Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

No Zombies

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Et si ce qu'il manquait à toutes les histoires de zombies, c'était simplement un vaccin ?


Zombies

Joseph était un zombie jusqu'à ce que le vaccin le ramène... Mais le goût du sang et l'esprit de la meute n'ont pas disparu en lui ; il est aujourd'hui un No Zombie. Il sillonne les routes pour sauver des zombies, un par un, et de rares survivants à l'agonie. Les No Zombies ne sont qu'une goutte d'eau dans l'océan, ils sont pourtant le dernier espoir du monde.

Scénariste
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Octobre 2021
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série No Zombies © Soleil 2021

02/12/2021 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Hey ! Une série sur les zombies ! Ça faisait longtemps ! Et oui, ça fait un peu cet effet tant le sujet a été traité ces dernières années suite au succès de la série Walking Dead. Heureusement, Olivier Peru a su trouver une idée originale pour remettre le couvert avec les zombies, sans tomber dans la redite : un vaccin. Avec cela il faut alors reconsidérer les zombies non plus comme des monstres à abattre mais de nouveau comme des êtres humains à soigner ! Joseph a lui aussi été un zombie qu'on a réussit à soigner et qui maintenant est l'un de ces "No Zombies" qui sillonnent les USA pour faire passer ce message de façon empirique. Avec son groupe, ils passent de planque en planque pour expliquer comment faire pour capturer et vacciner les zombies ; toujours traités de charlatans et de doux rêveurs, le vaccin fait pourtant son office et le retour à l'humanité des êtres aimés joue rapidement le ticket gagnant. Ce qui m'a plu dans cette série c'est que derrière cette légende du colibri revisitée, on ne va pas faire que suivre une troupe de bons samaritains confrontés à des hordes de zombies. La psychologie des personnages est intéressante et le passé de chacun vient s'insérer intelligemment dans le récit afin de l'étoffer. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et sont loin de jouer les potiches ou les faire valoir. Au dessin, je découvre le travail d'Evgeniy Bornyakov qui dans un style réaliste assez classique, nous propose du très bon boulot. Les personnages ne sont pas stéréotypés, les visages sont expressifs et les décors tant urbains que de naturels sont réussis. D'autant que le colorisation de Simon Champelovier valorise son coup de crayon et nous propose des ambiances appropriées. Delcourt nous annonce déjà quatre tomes qui semblent pouvoir se lire indépendamment ou en tout cas mettant en avant un protagoniste à chaque tome. Si les autres sont du même tenant, cette série semble avoir du potentiel, même si pour le moment je ne vois pas trop où elle nous mènera réellement. A suivre donc... *** Tome 2 *** Après "Le livre de Joseph", c'est au tour de Cassandra d'entrer en ligne de mire et de focaliser l'attention. C'est à l'occasion de cette lecture que je remarque la référence "biblique" de ces titres ; tout cela sonne très "évangile selon...", ce qui est loin d'être anodin quand on connait leurs objectifs et l’étymologie du mot évangile ("bonne nouvelle"). Comme ses comparses, Cassandra a été ramenée d'entre les morts-vivants grâce au vaccin. Mais ses souvenirs de zombies la hantent profondément ainsi que certaines pulsions... De plus, elle qui jouait les fers de lance de leur équipe se retrouve en piteuse condition et manque de faire tomber son équipe sous les dents d'une horde de zombies. Ça se bouscule dans sa tête... Entre ses souvenirs mortifères, ses pulsions d'ex-zombie qui refont surface par intermittence et sa condition physique qui la lâche, Cassandra broie légèrement du noir. Heureusement, c'est en trouvant un camp bien gardé et tenu par des enfants qu'elle va retrouver une certaine motivation. Mais le passé local va ressurgir de façon assez terrifiante pour embarquer notre équipe dans des péripéties funestes et redoutables... Ce nouvel opus, qui pourrait très bien se lire indépendamment du précédent, assois tranquillement son rythme et son univers. Ce que j'apprécie par dessus tout dans cette dernière, c'est l'accent mis sur la psychologie des personnages et la richesse des personnages secondaires. Et avec cet album on est servi ! Notre ex-détenu qui s'est reconstruit son petit univers est digne des meilleurs films d'horreur ! Alors, sans tout renverser, cette série trouve complètement sa place de façon originale. Je me demande juste si la série se contentera de nous proposer un focus sur chacun des protagonistes au fil des tomes ou s'il y a une intention et dimension plus importante que je peine à voir pour le moment. La suite nous le dira... *** Tome 3 *** Après Joseph et Cassandra, c'est au tour de Lila d'être la focale du récit. Avec ce tome, la série commence à prendre de l'envergure et les fils tissés à droite à gauche commence à former une trame plus générale intéressante. Les Masques n'y sont pas pour rien. En effet, dans ce tome notre petite équipée de "sauveurs" allant par monts et par vaux pour sauver le peu de l'espèce humaine encore sur pied grâce à son vaccin va se faire capturer. L'intervention d'un nouveau groupe va permettre de leur donner un court répit, mais malheureusement aussi de permettre aux Masques de trouver l'"oasis" qu'ils convoitaient... Lila qui se sentait inutile, va finalement permettre un renversement de situation et de permettre aux siens de poursuivre leur mission. Encore un tome de très bonne facture avec quelques scènes épiques et de bons rebondissements ! Cette série est décidément pleine de (bonnes) surprises grâce à un gros travail sur la psychologie des personnages et un sens de l'aventure que j'affectionne particulièrement. Je passe ma note à 4/5

02/12/2021 (MAJ le 16/06/2022) (modifier)
Par Yann135
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yann135

Olivier Peru remet une nouvelle couche de zombies pour mon plus grand plaisir ! Après « Zombies » et « Zombies Néchronologies » le revoilà avec une nouvelle série sur des morts vivants en essayant de renouveler - un peu - le genre. Dans ce nouveau récit, on ne cherche pas à dégommer à tout va les zombies à coup de hache ou en leur tirant une balle entre les deux yeux. Nan nan c est un peu plus subtile. Il y a un vaccin qui permet aux zombies de reprendre leur apparence humaine. Bon il faut juste les piquer délicatement dans le bras. Ce n’est à priori pas chose aisée. Sur ce premier opus d’une série annoncée en 4 albums, on installe la trame, on présente les protagonistes, on balance quelques flash-backs pour mieux appréhender la personnalité des personnages principaux, et on vous balance à la face un peu de suspens pour que vous trépignez d’impatience en attendant la suite. Et ça marche ! C’est bien construit. C’est fluide. Ca se lit bien. L’atmosphère est pesante avec quelques belles planches géniales avec des scènes d’actions bien travaillées permettant de donner un rythme soutenu à la lecture. Bravo pour le graphisme détaillé, réaliste et surtout sans être caricaturaux comme on le rencontre trop souvent dans les albums du genre zombies. Les ingrédients pour une belle série sont là. C’est un excellent démarrage. J’attends la suite avec impatience.

13/12/2021 (modifier)