Houba gags

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

À l’occasion des 70 ans de la création du Marsupilami par André Franquin (le 31 janvier 1952 dans Spirou et les Héritiers), les 110 strips dessinés par Batem dans les années 2000 pour un journal suisse paraissent enfin en album ! Piste de cirque, jungle impitoyable ou vie de famille, tous les décors sont bons au Marsupilami pour jouer avec ses amis, tous les prétextes sont bons pour se jouer de ses ennemis.


Format à l’italienne Le Marsupilami Strips

Deux strips par page pour composer ce livre « chic » de 64 pages quadri édité à l’italienne. Une foultitude d’idées amusantes explorées dans un registre plus visuel que celui de la série classique. Autant de merveilleuses tranches de vie des Marsupilamis, souvent poétiques, toujours drôles.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2017
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Houba gags © Dupuis 2017

24/01/2022 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Dans les années 2000, Batem avait demandé à Désert de lui écrire le scénario de strips comiques du Marsupilami pour une publication dans un journal Suisse, avec également l'aide de Labalue pour le storyboard. Depuis, ces strips avaient bénéficié d'un tirage limité en noir et blanc en 2017, mais c'est en 2022 qu'ils sont publiés pour la première fois en album grand public et en version couleurs. Ce sont des strips complètement dans le ton de la série Le Marsupilami, s'adressant donc plutôt à un public jeune. En trois cases, ils racontent comment le Marsu est super fort parce qu'il peut tout faire, et comment c'est drôle pour ses amis et pas drôle pour ses ennemis. Je ne suis pas son ennemi mais malheureusement, je ne trouve pas ça drôle non plus. La structure en strip fonctionne assez peu, car les trois cases ne suffisent pas à bien amener la chute qui est souvent trop convenue et devinable dès la première image, ou d'autres fois qui se contente de tomber à plat. Le ton des premières pages est en outre trop enfantin pour contenter un lecteur adulte, même si cela s'améliore par la suite. Et il y a trop de gags qui utilisent comme concept le fait que le Marsu puisse faire absolument n'importe quoi avec sa queue, le sommet étant atteint quand il s'en sert pour en faire une planche de surf... qui fonctionne. Concrètement, sur tout un album, je crois bien qu'un unique strip m'a fait rire : c'est trop peu. Par contre, on ne peut que saluer la qualité du dessin de Batem qui maîtrise vraiment bien ses personnages, même si en contrepartie les décors sont forcément un peu vides dans ce type d'exercice. Mais un joli dessin ne suffit pas à faire une bonne lecture. Je ne conseillerais donc cet album qu'aux collectionneurs et grands amateurs du Marsupilami de Batem.

24/01/2022 (modifier)