Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Fuite

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Plombiers en retard.


Absurde Etage par étage Les leporellos Les petits éditeurs pendant la pandémie

Malgré son apparence tout à fait respectable, un immeuble semble abandonné depuis des temps immémoriaux. Ce n’est pourtant pas faute, pour les habitants, d’avoir tiré la sonnette d’alarme ! On connaissait le goût de Pedro Stoïchita pour les pastiches, mais on ignorait qu’il était tout aussi à l’aise sur le terrain de l’absurde ! Il est désormais impossible d’ignorer la chose, grâce à ce récit décalé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Fuite

22/04/2021 | Noirdésir
Modifier


Par Josq
Note: 3/5
L'avatar du posteur Josq

Un amusant leporello, qui joue sur un décalage réussi. On s'attarde sur les jolies images de Pedro Stoïchita, qui nous immisce peu à peu dans un univers désolé et désordonné. Le décalage vient des lignes de texte, très peu nombreuses, qui créent une touche absurde assez efficace. La chute est réussie, pas très surprenante, mais expliquant bien ce décalage étrange des textes avec les images. Rien là de très incontournable, mais c'est plaisant et très agréable à lire et à manipuler.

10/06/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Cette collection est basée sur un principe : l’histoire doit se dérouler dans un immeuble (ou au moins une habitation), que l’on doit voir en coupe. Certains auteurs sont restés sur l’immeuble, d’autres ont choisi un arbre. Stoïchita a fait un mixe des deux ! Peu de texte, un décor très précis et qui livre peu à peu le sel de l’intrigue : la chute, qui intervient – comme presque toujours dans cette collection, avec la vue du rez-de-chaussée ou de la cave – donne son sens au titre, et relève d’une pointe d’humour absurde ce petit hors d’œuvre. Courte, mais sympathique lecture.

22/04/2021 (modifier)