Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Brel - Une vie à mille temps

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Brel, ou le destin hors norme d'un homme passé de l'usine de cartons aux millions de disques vendus, le trajet d'une personnalité unique dont l'immense héritage est toujours omniprésent, et l'histoire d'un phénomène que personne n'a pu oublier


Auteurs espagnols Biographies Musique Nouveautés BD, comics et manga Paris

À Bruxelles, en 1947, Jacques Brel a 18 ans et travaille sans passion dans l'usine de cartonnerie de son père... Il sent bien que son destin l'attend ailleurs, quelque part, peut-être dans la voix qui accompagne sa guitare. Le soir, dans les cabarets et les bars, il déclame avec émotion ses chansons violentes aux paroles sombres et crues. Ses mots captent l'attention et l'affluence se fait chaque semaine un peu plus grande. Pourtant, en parallèle, Jacques Brel mène une vie plutôt ordinaire. En 1950, il se marie et devient père par deux fois au cours des trois premières années de son union. Mais Paris l'appelle et Brel ne pense qu'à succomber à l'espoir du succès. Contre l'avis de ses parents il s'en va pour la capitale parisienne et en 1954, pour la première fois, il monte sur les planches de l'Olympia. La légende débute ici.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2021
Statut histoire Série en cours (3 tomes prévus) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Brel - Une vie à mille temps

18/11/2021 | bamiléké
Modifier


Par Cacal69
Note: 4/5
L'avatar du posteur Cacal69

Un premier tome de très bonne facture. J'étais pourtant un peu sur la réserve avant ma lecture, le dessin ne fait pas partie de ceux que j'apprécie le plus. Enfin une biographie digne de ce nom pour cet immense artiste. Artiste atypique, profondément humain et toujours pas remplacé. Combien de chanteurs ont arrêté le tour de chant en pleine gloire ? Artiste reconnu mondialement, il suffit de voir le nombre de reprises de ses chansons : Bowie, Sting, Nina Simone, Joseph Gordon-Lewitt ..... pour les plus connus. Le mot qu'il détestait : la médiocrité. Il s'efforcera toujours de la combattre et sa vie ne sera faite que de nouveaux défis. Il aura touché à tout : acteur, réalisateur, comédie musicale, pilote d'avion, barreur de son voilier ..... Salva Rubio ne fait aucune concession, on y découvre un Brel avec ses contradictions, son amour des femmes, ses peurs et sa persévérance. Et il lui en aura fallut de la persévérance pour arriver à la reconnaissance avec son allure de grand déglingué et son physique ingrat. On y découvre un Paris d'après guerre où le milieu artistique déborde de talent, ainsi que les rencontres qui vont marquer sa vie d'artiste et d'homme. On y voit le "tout Paris" du music hall. Jojo qui deviendra son meilleur ami, ce lien entre les hommes qu'il trouve beau et fort. Et surtout "Miche" son épouse qui a toujours soutenu son Jacques malgré les infidélités. Son éducation catholique fera qu'il ne divorcera jamais. Du l'usine de cartonnage à papa comme point de départ, puis Paris et les petites salles, la période des vaches maigres, enfin l'olympia en première partie de Philippe Clay. Voilà la première partie des trois vie du grand Jacques. Un crayonné proche du fusain, un trait gras et des couleurs sombres donnent une… (lire plus)

26/11/2021 (modifier)
L'avatar du posteur bamiléké

Je suis un grand amateur des chansons de Jacques Brel. Je n'ai donc pas trop réfléchi à enrichir ma bibliothèque avec cet album. Voilà une biographie du "Grand Jacques" fort détaillée et très intéressante. Le scénario de Rubio Salva suit les débuts très difficiles du futur monstre sacré de la chanson d'expression française. Dans ce premier tome Salva s'attache à nous montrer la personnalité complexe du jeune Jacques. A la fois docile et rebelle, qui sait être ferme sur ses choix quand les opportunités se présentent. Une personnalité entière et très émotionnelle qui s'engage à fond tout de suite. Témoins, son mariage très rapide avec Miche ou son départ presque illico sur Paris sur un simple coup de fil de Canetti. Une personnalité qui montre de la persévérance et du courage pour surmonter les conditions très difficiles vécues dans ces années de vaches maigres. Ce côté émotionnel lui jouera des tours ou l'enrichira, c'est selon, pour son art ou dans ses relations conjugale et extra conjugales. Mauvais mari, père absent, amant dissimulateur Salva ne cache rien, il ne nous présente pas une personnalité lisse, tout au contraire. C'est probablement grâce à ce vécu que Jacques Brel pourra traduire ses émotions dans des chansons inoubliables et qui toucheront jusqu'au plus profond de nous-mêmes. Le dessin et les couleurs de Sagar sont à l'avenant. Tons sombres, nuits froides et mouillées, visages tourmentés par l'incertitude sont au registre de l'album. On se rend compte aussi du foisonnement artistique extraordinaire du Paris des années 50. C'était vrai pour la chanson mais aussi pour le cinéma, la littérature, la peinture ou la mode. Quand on voit le travail pour percer. "je m'voyais déjà en haut de l'affiche" chantait Aznavour à cette époque. Mais quel parcours du combattant. Une belle galerie d'artistes qui résonne fort dans… (lire plus)

18/11/2021 (modifier)