Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Filles des Marins Perdus (Le Ragazze del Pillar)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Aventure, drame et merveilleux sont au rendez-vous de ce nouveau petit bijou ciselé par Teresa Radice et Stefano Turconi. A voir aussi : Le Port des Marins Perdus


1799 - 1815 : Le Premier Empire - Napoléon Bonaparte Auteurs Italiens Iles Britanniques Maisons closes et prostitution Nouveautés BD, comics et manga Vieux gréements

Dans Le Port des Marins Perdus, sublime roman graphique paru en 2016 et couronné de succès, on a pu croiser les prostituées du Pilar, un bordel pour marins de Plymouth. Dans ce spin-off, on retrouve ces filles de petite vertu qui nous content à tour de rôle une histoire confiée par leur amant d’un soir.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Septembre 2020
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Les Filles des Marins Perdus
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/09/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Je commence cet avis par un gros coup de gueule à l’encontre de l’éditeur. Glénat se moque complètement du lecteur avec sa présentation de l’album. D’une part, il ne s’agit pas d’un spin-off puisque Les Filles des Marins Perdus suit directement Le Port des Marins Perdus et, d’autre part, et là c’est quand même de la belle arnaque, cet album n’est pas constitué d’histoires courtes comme la présentation de l’album le laisse croire mais constitue au contraire le premier tome d’un nouveau cycle, cycle qui devra contenir d’autres tomes pour apporter satisfaction au lecteur. Alors, de deux choses l’une : soit personne chez Glénat n’a lu cet album avant d’en faire la présentation, soit les responsables prennent l’acheteur pour un imbécile fini. Dans un cas comme dans l’autre, je n’ai pas peur d’affirmer haut et fort que je suis chagrin autant que courroux (ouuuhhh, que je bisque) !!!! Ceci dit, parlons un peu de la bd. Ce récit est donc la suite directe de l’excellent « Le Port des Marins Perdus ». Et si ce dernier album pouvait franchement se lire comme un one-shot, je pense que sa lecture préalable, même si pas indispensable, est néanmoins utile avant d’aborder ce nouveau récit. On y retrouve en effet plusieurs personnages importants et pouvoir les resituer n’est pas inutile. Changement notable cependant : si Le Port des Marins Perdus lorgnait allègrement vers le fantastique, Les Filles des Marins Perdu est un récit plus terre à terre (d’ailleurs l’essentiel de ce premier tome s’y déroule même si dans un lieu qui doit mener le client vers le septième ciel). L’intrigue se met en place à la manière d’un récit chorale. On y suit Yasser Allali alors que celui-ci se voit confier une mission… dont on ne saura que peau de balle dans ce premier tome. On y découvre le destin de Tané, un Polynésien au physique imposant qui rêve de retrouver son pays. Se présente également une jeune femme désireuse de retrouver son frère (celui-ci semble exilé du côté de Madras) et prête à tout pour payer la traversée. Enfin, une bonne part du récit nous contera l’histoire d’amour qui va lier une des prostituées du Pilar to Post à un jeune scientifique timide et renfermé. Ce premier tome se lit avec plaisir même s’il s’agit avant tout d’une mise en place. Les personnages sont accrocheurs, les pôles d’intérêt sont multiples, le dessin est agréable et éclairé par une colorisation vive et franche (l'influence du style Disney est quand même assez manifeste). Ce récit est plus direct et moins littéraire que « Le Port des Marins Perdus ». Il se lit donc plus rapidement et me semble moins ambitieux mais j’ai retrouvé la patte des auteurs dans leurs différents personnages, certes classiques, mais bien campés et attachants. Mon gros bémol vient donc de la présentation de l’éditeur. Pas de numérotation, pas d’indication « à suivre » et comme Glénat est le grand spécialiste de l’abandon de séries, j’ai un peu peur qu’ils laissent l’album sans suite. Or, sans suite, cet album n’a que peu d’intérêt. Je croise donc les doigts pour découvrir un tome 2 un jour dans les bacs !

30/09/2020 (modifier)