Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Promenade de la Mémoire

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Recueil de témoignages sur l'attentat de Nice.


Des Ronds dans L’O Documentaires La BD au féminin Les petits éditeurs pendant la pandémie Terrorisme

Le 14 juillet 2016, un camion fonce dans la foule présente sur la promenade des Anglais à Nice. Six victimes témoignent de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice sous la plume et le pinceau de Alexis Sentenac, Edmond Baudoin, Céline Wagner, Jeanne Puchol, Joël Alessandra et Alexis Robin. Avec l'association Militants des Savoirs et Isabelle Seret.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2020
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Promenade de la Mémoire

29/04/2021 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Le 14 juillet 2016, un terroriste fonce sur la foule massée sur les trottoirs de la promenade des Anglais à Nice: des dizaines de morts, des centaines de blessés, et des milliers de victimes invisibles (proches des victimes directes ou rescapés de cette attaque, secouristes arrivés les premiers sur les lieux, etc), le bilan est catastrophique. Cet album recueille 6 témoignages de personnes ayant été directement impactées par cet attentat: un ami, un membre de leur famille y est mort, souvent sous leurs yeux pour 5 d'entre eux, le sixième témoignage est celui d'un pompier arrivé immédiatement sur les lieux du drame. Les récits sont courts (alternant BD classique et récit illustré). Les témoignages varient selon leur approche, la façon qu'ont eu ces victimes de digérer (ou pas) ce qui leur est arrivé. Les changements de dessinateurs ou dessinatrices accentuent encore ces différences. Mais tous ces récits gardent en commun leur sobriété, l'absence de haine (et les mots du pompier contre la récupération politique et médiatique de cet événement sont intéressants), l'incrédulité, la difficulté à mettre un nom sur ce vécu, à le dépasser. Et puis, cet album a aussi le mérite d'éclairer un attentat qui certes avait bouleversé l'opinion, mais qui, contrairement à ceux ayant eu lieu en région parisienne, n'avait pas encore été traité en BD. A lire, pour comprendre qu'un attentat fait bien plus de victimes que ce que les chiffres officiels gardent en mémoire. Et que ses effets se font sentir bien après que les médias ou les administrations les ont oubliés. Ces témoins, ces survivants n'effaceront jamais certaines cicatrices.

29/04/2021 (modifier)