Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Gens de rien

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Charles Masson est engagé depuis longtemps dans deux métiers très différents, auteur de bande dessinée et médecin. Mais à lire Jusqu'au printemps, on comprend que le résultat est le même : il soigne les gens...


Bichromie Cancer Lyon Maladies et épidémies Nouveautés BD, comics et manga Troisième âge

Charles Masson a rencontré Marie en consultation. Arrivée trop tard pour soigner un cancer à la gorge, il va l'accompagner jusqu'à l'issue tristement certaine de sa maladie. Touché par la force de caractère de sa patiente, très isolée, il en apprend davantage sur elle grâce aux confidences de sa meilleure amie, une vie discrète et exemplaire de professeure de CP entièrement consacrée à ses élèves.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Mars 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Gens de rien

22/03/2021 | pol
Modifier


Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Voilà un petit album pleins de bons sentiments qui traite pourtant d'un sujet pas bien rigolo. Marie 70 ans, célibataire sans enfant, est atteinte d'un cancer et elle espère tenir jusqu'au printemps. En 88 pages voici le récit de sa fin de vie, isolée avec pas grand monde pour l'accompagner, si ce n'est son médecin ému par sa situation et son histoire. Le médecin en l’occurrence est le narrateur et l'auteur de la BD. On ne sait pas trop quelle est la part romancée et quelle est la part vraie de cette histoire. Mais en tout cas on imagine aisément que des histoires comme celle-ci, il a du en voir pleins étant donné son métier. Donc ça sonne vrai. Très vrai même. Malgré le sujet difficile, malgré la dureté de la situation ce récit est très positif et ne tombe pas du tout dans le tragique ou le larmoyant. D'ailleurs le début est plutôt malin puisqu'il met en scène Marie et sa meilleure copine, adolescentes en vacances en Corse, avec la vie devant elles. Elles rigolent, elles sourient et on commence dans la bonne humeur. D'ailleurs, le dessin accompagne très bien cette ambiance positive, avec un trait plutôt jovial et une bichromie assez élégante. Et lorsque le récit se concentre sur la maladie de Marie devenue une petite mamie, là encore on reste dans un message positif. On sent vite que ça s'annonce mal pour elle, mais là encore le ton ne vire pas dans le dramatique. L'auteur montre plutôt comment notre vieille dame a lutté dans la dignité, et il fait plutôt preuve de réserve et de pudeur pour nous livrer tout ça. Au final c'est un album agréable à lire, qui donnerait plus le sourire que la larme à l’œil, mais (et peut être pour cette raison) il ne se classera pas parmi les immanquables et les plus touchants du genre.

22/03/2021 (modifier)