Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Contrecoups

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

30 ans après, le récit d'un drame qui secoua la société française.


La BD au féminin Paris

Cela faisait plusieurs semaines que les étudiants manifestaient dans Paris et que les face-à-face avec la police se durcissaient. Mais pour Olivier, Estelle, Martin, Oscar, Jean-Luc, Alain, Lise, Hassin et Francky, la vie continuait et la soirée du 5 décembre 1986 aurait pu être comme toutes les autres... Sauf qu'ils se sont retrouvés en plein cœur de « l'affaire Malik Oussekine ». (texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Mars 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Contrecoups
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/12/2020 | AlainM
Modifier


Par AlainM
Note: 4/5
L'avatar du posteur AlainM

Ce roman graphique est presque un documentaire tant il tente de décrire les circonstances qui ont amené à la mort du jeune Malik qui jamais n’aurait dû être impliqué dans cette histoire. La plupart des protagonistes de cet album n’ont pas existé mais ils auraient pu. Le scénario fait bien ressortir l’ambiance qui régnait à Paris lors de cette première cohabitation (entre Mitterrand et Chirac). C’est bien sûr présenté d’une manière un peu partiale mais les événements récents ont montré que les forces de police ne sont pas exemptes de critiques. Si quelques mesures ont été prises au sein de la police après ce malheureux événement de 1986, on voit resurgir des tensions et des pratiques policières assez comparables plus de trente ans après. Quand arrivera-t-on en France à avoir un dialogue constructif entre le peuple et le pouvoir plutôt que des oppositions stériles et des dialogues de sourds ? Enfin, ne polémiquons pas et revenons plutôt à notre BD. Elle a une valeur de témoignage d’un passé pas révolu du tout et permet de se plonger dans la peau de quelques personnes qui auraient pu vivre ce drame : un étudiant matraqué dont la plainte n’est pas reçue par la police, un commissaire de police qui sacrifie sa vie de famille pour défendre une cause à laquelle il n'adhère pas trop, une médecin légiste dont le rapport est édulcoré pour respecter les injonctions du pouvoir, … Bref, chacun semble pris dans un engrenage qui le dépasse et a beaucoup de difficultés à suivre ses aspirations profondes ou à faire valoir ses droits. Cette BD m’a fait découvrir un fait divers qui illustre bien que l’Histoire est un perpétuellement recommencement et que les mécontentements populaires et les violences policières semblent transcender le temps. Le dessin en noir et blanc de Jeanne Pujol est très réaliste et très lisible. Bonne BD qui porte sur un sujet dont on entend malheureusement beaucoup parler encore aujourd'hui et pour lequel peu de mesures sont prises.

18/12/2020 (modifier)