de la Compagnie, dans l’espoir de redémarrer de zéro sur ces nouvelles terres prometteuses. Mais il comprendra vite que les rives de l’Indus abritent des démons et des créatures légendaires bien plus anciennes et plus puissantes que lui. A la croisée du drame historique et du thriller fantastique, These Savage Shores est une dénonciation brillante du colonialisme et de ses ravages, servie par un dessin d'excellence et une sensibilité remarquable.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Août 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série These Savage Shores © Hi Comics 2020

04/09/2020 | Guillaume.M
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Désolé de briser l'unanimité, mais je ne peux pas mettre plus que 3 étoiles. Pourtant, j'aurais aimé mettre 4 étoiles comme tout le monde, ce comics possédant plusieurs qualités. J'ai vraiment adoré le dessin, surtout au niveau des couleurs. C'est un style que je voudrais retrouver plus souvent dans les comics modernes. Le scénario possède de bonnes idées. Le fait que mettre des vampires en Inde est original et l'idée est très bien traité vu que les vampires vont se retrouver confronter à un démon local. Le problème est que je n'ai pas accroché plus que ça au scénario à cause justement des écrits épistolaires que l'on vante dans d'autres avis. Je n'ai rien lorsque c'est utilisé sur quelques pages, mais ici il y en a trop. Le truc est que lorsque je lis des pages et des pages où un personnage décrit se qui s'est passé au travers d'une lettre ou d'un rapport, ben il y a pas de rapport émotionnelle qui se produit entre moi et les personnages, il me faut une narration 'normale'. D'ailleurs les scènes que j'ai préférées sont celles dont la narration était classique, avec les personnages qui parlent et tout le reste. Donc voilà c'est peut-être une raison bizarre pour ne pas accrocher totalement à un récit, mais voilà à cause de ça je n'ai pas trouvé ce one-shot passionnant à lire.

08/05/2022 (modifier)
Par Kadath
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Kadath

C’est l’avis de Titanick qui a attiré mon attention sur cette BD. Et sa lecture a été un vrai bonheur. Que c’est beau et que la narration est intelligente ! L’idée d’alterner des dialogues avec un récit épistolaire est excellente. Ayant été profondément marqué par l’adaptation BD du Mahabharata par Jean-Marie Michaud, je ne pouvais qu’être sensible à cet univers et à cette interprétation des Rakshasas. Un regret cependant : le format de la BD, qui par ailleurs est un très bel objet : j’ai dû vraiment forcer pour lire les petits caractères des passages épistolaires. Si jamais l’éditeur nous lit et au vu des critiques élogieuses des lecteurs, peut-être peut-on rêver à une édition avec un format augmenté ? Bon je sais c’est un rêve… mais cette œuvre le mériterait !

03/01/2022 (modifier)
Par Cacal69
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Cacal69

Encore un achat provoqué par les avis élogieux ci-dessous. Ce qui saute aux yeux c'est cette éblouissante couverture. Et l'intérieur n'est vraiment pas en reste. Un bijou. Je découvre les auteurs et ils ont fait très fort. Un comics qui fait voyager en Inde au temps de la colorisation, de l'Empire et sa compagnie britannique des Indes orientales. Guerre, trahison, amour et êtres surnaturels sont au menu de ce récit sur fond historique avec la première guerre de Mysore. Et ce mélange fonctionne parfaitement et là je rejoins la remarque de Mac Arthur. Ce qui en fait la force c'est sa narration au travers d'écrits épistolaires qui la rendent lyrique. Un récit qui absorbe jusqu'à la moelle, mais que c'est bon. Un deuxième point fort le graphisme, il est précis, détaillé, soigné et à cela il faut ajouter une mise en couleur réussie qui m'ont transporté en Inde au XVIII° siècle. Une mise en page dynamique. Que c'est beau. Je ne peux qu'en conseiller la lecture pour un dépaysement total. "Raconte-moi Bisham. Comment as-tu été conçu ?" Note réelle : 4,5.

03/01/2022 (modifier)
Par Titanick
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Titanick

En plein XVIIIe siècle, deux civilisations s'affrontent, l'occident colonisateur, conquérant et mercantile sur les terres de l'Inde millénaire et résistante, puissante d'une histoire riche et foisonnante. Affrontements à tous les niveaux, des armées, des rois avec les alliances qui se font ou se défont, et des créatures maléfiques des légendes,... et quelles créatures : les vampires européens, princes de la nuit contre les rakshasas, démons cannibales brahmaniques. Et tout cela est magistralement raconté, avec ces interactions entre les êtres maléfiques et les humains, et surtout le personnage de Bishan, tiraillé entre son désir d'humanité et sa nature démoniaque. La couverture est sublime. Le dessin est sublime. Quant à la colorisation, on est partagé entre les tons chauds et rougeoyants de l'Inde et par contraste l'ambiance bleu sombre des nuits londoniennes... Moi, si ça se passe en Inde, je prends. Mais là je prends, je garde et j'en redemande... Juste un petit détail curieux : la phrase au dos faisant référence aux rives de l'Indus, je n'ai pas compris ; les guerres de Mysore – Madras, si on veut citer un des grands fleuves sacrés, c'est plutôt la Kaveri. L'Indus coule loin au nord, dans l'actuel Pakistan, mais bon...je pinaille.

10/11/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaendoul

Ooooh cette bd n'est pas passée loin du 5/5. Mon seul regret: qu'elle ne soit pas plus longue... En effet, cette histoire de vampire est originale (on n'a pas l'habitude d'histoires de vampires se déroulant en Inde et c'est fait ici de façon très intelligente) et très agréable à lire. Le déroulement du scénario est fluide et on est tenu en haleine du début à la fin. Le dessin n'y est pas pour rien car il est vraiment très bon et renforce le récit. Bref, c'est très très bien et je recommende vivement la lecture. 4.5/5

01/05/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Avant tout un grand merci à Jetjet et à Guillaume.M pour avoir attiré mon attention sur cet album. Je ne la ferai pas longue car Guillaume.M a déjà exprimé un ressenti très semblable au mien dans son avis. Donc : - Le dessin est d'une finesse que j'ai rarement vue dans un comics ; - Le scénario est construit sur trois bonnes idées : un vampire qui quitte Londres pour l'Inde, un démon indien qui lutte contre son animalité par amour pour les humains et un contexte historique centré sur les relations tendues entre l'Angleterre et l'Inde ; - Enfin, la majeure partie de la narration se fait au travers d'écrits épistolaires, ce qui confère à ce récit un style très personnel et posé. C'est pour moi le détail qui fait toute la différence dans ce comics. L’ensemble est diantrement efficace et garantit un très agréable moment de lecture.

10/09/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Une belle couverture intrigante, l’intérêt de Jetjet sur le forum, un récit de vampire sous forme de one shot et un brin (beaucoup) d’impulsivité… il ne m’a pas fallu longtemps pour craquer… encore… « These Savage Shores » est une histoire de vampire donc, mais pas seulement. S’y mêlent mysticisme indien, histoire d’amour et colonialisme. D’ailleurs, d’une certaine façon, le récit n’est pas vraiment centré sur les vampires. Ceux-ci apparaissent ici et là. Mystérieux, ils le resteront. C’est leur place. L'ombre, plutôt que la lumière. Pour leur paix et notre malheur. L’histoire est davantage dédiée à Bishan, mi-homme mi-démon loyal et éternel, en quête d’amour et d’humanité mais dont le destin restera lié à sa nature. Nous suivons ses questionnements et son parcours sur fond d’affrontements entre l’Angleterre colonialiste et l’Inde résistante, victorieuse même, mais consciente que d'avoir déjà perdu la guerre. Les dessins sont nettement au-dessus de ce que les comics mainstream proposent habituellement. Les planches sont dynamiques et variées, les découpages vifs. Le trait sait se montrer brut pour rappeler la bestialité des créatures fantastiques qui s’affrontent et des hommes qui s’écharpent. Quant aux couleurs, elles jouent leur rôle à merveille, se montrant tour à tour mystérieuses, apaisantes et mystiques, mais toujours dépaysantes. « These Savage Shores » est une bonne lecture qui vous fera voyager et découvrir que le plus puissant n’est pas toujours celui que l’on croit.

04/09/2020 (modifier)