Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sur un air de Fado

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

La prise de conscience politique d'un médecin portugais à la fin de la dictature de Salazar.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide En avant-première Nouveautés BD, comics et manga Portugal

Lisbonne, été 1968. Depuis 40 ans, le Portugal vit sous la dictature de Salazar. Mais, pour celui qui décide de fermer les yeux, la douceur de vivre est possible sur les bords du Tage. C'est le choix de Fernando Pais, médecin à la patientèle aisée. Tournant la page d'une jeunesse militante tourmentée, le quadragénaire a décidé de mettre de la légèreté dans sa vie et de la frivolité dans ses amours. Un jour où il rend visite à un patient au siège de la police politique, Fernando prend la défense d'un gamin venu narguer l'agent en faction. Mais entre le flic et le médecin, le gosse ne fait pas de distinguo. Et si le révolutionnaire en culottes courtes avait vu juste ? Si la légèreté de Fernando était coupable ? Le médecin ne le sait pas encore, mais cette rencontre fera basculer sa vie...

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Janvier 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sur un air de Fado
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Nicolas Barral indique dans l’avant-propos que c’est la lecture de « Pereira prétend » (le roman d’Antonio Tabucchi qui a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une adaptation en bande dessinée par l’excellent Pierre-Henry Gomont) qui l’a inspiré dans la réalisation de cet album. Et c’est un fait qu’il y a plusieurs similitudes entre ces deux récits. Le cadre, bien sûr, puisque nous nous retrouvons à la fin de la dictature de Salazar au Portugal. La thématique ensuite puisque le docteur Pais, héros de ce récit, va se retrouver devant un cas de conscience assez similaire à celui de Pereira : garder le confort de la neutralité ou s’engager dans un combat politique qui forcément fera des victimes. C’est une thématique forte, bien traitée par Nicolas Barral. Si le cadre est politique et historique, ce récit se lit presque comme un roman graphique tant il est centré sur la personnalité du docteur Pais, personnage charismatique, charmeur désinvolte et médecin consciencieux. Une fois ma lecture entamée, je n’ai plus su m’interrompre. Le dessin est clair et beau, la mise en page est parfaite, l’évolution du personnage est constante et la découverte à petites doses de son passé m’apporte ce ruissellement d’informations qui me tient en éveil. Le destin de tous les personnages évoqués est touchant, du sale gosse au frère de Pais, sans parler des personnages féminins. Clairement, c’est une très agréable lecture qui permet de revenir sur un événement historique du siècle passé, d’aborder un sujet toujours d’actualité (la prise de conscience et l’engagement politique) tout en nous racontant une histoire à hauteur d’homme (soit pas bien haut). Je recommande. Objectivement, on est entre le 3/5 et le 4/5 mais comme je ne trouve aucun point négatif à cet album, je vais me montrer généreux.

08/01/2021 (modifier)