Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Pinard de guerre

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

"Rien ne grise comme le vin du malheur." Ferdinand est un tire-au-flanc, un planqué qui simule une infirmité pour échapper à la guerre et éviter de se retrouver en première ligne, dans les tranchées face aux Allemands. Profiteur sans scrupules, il a fait fortune dans le commerce d'un pinard douteux et frelaté qu'il vend à l'armée, allant même jusqu'à nuire à la concurrence pour être le seul fournisseur des poilus.


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Alcoolisme Auteurs espagnols Nouveautés BD, comics et manga

Alors qu'il écoule son vin près de la ligne de front, Ferdinand se retrouve malgré lui engagé dans le conflit et devient, avec ses compagnons d'infortune, prisonnier d'une tranchée prise entre deux feux.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Septembre 2021
Statut histoire Une histoire par tome (Au moins 2 tomes prévus) 1 tome paru
Couverture de la série Pinard de guerre

29/08/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cela se passe durant la première guerre mondiale. Ferdinand Tirancourt est un planqué, un salaud qui profite du conflit pour faire fortune dans le vin frelaté qu'il importe d'Algérie, trafique allègrement puis vend au prix fort aux soldats, n'hésitant pas à saboter la concurrence s'il le faut, même si cette dernière est au service de l'armée elle-même. Car les soldats sont devenus accros au vin durant cette guerre, les uns buvant pour oublier leur peur, les autres pour se donner du courage, au point que l'armée s'est rendue compte qu'elle devait nettement augmenter les rations de ce fameux pinard pour ne pas voir ses troupes s'effondrer. Et ça, Ferdinand l'a bien compris et il en fait son beurre. Jusqu'au jour où un bombardement impromptu va l'obliger à se réfugier dans des tranchées françaises encerclées par l'armée allemande. Le graphisme est ici de bonne qualité, certes un peu austère mais cela correspond au ton du récit. Car celui-ci est très sérieux, réaliste. Le personnage principal n'a rien d'un héros, bien au contraire, et même s'il finit par révéler son humanité, il n'en redore pas pour autant pour de bon son blason. A travers ses magouilles et sa mésaventure, on va croiser quelques personnages intéressants et découvrir une vérité glauque sur l'armée lors de la première guerre mondiale et l'importance qu'y avait le vin et l'alcoolisme qu'il engendrait forcément. C'est d'autant plus glauque que le dossier en fin d'album nous montre que ce procédé a existé à toutes les époques, avec différents alcools ou drogues. L'histoire se lit bien et prend la forme d'une aventure en un tome intéressante quoiqu'un peu déprimante. Celle-ci sera suivi d'au moins un autre album qui formera lui aussi une histoire complète.

29/08/2021 (modifier)