Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Transitions - Journal d'Anne Marbot

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Le parcours d'Anne de l'incompréhension à l'acceptation et finalement à la compréhension, suite à l'annonce de son enfant de sa décision d'entamer sa transition de genre.


J'ai changé de sexe

Vous savez, les genres féminin et masculin sont les deux extrêmes d'un état. Chacun est libre de mettre le curseur où il veut, où il peut. Les mots de la psychologue du planning familial bousculent Anne. Elle n'a rien vu venir. Sa fille est un garçon... Anne bataille, se déconstruit, apprend, s'ajuste à son enfant, pour se fabriquer un autre regard, un nouveau paradigme.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Avril 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Transitions - Journal d'Anne Marbot

25/05/2021 | Gaendoul
Modifier


Par Canarde
Note: 3/5
L'avatar du posteur Canarde

BD utile sur le fond, mais pas mirobolante (tiens, d'où me vient ce mot désuet ?) en tant qu'album de bande dessinée. Ce témoignage brasse à la fois les idées reçues et les observations anthropologiques et éthologiques sur les genres dans différentes cultures et les modifications sexuelles apparaissant chez de nombreux animaux. C'est en fait ce qui se passe dans la tête d'une mère biologiste qui apprend que son enfant, élevé comme une fille depuis toujours, et née d'un premier lit (comme on dit) souhaite entamer une transition pour devenir un garçon. Son expérience de mère remet en cause sa vision de son métier de biologiste, et dans cette porosité entre l'expérience des enfants et la nôtre, je me reconnais. L'ouvrage est loin d'être exhaustif mais c'est intéressant, les références bibliographiques sont données au cours du parcours de la mère, le coté didactique est plutôt correct . Ce qui pèche un peu c'est le coté graphique. Les moments de doute de la mère qui sont représentés en des silhouettes roses ou noires, des écheveaux de traits qui prennent des pages entières, muettes. Ces épisodes, ni didactiques, ni représentant le quotidien de la famille, on les saute avec agacement plutôt qu'autre chose. Le reste des pages manque d'unité, parfois ce sont des cases bien définies, une gaufrier 4 cases ou 8 cases, ou des cases toutes différentes, parfois le dessin flotte, parfois beaucoup de dialogue entre la mère et son compagnon, et ce sont les bulles un peu rectangulaires qui structurent la page. Ça va dans tous les sens, avec le blanc de la page qui constitue le fil conducteur. Bref, publié un peu trop tôt pour surfer sur la vague des transitions...

06/06/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaendoul

Transitions. Si vous êtes pointilleux, vous remarquerez le pluriel. Car il ne s'agit pas tant ici de la transition de Lucie/Alex mais surtout de celle d'Anne, sa mère. En effet, en partant de son incompréhension initiale, du rejet de l'idée et de la sensation de perte, cette dernière entame elle-même un long processus d'acceptation et de compréhension d'un univers dont elle ne fait pas partie et dont elle ignorait même l'existence. Elle va donc devoir remettre en question ses idées reçues, ses préjugés mais aussi sa propre façon de vivre et de réfléchir. A travers ce voyage dans la représentation du genre et comment la société l'impose, Anne nous renvoit à nos propres questionnements face à cette société qui évolue (enfin?) et qui permet à certaines personnes de vivre et non plus de survivre. On ressent de la tristesse, de la joie et beaucoup d'autres émotions lors de cette lecture...on sourit voire rit même parfois (par exemple, lorsqu'Anne passe en mode berzerk et semble vouloir tout révolutionner) et on comprend assurément les épreuves qu'ont endurées ces personnes. Une oeuvre excellente, tant par la force de sa représentation du tourbillon d'émotions qui déferle sur Anne que par la justesse de son propos. Très bien documentée, forte du récit et du parcours de 2 personnes d'une même famille (Anne et Alex) et intelligemment mise en forme, j'ai tout simplement trouvé la bd géniale. Là où Catherine Castro dans Appelez moi Nathan m'avait parue trop superficielle et n'entrait jamais dans le vif du sujet, Elodie Durand explique tout en restant toujours ancrée dans le récit et en faisant preuve d'une grande pédagogie. On n'a jamais l'impression qu'on nous explique quelque chose mais qu'au contraire, on est soi-même en train de vivre le changement de paradigme d'Anne et cela pousse à une nouvelle vision des choses. Bref, c'est très intelligent et ça permet vraiment de se faire une meilleure idée des combats qu'ont à mener certaines personnes et à les comprendre. Une bd à lire de toute urgence !

25/05/2021 (modifier)