Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Après le monde

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Aventure atypique d’une originalité graphique folle, dans un monde qui mêle le post-apo au road-trip onirique, Après le monde est la quête de soi, drôle et magique, de deux jeunes adolescents aux prises avec des puissances et des enjeux qui les dépassent.


Après l'apocalypse...

Depuis qu’une étrange tour de lumière blanche a fait son apparition, le monde s’est progressivement évaporé. Les gens ont disparu un à un, aspirés, inexplicablement. Héli et Selen ne se connaissent pas, mais sont les derniers survivants. Autour d’eux, c’est une ville fantôme, un monde arrêté : ne reste que la mystérieuse tour blanche, qu’ils tiennent pour responsable de toutes ces âmes volées. Alors c’est décidé : ensemble, ils vont y aller afin de découvrir la vérité.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Août 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Après le monde
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/09/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai été séduit par la sombre poésie qui se dégage du dessin de Timothée Leman. Son style m’a rappelé Tony Sandoval ou Grazia La Padula mais son trait est plus rond, plus doux et offre plus de relief que celui des deux autres auteur.e.s. Franchement, d’un strict point de vue visuel, cet album figure parmi les plus beaux que j’ai lus cette année. Mais (car, vous vous en doutez, il y a un mais) j’ai été moins emballé au niveau de l’histoire qu’il nous raconte. Nous sommes face à un récit fantastique qui part d’un postulat assez classique (des tours étranges sont apparues sur terre et certains humains vivant à proximité disparaissent) et développe ensuite quelques belles idées dans un road-trip mélancolique. J’ai beaucoup apprécié ces êtres ‘en suspens’ qui semblent avoir bugué sur une émotion, c’est très interpellant comme idée… mais Timothée Leman va choisir de ne finalement rien expliquer. Nous sommes donc conviés à une magnifique balade parsemée de rencontres étonnantes, baignée d’un réel mystère mais sans explication et à la conclusion peu convaincante. Malgré mon désappointement, je continuerai à suivre cet auteur et je ne regrette pas mon achat. Les planches sont vraiment belles. J’aurais juste aimé un peu plus d’audace dans la dimension philosophique du récit (j’ai le sentiment d’effleurer seulement l’idée que l’auteur veut faire passer) et une conclusion moins abrupte (et bateau). Mais c’est à lire, ou a minima à regarder. PS : l'éditeur, dans sa présentation de l'album, parle d'une "quête de soi, drôle et magique". Honnêtement, j'ai pas vu le côté "drôle" du récit...

17/09/2020 (modifier)