Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pip et Norton

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Strips et histoires courtes sur deux copains un peu déjantés.


Auteurs Canadiens Dark Horse Comics Format carré

À ma droite Pip, une abeille masculine obnubilée par Barbra Streisand. À ma gauche Norton, un faire-valoir qui n'est pas sans rappeler Dave Cooper. Dans ce volume unique et tout en couleur, vous découvrirez le mystère des chaussettes puantes de Norton, ou bien pourquoi Nicolas Sarkozy veille jalousement sur une certaine Carla. Et des tas d'autres choses que la pudeur nous empêche de dévoiler ici... (site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Janvier 2010
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Pip et Norton
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/07/2020 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’avais acheté cet album au seul nom de Dave Cooper sur la couverture, tant j’apprécie l’univers qu’il a développé dans les albums de lui que j’ai déjà lus. C’est d’ailleurs son nom aussi qui a sans doute attiré Delcourt, puisque sur la fiche de l’album sur leur site, seul Dave Cooper est crédité, alors que le nom de Gavin McInnes n’apparaît même pas ! Ce qui prouve, hélas, que le responsable de la collection et/ou l’éditeur n’ont pas lu l’album avant de le publier ! Car il commence par une histoire autobiographique des deux zigottos, qui explique bien qui fait quoi. Bref, je dois dire que je suis sorti déçu de ma lecture – et c’est la première fois pour une production de Cooper. D’abord, si l’on reconnait quand même sa patte pour le dessin, son univers est ici moins développé, moins riche qu’ailleurs (comme la couverture aurait pu le laisser penser). C’est moins poétique ou glauque, moins fouillé, plus minimaliste (peut-être parce qu’une bonne partie du contenu de l’album paraissait en strips dans un magazine underground, je ne sais pas). Mais c’est surtout que les textes, les scénarios de Gavin McInnes (le Pip des histoires, vu que Norton ressemble légèrement à Cooper ?), que ce soit pour les histoires plus longues ou les strips, ne m’ont pas trop accroché. C’est de l’underground, du fanzine un peu amélioré, mais ça m’a laissé sur ma faim. Je préfère clairement lorsque Cooper est seule à la baguette, car il y a alors plus de profondeur dans l'arrière plan (remarque valable pour les scénarios comme pour les décors et dessins). Note réelle 2,5/5.

07/07/2020 (modifier)