Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Thanos - L’Épilogue de l'Infini (The Infinity Ending)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Fin de la trilogie ultime du Titan Fou entamée avec Thanos - Les Frères de l'Infini et Thanos - Le Conflit de l'Infini Thanos a conquis tout l'espace-temps, il est désormais le seigneur de l'univers !


Auteurs britanniques Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Dans un lointain futur, Thanos est devenu l'être le plus puissant de la réalité. Mais ce n'est pas suffisant pour gouverner sa ligne temporelle. Le Titan Fou entend bien commander tout l'espace et le temps, y compris lui-même dans le passé. Éros, son viel allié Adam Warlock et Pip le Troll doivent trouver un système pour libérer la conscience de Thanos de son futur. Leur voyage les amène au-delà des limites de ce qu'ils croyaient pouvoir supporter ...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Juillet 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Thanos - L’Épilogue de l'Infini
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/09/2020 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Jim Starlin termine sa dernière trilogie et j'espère qu'il va vraiment arrêter parce que le scénario 'sauvons la galaxie d'une grosse menace' a été écrit par lui une dizaine de fois depuis les années 70. On retrouve les tics de Starlin: les personnages philosophent souvent, il y a des concepts qui sont parfois un peu durs à comprendre et le gros méchant qui est supposément invincible finit par se faire battre par une astuce et parfois on ne comprend pas trop comment l'astuce a marché, ce qui est le cas ici. Ça se laisse lire et il y a des bons moments. L'humour fonctionne bien (j'aime bien le plan d'Eros pour stopper Thanos) et contrairement à d'autres récits de Starlin, il y a peu de personnages principaux et ils ont tous une utilité dans le scénario. Le dessin de Davis est très bon comme d'habitude, même si je ne suis pas un grand fan des couleurs. Alors c'est donc la conclusion d'un autre récit de Starlin et on retrouve les qualités et les défauts du scénariste. Si vous aimez cet auteur, lisez cette trilogie, si vous n'aimez pas son style, passez votre chemin.

03/09/2020 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album est le dernier de la trilogie ultime de Thanos le titan fou scénarisée en 2018 par Jim Starlin et composée de Thanos - Les Frères de l'Infini, Thanos - Le Conflit de l'Infini et "Thanos - L’Épilogue de l'Infini". Et malheureusement, c'est celui qui m'a le moins convaincu. Il s'entame quand Thanos a atteint l'apogée de sa transformation en un être surpuissant. Comme je l'avais expliqué dans mon avis sur Thanos - Le Conflit de l'Infini, avec cette trilogie, on est bien au-delà de l'omnipotence qu'il avait obtenue dans Le Gant de l'Infini - Le Défi de Thanos et qui paraissait déjà infinie et insurmontable. Là, les entités cosmiques que sont Eternité et Infini ont déjà été écrasées et assimilées, et c'est à deux niveaux au-dessus que s'en prend Thanos dès la première page de cet album, puisqu'il va vaincre pas moins que le Tribunal Vivant et Celui-au-dessus-de-tout (c'est-à-dire Dieu lui-même, non pas seulement le Dieu de notre Réalité mais carrément le Dieu du Multivers). Autant dire qu'arrivé à ce stade, le seul être que Thanos n'aura pas encore vaincu sera l'auteur lui-même, voire Stan Lee ou le lecteur... Mais bref, que peut bien raconter un comics dont le principal antagoniste est devenu plus puissant que Dieu ? Eh bien forcément, cela va assez vite partir en envolées un peu mystiques et autres voyages dans le temps, l'espace et les dimensions. Pour une raison certes expliquée mais qui parait un peu sortie du chapeau et pas très cohérente avec le fait que Thanos est devenu entre autres l'Espace et le Temps lui-même, Adam Warlock et Eros sont désormais tous deux capables de ne pas être vus par le pouvoir omniscient de Thanos et peuvent donc tenter d'agir pour empêcher l'inévitable. Capable de voyager dans le temps, Eros envisage par exemple de venir tuer Thanos encore bébé mais Warlock lui apprend que cette solution entraînera un résultat pire encore mais finalement assez logique. On s'y perd un peu dans ces nombreux voyages spatio-temporels, et on s'y perd aussi dans les différentes incarnations de Thanos. Sans parler du fait qu'à titre personnel, je confonds un peu les design de Warlock et d'Eros et que plusieurs fois j'ai pris l'un pour l'autre en cours de lecture. Mais surtout la solution finale de toute cette intrigue ne m'a pas convaincu du tout. Il m'a fallu la relire pour comprendre ce qu'il s'était passé et pourquoi, tout à coup, tout était réglé. Et franchement... bof... Dommage parce que le chapitre précédent Thanos - Le Conflit de l'Infini m'avait plutôt bien accroché mais il se termine ici en eau-de-boudin à mon goût.

02/09/2020 (modifier)