Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Notre part des ténèbres

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Des anciens salariés licenciés après la fermeture définitive de leur entreprise en France, ont pris le contrôle d'un bateau où se déroule une fête majestueuse pour célébrer les profits records de l'année qui s'achève.


Adaptations de romans en BD L'Arctique et le Pôle nord Luttes des classes & conflits sociaux Marine moderne Politique

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, une magnifique croisière est organisée sur un bateau de luxe, le Nausicaa, pour les actionnaires de Mondial Laser, une entreprise de pointe vendue à l'Inde par un fond spéculatif. Il s'agit de célébrer les profits records de l'année qui s'achève et ceux à venir suite à la délocalisation. Mais tandis que le champagne coule à flots au milieu d'invités prestigieux, le Nausicaa est détourné. Il met cap au large, plein nord. Des anciens salariés licenciés après la fermeture définitive de leur entreprise en France, ont pris le contrôle du bateau. La prise d'otages a été minutieusement organisée par Gary, ex chef de l'atelier mécanique de Mondial Laser. Dans l'orchestre, parmi le personnel, les invités, l'équipage, le personnel de sécurité, se cachent les salairés écoeurés par un plan social injuste et qui ont décidé d'agir pour défendre leur dignité. "Vous ne savez pas qui nous sommes. Vous n'avez jamais voulu le savoir. Rien ne nous distinguait sur vos bilans compatables, vos statistiques. Maintenant, vous nous voyez"

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Septembre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Notre part des ténèbres
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/07/2020 | Yann135
Modifier


Par Yann135
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yann135

J’ai farfouillé à la librairie, au coin BD et … j’ai découvert « Notre part des ténèbres ». Et je peux vous l’annoncer haut et fort, cet album m’a procuré un intense moment jubilatoire. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas trouvé autant de plaisir à lire une bande dessinée. Le dessin est juste magnifique et le scénario captivant. Je suis très enthousiaste pour cet album qui mérite de sortir de l’anonymat. En cas de conflit social, il y a un lieu commun dont le patronat use et abuse… nous sommes tous dans le même bateau, scellant théoriquement l’alliance entre patrons et ouvriers dans la difficulté, dans la tempête. Passée cette déclaration rituelle vient l’annonce de l’arrêt de la production, la fermeture d’unités, la liste des licenciements, cyniquement appelés plan de sauvegarde de l’emploi ! Dans « Notre part des ténèbres », le personnel de Mondial laser, vendu à un fond spéculatif, délocalisé, vidé de ses salariés et de ses machines, décide de donner corps aux métaphores maritimes des dirigeants et des actionnaires réunis sur un navire de luxe pour célébrer le jour de l’an et les bénéfices records de l’année. C’est alors un jeu de cache-cache qui commence. Au cœur d’un cauchemar polaire, par force 10 avec des creux de dix mètres, ce n’est pas la nef des fous, mais la nef du capitalisme qui fait naufrage. S’ils sont tous dans le même bateau, pour une fois, ceux qui seront épargnés ne seront pas ceux qui d’ordinaire attendent leur salut du dieu Profit. Pour résumer, nous sommes sur un thriller social politique entre le loup de Wall Street et Titanic. C’est évidemment séduisant et cela m’a harponné tout le long de ma lecture. Je recommande vivement cet album.

10/07/2020 (modifier)