Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Pré derrière l'église

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Kilkenny, paisible petit village irlandais dans les années 1930. Paisible ? Pas tant que ça... Ce serait sans compter le pré, derrière l'église, les moutons, dans le pré, et le Pink Glover, collé à l'église !


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Iles Britanniques

Depuis toujours le curé de Kilkenny vient réviser son prêche devant les moutons qui l'écoutent pieusement, dans le pré derrière l'église. Un matin, il ne vient pas, ni les suivants. Un écureuil et un vieil hibou vont mener l'enquête sur cette disparition, pendant que les ovins se déchirent pour succéder à celui qu'ils prennent pour Dieu et les humains se divisent pour le pub accolé à l'église !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Mars 2021
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Le Pré derrière l'église

24/03/2021 | PAco
Modifier


Par Titanick
Note: 4/5
L'avatar du posteur Titanick

Sans ce site, et l'avis de la semaine de Paco qui m'avait motivée à l'achat les yeux fermés, je n'aurais jamais découvert cette délicieuse petite histoire. C'est frais, divertissant et intelligent. Le petit village de Kilkenny, son église, son pub, son curé... et ses moutons, nous sommes en Irlande ! Mais ce village a une particularité curieuse, le pub est accolé à l'église, ce qui divise quelque peu les paroissiens. Son curé aussi sort des sentiers battus, il répète chaque matin ses prêches face aux moutons qui l'écoutent religieusement en attendant les friandises qui ne manquent pas de suivre ce moment de recueillement. Et quand le curé disparaît, tout le troupeau est en émoi, la manne divine s'est tarie ! Parmi les animaux, c'est le hibou (nommé Sir Doyle!) qui mènera l'enquête, forcément. Pendant que les moutons... comment dire... traverseront une crise finalement bien humaine. Une très jolie fable, quand même bien critique mais très poétique et pleine d'humour, servie par un délicieux dessin super expressif. Tous les personnages ont des trognes, même, et surtout les moutons. Pas très loin de chez moi, il y a un pré avec 11 moutons. Aller les voir est un de mes buts de promenade. Demain je leur apporterai des friandises :-)

14/01/2022 (modifier)
Par fuuhuu
Note: 4/5
L'avatar du posteur fuuhuu

Dans un petit village d'Irlande, se prélassent des moutons et des "cornus". Tous les matins, ils ont pour habitude d'aller écouter l'homme en noir. Ils ne comprennent rien, mais ils apprécient les friandises que ce dernier leur donne. En parallèle, les hommes vont tous les matins à l'église. Mais il faut savoir qu'un bistrot est adossé contre l'un des murs de l'église, ce qui, vous l'imaginez, ne plait pas à tout le monde. Un événement va venir perturber la tranquillité de ce village: la disparition de l'homme en noir, alias le curé. Ce que j'ai le plus apprécié dans cette petite BD, est le parallèle entre les hommes et les animaux. La disparition du curé va provoquer tout un tas d'événements, de querelles et de tensions autant chez les hommes que chez les animaux. Durant toute la lecture, on se demande parfois si les hommes ne sont pas plus bestiales, plus bêtes que les animaux et si les animaux ne sont pas plus humains et civilisés que les hommes. Enfin, qu'il est bon de lire une BD campagnarde. Le dessin fait vraiment du bien. Il fait beau, les abeilles butinent, les oiseaux chantent, les écureuils grimpent, le chien dort, les lapins gambadent, le hibou fait des insomnies et les moutons ruminent. Cette BD nous fait changer d'air et nous donne l'envie de tout plaquer pour aller à la montagne créer un élevage d'alpaga ! 4 étoiles MAUPERTUIS, OSE ET RIT !

06/05/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Une ode à la tolérance qui fait du bien. Dans le petit village de Killkenny tout est calme jusqu'au jour où le curé part sur une civière sans plus bouger. Aussitôt c'est l'émoi parmi les habitants mais surtout chez les animaux du pré derrière l'église qui tous les matins avaient l'habitude de voir l'homme en noir venir répéter ses sermons et distribuer quelques friandises. La disparition du curé fait ressurgir de vieilles querelles dont celle qui concerne le pub du village qui est accolé aux murs de l'église. Sacrilège, surtout pour les humains les plus bigots. Les animaux de leur côté sont désespérés, le curé pourvoyeur de friandises donc assimilable à Dieu a disparu. Des clans se forment aussi bien chez les humains que les animaux et c'est un vrai plaisir de voir comment les plus bas aspects de la nature humaine reprennent leurs droits avec son pendant, notamment chez les moutons où l'un d'entre eux se proclame supérieur aux autres. En utilisant un ton finalement très léger les auteurs nous livrent à la manière d'une fable une vision de l'humain, c'est un miroir de notre société. Bref comme dit dans l'avis précédent voila un titre qui fait du bien, frais et qui mine de rien sait toucher au bon endroit. Une lecture hautement recommandable en ces temps bien tristouilles.

02/04/2021 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur PAco

Oh en voilà une BD tout en fraicheur et en subtilité qui fait du bien ! Nous voilà propulsé en Irlande dans le petit village de Killkenny dans les années 30, où l'histoire locale veut que le seul pub du bled en question ait été construit à flanc d'église : le Pink Clovers. Forcément, un débit de boisson accolé à cet édifice religieux fait plus que débat depuis belle lurette au sein de la populace locale. Toute les semaines le curé prépare son sermon à l'arrière de l'église, face au champ attenant où l'attendent religieusement un troupeau de moutons. Même si elles ne comprennent rien à cet humain bien bavard, elles attendent avec impatience les friandises qu'il distribue avec parcimonie à la fin de son sermon... Mais voilà qu'un beau matin, fidèle au rendez-vous, nos moutons se retrouvent bien embêtés : pas de curé (ni de friandises...) ! Tout ce petit monde se retrouve tout chamboulé, et c'est à travers la kyrielle d'animaux de la campagne environnante que "l'enquête" commence... Crisse que je connaissais plus pour ses scénario SF ou fantasy nous propose ici un album humoristique champêtre d'une grande finesse et superbement illustré par Christian Patty. La campagne irlandaise, sa faune et ses habitants sont magnifiquement campés, c'est criant de vie, plein d'énergie, et le parallèle animaux/humains est jubilatoire ! Mine de rien et avec humour, c'est toute la nature humaine et ses travers qui passent au crible de ce prisme animalier pour notre plus grand plaisir. Qu'il s'agisse, de la différence, de la religion, de la cupidité, et j'en passe, ça se télescope sévèrement mais toujours avec humour. Les dialogues ne sont pas en reste et participent pleinement à cette ambiance drôlatique qui trouve le parfait équilibre entre fable et caricature caustique. Voilà donc un album que je vous recommande chaudement en ces temps bien tristounets, vous devriez passer un agréable moment de lecture qui vaudra bien plus qu'une messe !

24/03/2021 (modifier)